OM 2-0 Salzbourg : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est donc un très bon score étant donné la physionomie de la rencontre. Les Olympiens ont eu énormément de réussite et de réalisme face à des Autrichiens trop timides et peu chanceux. Il faut aussi noter une nette baisse physique en fin de match ainsi qu'une très bonne gestion du score et du match ce qui est inhabituel pour cet OM ces derniers temps.

Voilà, l'OM s'est hissé jusqu'à ce dernier match européen à domicile et reçoit Salzbourg pour prendre de l'avance avant la demi-finale retour dans une semaine en Autriche.
Steve Mandanda, Hiroki Sakai et Boubacar Kamara sont blessés alors que Gaël Andonian (pas sur la liste des joueurs européens de l'OM), Christopher Rocchia et Yusuf Sari n'ont pas été retenus par Rudi Garcia qui aligne son habituel 4-3-3. Yohann Pelé est le dernier rempart, Bouna Sarr évolue au poste d'arrière droit, Jordan Amavi est à gauche de la défense avec Adil Rami et Luiz Gustavo dans l'axe ; Maxime Lopez et Morgan Sanson sont les deux milieux récupérateurs avec le capitaine Dimitri Payet en meneur de jeu ; les trois joueurs offensifs sont Florian Thauvin à droite, Lucas Ocampos à gauche et Kostas Mitroglou dans l'axe.
Les remplaçants sont Florian Escales, Henri Bedimo, Rolando, Grégory Sertic, André-Frank Zambo-Anguissa, , Clinton Njie et Valère Germain. Aymen Abdennour est le 19ème homme.

Dans un stade archi-complet et avec une composition très offensive, les Marseillais marquent au quart d'heure par Thauvin puis le reste de la première période est équilibré pour un score de 1-0 au repos.
Salzbourg reprend fort mais Njie, qui venait de rentrer, double la mise à l'heure de jeu. L'OM recule mais ne cède pas pour une très belle victoire.

L'homme du match

Bouna Sarr (8) : avec la blessure de Sakai, il devrait être l'arrière droit de la fin de saison. Il a été très tonique tout au long du match aussi bien offensivement que défensivement. Il a été très important sur plusieurs ballons chauds en fin de match et a montré du sang-froid, de la maitrise et de la justesse. A noter qu'il est l'un des rares à ne pas avoir baissé physiquement en fin de match.

Les autres joueurs

Yohann Pelé (7.5) : il a débuté par un dégagement au pied raté et il en a fait plusieurs tout au long de la rencontre. Pour le reste, il a été très bon et efficace avec une bonne sortie dans les pieds de Dabbur, un bel arrêt sur un tir à rebond à la demi-heure, un coup-franc aérien bien bloqué, une sortie en dehors de sa surface très limite en tout début de seconde période, une super claquette en début de seconde période, une bonne sortie dans les pieds et un corner boxé. En plus, il a été miraculeusement sauvé par son poteau sur un tir à bout portant en seconde période.
Jordan Amavi (4.5) : peu en vue, l'arrière gauche a fait une perte de balle idiote avant la pause et a concédé inutilement un coup-franc. Il a fait quelques bonnes interventions mais a aussi été l'auteur d'une grossière perte de balle en fin de match. Offensivement, on l'a peu vu.
Adil Rami (5) : ridiculisé dans la surface par Dabbur en milieu de première mi-temps, il a été battu de la tête sur le corner qui a suivi. Sa première période compliquée s'est ponctuée par une relance ratée avant le repos. Plus attentif après la pause, il n'a pas fait de fioriture car il semble être très juste physiquement. Sa suspension en championnat, après le déplacement à Angers dimanche, va lui permettre de se concentrer sur sa condition physique et sur l'Europa Ligue.
Luiz Gustavo (7.5) : finalement aligné en défense centrale car Rolando n'était pas assez apte, il a été impeccable, toujours bien placé avec des interventions précises et efficaces. Il a seulement été battu dans son dos sur l'action autrichienne ponctuée par la frappe sur le poteau.
Maxime Lopez (5.5) : en position de milieu défensif, il a eu de l'activité et pris un carton en milieu de première mi-temps. Passé ailier gauche à la sortie d'Ocampos il aurait pu concéder un penalty peu après. Il a cédé sa place quelques minutes plus tard.
Clinton Njie (non noté) : il a donc remplacé le jeune Marseillais à l'heure de jeu et a évolué ailier gauche. Il n'a mis que quelques secondes pour marquer en étant au départ de l'action et à la finition avec un geste serein et précis dans la surface. Pour le reste, il a pressé et défendu.
Morgan Sanson (7.5) : lui aussi était aligné comme milieu défensif. Il a débuté par une frappe non cadrée, un centre raté mais a surtout fait beaucoup de récupérations et de courses. Il a d'ailleurs fini avec des crampes.
Dimitri Payet (7) : le capitaine a botté le coup-franc décisif pour l'ouverture du score, puis a alterné quelques belles passes et des ballons perdus. Il a fait une passe décisive pour Njie sur le deuxième but. On n'a donc pas trop vu le capitaine mais il a été décisif.
Florian Thauvin (6) : bien présent au second poteau pour ouvrir le score et profiter d'une erreur du gardien, il a ensuite fait une frappe sur le gardien à la demi-heure. On l'a ensuite peu vu avec un manque de pressing défensif à plusieurs reprises. Il a fini avec des crampes et a cédé sa place à 10 minutes de la fin.
Valère Germain (non noté) : entré sur l'aile droite, une première pour lui à l'OM, il a fait des replacements et défendu.
Lucas Ocampos (5) : il a couru et pressé et a souvent eu du monde et de l'espace dans son dos. Il a donc dû souvent défendre avant sa sortie après quelques minutes en seconde période sur un contact anodin à la cheville.
André-Frank Zambo-Anguissa (5.5) : entré à la place de l'Argentin, il a évolué récupérateur et a été assez présent. Il ne s'est surtout pas trop enflammé quand il avait le ballon.
Kostas Mitroglou (2) : encore préféré à Germain, il a fait un mauvais contrôle sur un bon ballon de Payet et a surtout trop peu gêné les défenseurs autrichiens.

C'est donc un très bon score étant donné la physionomie de la rencontre. Les Olympiens ont eu énormément de réussite et de réalisme face à des Autrichiens trop timides et peu chanceux. Il faut aussi noter une nette baisse physique en fin de match ainsi qu'une très bonne gestion du score et du match ce qui est inhabituel pour cet OM ces derniers temps.
Les prestations individuelles ont été assez contrastées avec un Kostas Mitroglou inutile alors que le trio Yohann Pelé, Luiz Gustavo et surtout Bouna Sarr a été très bon.
Avant de penser au match retour, il faudra reprendre des forces et de la fraicheur pour essayer de gagner à Angers afin de rester dans la course au podium.

par Seb le samedi 28 avril 2018 à 06h43
Eyraud : "Provocation et Aulas, c'est un pléonasme"
Sarr a été approché par le Sénégal

Dimitri Payet : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit