OM 2-1 Nice : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Malgré la prolongation jeudi et l'incroyable intensité des deux heures de jeu, les Olympiens ont réussi à l'emporter alors qu'ils ont été menés. Cette équipe a vraiment d'incroyables ressources et a encore montré de superbes qualités.

A peine remis de ses émotions et de la qualification pour la finale européenne, tout l'environnement du club marseillais doit se replonger dans le championnat avec la réception de Nice (qui lutte pour une place européenne) pour essayer de gagner et rester au contact du podium.
Adil Rami est suspendu alors qu'Hiroki Sakai et Kostas Mitroglou blessés. Gaël Andonian est le seul professionnel pas retenu par Rudi Garcia qui maintient son 4-3-3. Steve Mandanda est de retour dans le but, la défense est composée de droite à gauche par Bouna Sarr, Rolando, Luiz Gustavo et Jordan Amavi ; Boubacar Kamara et André-Frank Zambo-Anguissa sont les milieux récupérateurs avec le capitaine Dimitri Payet en meneur de jeu ; le trio offensif est formé par Florian Thauvin (à droite), Lucas Ocampos (à gauche) et Valère Germain (dans l'axe).
Yohann Pelé, Aymen Abdennour, Grégory Sertic, Maxime Lopez, Morgan Sanson, Clinton Njie et Yusuf Sari sont remplaçants alors que Florian Escales, Henri Bedimo et Christopher Rocchia sont en tribune.

Balotelli ouvre le score rapidement sur une belle action individuelle mais les Marseillais mettent une énorme pression et égalisent par Germain avant le quart d'heure.
La seconde période est plutôt dominée par l'OM et Njie est décisif sur son premier ballon où il donne le but de la victoire à son capitaine.

L'homme du match

André-Frank Zambo-Anguissa (7.5) : de retour dans le onze de départ, il a fait de nombreuses et bonnes récupérations. Il a surtout eu une énorme présence et même fait quelques bons gestes offensifs avec notamment une frappe de loin sur le gardien et une talonnade intelligente pour Amavi.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6) : de retour sur le terrain après le très bon intérim de Pelé, il s'est incliné sur un tir imparable et n'a rien eu d'autre à faire en première mi-temps. Il a fait un arrêt limite en tout début de seconde période et une sortie au poing sur un corner dans les arrêts de jeu. Bref, il a été très peu sollicité pour son retour.
Bouna Sarr (5.5) : une bonne récupération, un bon débordement suivi d'un centre imprécis en tout début de rencontre puis il a été ridiculisé par Balotelli à la demi-heure. Moins présent offensivement, il a fait un bon retour de la tête devant l'avant-centre italien en milieu de seconde période.
Jordan Amavi (6) : deux supers centres pour Thauvin (un par mi-temps) pour une rencontre où il a surtout défendu face à la vitesse et la technique de Saint-Maximin. Il a aussi fait une bonne intervention dans les arrêts de jeu.
Rolando (3.5) : le héros de la semaine était titulaire au poste de stoppeur droit. Il a été ridiculisé par Balotelli sur l'ouverture du score et fait une faute à l'entrée de la surface pour empêcher une occasion aux Azuréens. Visiblement blessé, il est sorti au repos.
Grégory Sertic (6.5) : il est entré pour la seconde période et a pris le poste de Rolando. Il n'avait plus autant joué depuis le début de saison et a été rassurant avec plusieurs interventions défensives. S'il tient physiquement et étant donné la suspension de Rami et la blessure de Rolando, on pourrait le voir pendant cette fin de saison.
Luiz Gustavo (6) : finalement positionné stoppeur, il a fait une partie tout en gestion faisant ce qu'il fallait pour éviter le pire face aux bons attaquants niçois.
Boubacar Kamara (5.5) : avec la suspension de Rami et son retour de blessure, il a retrouvé le une place mais au milieu de terrain. Il a fait une prestation correcte dans ce rôle où il n'avait pas joué récemment avant de sortir dans les 10 dernières minutes, victime de crampes.
Morgan Sanson (non noté) : il a donc remplacé le jeune Olympien et n'a eu le temps que de faire un tir trop mou sur son premier ballon.
Dimitri Payet (7) : il a fait de bonnes passes et a surtout eu beaucoup de présence dans le jeu emmenant son équipe vers le but adverse. Il a par contre été peu précis sur ses coups de pied arrêtés. Il a inscrit le but de la victoire en étant bien placé et très serein devant le but.
Florian Thauvin (5.5) : il a commencé par une frappe enroulée de peu au-dessus puis il a placé un plat du pied détourné par le gardien et un autre tir puissant contré. Auteur d'une perte de balle en position défensive qui a donné une magnifique occasion aux Niçois en tout début de seconde période, on l'a beaucoup moins vu après la pause avec centre imprécis sur un très bon contre et une frappe trop haute. Il est sorti à une vingtaine de minutes de la fin.
Clinton Njie (non noté) : il a pris la place et le poste du numéro 26 et sur son premier ballon il a remporté un duel et fait une passe décisive cruciale. Il a aussi fait une reprise trop enlevée.
Lucas Ocampos (6) : il a dû aider Amavi face au très rapide Saint-Maximin et il l'a bien fait. Il a aussi effectué plusieurs frappes et surtout un super rush après le second but mais il n'a pas pu tirer.
Valère Germain (6) : après une tête un peu trop croisée, il a été bien présent pour égaliser de près au quart d'heure. Puis, on ne l'a plus vu sauf sur ses replacements défensifs.

Malgré la prolongation jeudi et l'incroyable intensité des deux heures de jeu, les Olympiens ont réussi à l'emporter alors qu'ils ont été menés. Cette équipe a vraiment d'incroyables ressources et a encore montré de superbes qualités.
Les performances individuelles ont été assez bonnes dans l'ensemble avec un André-Frank Zambo-Anguissa, nettement au-dessus physiquement. Par contre, Rolando a été le moins performant.
Les Marseillais restent donc encore dans la course à la Ligue des Champions mais doivent espérer un faux-pas de Lyon ou Monaco (et ne plus laisser de point en route) pour prétendre au podium. Il faudra donc gagner à Guingamp le week-end prochain avant de penser à la finale de Coupe d'Europe.

par Seb le mardi 08 mai 2018 à 06h29
Commission, sanctions : la réaction de Lyon
Infirmerie : Rolando forfait pour Guingamp

Dimitri Payet : son actualité

1 réaction à cet article
09/05/2018 à 07:37
bobo38
bobo38

reste le plus dur gagner à Guingamp et le miracle peut avoir lieu Monaco accroché par les verts ou Lyon accroché par Strasbourg.
c'est vraiment le match clé.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit