Salzbourg 2-1 OM : Rolando envoie Marseille en finale !

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM se déplaçait sur le terrain de Salzbourg, pour le compte des demi-finales retour de la Ligue Europa. Il avait gagné le match aller (2-0).

Rudi Garcia a misé sur la même compo que lors du match aller, à un élément prêt : Mitroglou s'est blessé face à Angers. Le onze phocéen : Pelé - Sarr, Rami, Luiz Gustavo, Amavi - Lopez, Sanson - Ocampos, Payet, Thauvin - Germain.

Les Olympiens se sont procuré la première occasion, sur un coup franc de Payet, donné au second poteau. Rami s'est jeté mais n'a pas pu maîtriser son ballon, lequel est passé loin au-dessus des buts autrichiens (6e). Pelé a rassuré ses troupes en dégageant des poings un centre dangereux (9e). Les Olympiens ont de nouveau semé le doute dans la surface du RBS, après un corner de Payet. Le ballon a finalement été dégagé (10e). Pelé a réussi une deuxième intervention, alors que les Phocéens se sont gênés et laissés surprendre dans l'axe (13e). Sanson a repris un centre de Sarr, mais n'a pas su cadrer son tir (16e). Germain avait tergiversé, quelques instants plus tôt.

Deux équipes qui se neutralisent

Les débats se sont équilibrés. Les deux équipes se sont partagé la possession, sans se procurer de véritables occasions. Pelé s'est encore détendu pour attraper un centre (30e). Offensivement, Thauvin a été particulièrement maladroit, dans la première demi-heure. Sarr s'est fait prendre dans le dos et a concédé un coup franc à quelques décimètres de la surface de réparation. Le ballon a été dégagé en corner par Luiz Gustavo. Il n'a rien donné non plus (37e). Thauvin a débordé mais a complètement manqué son centre alors qu'un Marseillais se tenait, seul, en retrait (40e). Payet a bénéficié d'un dernier coup franc, Germain a manqué sa reprise de la tête (45e).

Florian Thauvin

Offensivement, les Marseillais n'ont pas été efficaces. On a pu regretter quelques approximations de Thauvin, qui aurait pu mieux utiliser ses ballons. Défensivement, ils ont été quasiment parfaits., bien plus concentrés que lors du match aller. Salzbourg n'a pas bénéficié d'une occasion. À noter que l'arbitre n'a sorti des cartons que pour les Olympiens, alors que certaines interventions autrichiennes méritaient.

Des occasions gâchées, Salzbourg refait son retard

L'OM a démarré fort. Lancé en profondeur, Germain a réalisé un grand pont puis a centré pour Payet, mais a mal dosé. Le Réunionnais n'est pas parvenu à toucher le ballon (46e). Payet a superbement servi Germain, dans la surface, après une belle combinaison entre les deux hommes. L'attaquant a placé un intérieur du pied, mais n'a pas attrapé le cadre (49e). Les Phocéens sont restés dans le camp autrichien pendant plusieurs minutes, les empêchant de développer leur jeu. Sanson a laissé filer Haidara, lequel a transpercé toute la défense olympienne avant de fixer Pelé, d'un extérieur (0-1, 54e). Les Marseillais ont gâché des situations et se sont fait punir en contre.

Les supporters autrichiens se sont réveillés et leurs joueurs se sont sentis pousser des ailes. Pelé a repoussé une frappe des trente mètres à la trajectoire bizarre (56e). Et Thauvin a continué de tergiverser et de faire les mauvais choix. Salzbourg a eu une minute folle durant laquelle il a gagné tous les duels. Luiz Gustavo a dégagé in extremis, dans la surface, après une Madjer manquée de Dabbur (59e). L'OM a eu très chaud ! Ce qui devait arriver arriva. Sarr a dévié un tir non cadré et absolument inoffensif de Schlager dans son propre but (0-2, 66e). Anguissa a remplacé Lopez, lequel semblait sortir de son match (67e). Pelé a sorti une énorme parade sur une frappe au ras de son poteau (71e). Thauvin a placé une tête sur la barre, en reculant, après un centre de Payet (73e).

Un penalty non sifflé, l'OM en prolongations

Les Phocéens ont poussé, mais sans trouver la faille. Thauvin a étonnamment retrouvé du jus, en fin de rencontre. Très tard, trop tard. Germain a cédé sa place à Njie (84e). L'arbitre n'a pas sifflé une main incroyable des défenseurs autrichiens : il y avait un penalty évident (86e). Servi par Payet, Njie a placé une tête puissante juste à côté des buts de Salzbourg (89e). Les Autrichiens ont aussi réclamé un penalty (91e). L'arbitre a sifflé la fin du match, l'OM était en prolongations.

Anguissa a tenté une reprise, sur un ballon en cloche. Son ballon a frôlé le poteau (92e). Pelé a sorti une parade incroyable, sur une tête autrichienne, après un corner (98e). Berisha donné quelques frayeurs à Pelé, mais son coup franc n'était pas cadré (101e). Rolando a remplacé Sanson. Dabbur a manqué une nouvelle grosse occasion, croisant trop son tir (102e). La défense olympienne prenait l'eau. Luiz Gustavo a frappé, sans cadrer (105e).

Rolando envoie l'OM en finale

Et, quand n'y croyait plus, Rolando a repris de l'intérieur du droit un corner de Payet, qui ne semblait pas devoir être accordé à l'OM. Le Portugais a trouvé le petit filet (1-2, 116e). Un énorme soulagement dans les toutes dernières minutes. L'arbitre a expulsé un Autrichien et a fini par siffler la fin de la rencontre. L'OM s'est qualifié pour la finale de la Ligue Europa, la troisième de son histoire !

OM-Salzbourg, supporters

Au terme d'un scénario qui a fait trembler tous les Phocéens, l'équipe de Rudi Garcia est parvenue à obtenir son billet pour l'ultime match de la C3, qui se disputera dans le stade de Jean-Michel Aulas, à Lyon. Elle retrouvera une vieille rivale, la formation de Diego Simeone, dans un match qui promet d'être bouillant. Personne n'a oublié les duels avec l'Atletico Madrid et toutes les polémiques autour.

Place au championnat, où la réception de Nice promet d'être musclée.

par FootMarseille le jeudi 03 mai 2018 à 23h43
Salzbourg-OM : les formations de départ
Ligue Europa : l'OM affrontera l'Atletico en finale

Rolando : son actualité

4 réactions à cet article
04/05/2018 à 00:08
bernardromed
bernardromed

Une nouvelle ligne dans l'histoire du football français et grâce à Rolando à l'ère du champion project.
Alors heureux les rageux?
Allez l'OM ON LA GAGNE!!!!!!
GARCIA NO SE VAOMOM

04/05/2018 à 02:46
Vasco93
Vasco93

ok Rolando mais moi j'ai vu un arrêt de Gordon " Pelé " Banks

04/05/2018 à 09:12
carlosmozer
OM

Une 5e finale de coupe d'Europe. Un club, une ville qui fait enfin honneur au football français.
Le Champion project, souvent raillé, est là.

04/05/2018 à 09:14
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Un collectif qui a réussi, au bout de cette soirée compliquée, à vaincre cette bonne équipe de Salzbourg qui, bien que jeune, utilise toutes les ficelles de ce sport pour tenter d'arriver à ses fins...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit