OM 5-2 RB Leipzig : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après un match mémorable avec des buts, du suspense, des renversements de situations dans une ambiance de folie, l'OM se qualifie pour la demi-finale de l'Europa Ligue.

Après la rageante défaite en Allemagne et le match nul à domicile en championnat, les Olympiens doivent renverser la vapeur et battre Leipzig par deux buts d'écart pour aller en demi-finale de l'Europa Ligue.
Parmi les blessés seul Florian Thauvin est à nouveau opérationnel. Steve Mandanda, Adil Rami et Rolando sont toujours absents. Gaël Andonian n'est pas sur la liste des joueurs européens de l'OM et Henri Bedimo, Christopher Rocchia et Yusuf Sari n'ont pas été retenus. Rudi Garcia revient au 5-2-3 du match aller avec une défense centrale remaniée. Yohann Pelé est dans le but, Bouna Sarr sur la droite, Jordan Amavi à gauche, Hiroki Sakai, Luiz Gustavo et Boubacar Kamara sont les trois stoppeurs de droite à gauche ; Maxime Lopez et Morgan Sanson évoluent dans l'entrejeu ; les trois joueurs offensifs sont de gauche à droite le capitaine Dimitri Payet, Kostas Mitroglou et Florian Thauvin.
Le banc de touche est occupé par Florian Escales, Adil Rami, Grégory Sertic, André-Frank Zambo-Anguissa, Lucas Ocampos, Clinton Njie et Valère Germain. Aymen Abdennour est le 19ème homme car Adil Rami, qui n'était pas le groupe, est très étonnement sur la feuille de match.

Dans un Vélodrome (enfin) plein à craquer pour une rencontre européenne, il faut moins de deux minutes pour que Leipzig ouvre le score mais la réaction marseillaise est foudroyante avec deux buts avant la 9ème minute. La pression retombe et, après un but refusé à Payet, la blessure de Sarr et l'entrée de Rami c'est Thauvin qui marque avant la pause. Après 45 minutes folles, l'OM est qualifié.
Les Allemands ne mettent pas trop de temps après le repos pour marquer et être à nouveau en position de qualifiés. Mais un magnifique but de Payet remet les Marseillais devant. A la fin des arrêts de jeu, Sakai marque un cinquième but pour ponctuer une mémorable soirée !

L'homme du match

Dimitri Payet (8.5) : on a enfin vu le Payet décisif dans un grand match ! Il a fait un super centre pour Sanson sur l'action du deuxième but, une superbe frappe au quart d'heure mais son but a été refusé pour une faute de Mitroglou. Le capitaine a botté un coup-franc précis pour troisième but et a fait une action de classe pour le quatrième. Il est sorti peu après sous une ovation méritée.

Les autres joueurs

Yohann Pelé (6.5) : battu sur des frappes puissantes dans la surface, il a finalement été peu sollicité avec quelques sorties aériennes en seconde période et un arrêt en fin de match sur un tir entre ses jambes.
Bouna Sarr (non noté) : en feu dans les premières minutes dans un rôle de défenseur/ailier droit, il a fait plusieurs accélérations et débordements et a surtout été buteur avec une frappe rageuse après un double arrêt du gardien. Il s'est blessé à l'épaule avant la demi-heure et a dû céder sa place.
Adil Rami (6) : entré rapidement, il a tenu son rang dans un poste de stoppeur droit dans une défense à 5. Sans avoir l'influence habituelle, il est parvenu à tenir une heure avec quelques interventions mais aussi une tête en retrait très limite pour son gardien.
Jordan Amavi (6) : très offensif dans ce dispositif à 5 derrière, il a défendu correctement mais n'a pas été assez précis offensivement. Il a notamment buté sur le gardien alors qu'il était devant le but après un premier arrêt sur le gardien en tout début de seconde période.
Hiroki Sakai (7.5) : le stoppeur droit et rapidement passé arrière droit à la sortie de Sarr. Il a été combatif et a montré une énorme volonté aussi bien défensivement qu'offensivement. Il a d'ailleurs fait un bon centre pour Mitroglou et a surtout été à la conclusion de la dernière action en marquant son premier but en Blanc (le jour de son anniversaire).
Luiz Gustavo (7) : au poste de stoppeur axial, encadré par deux autres défenseurs centraux, il a fait quelques bonnes couvertures, été bien présent dans les moments chauds. Il est devenu le capitaine à la sortie de Payet.
Boubacar Kamara (6.5) : il a placé une tête au premier poteau sur le corner du premier but, puis on l'a surtout vu défensivement au poste de stoppeur gauche. Il a d'ailleurs fait un bon tacle pour contrer un tir dangereux puis a été battu plusieurs fois sur des ballons dans le dos, souvent aspiré trop haut mais il a globalement très bien tenu son rôle et a joué blessé une partie de la seconde période car il a beaucoup grimacé.
Maxime Lopez (8) : préféré à Zambo-Anguissa, il a été très présent tout au long du match avec de la volonté, de la combativité, montrant des qualités étonnantes dans ce rôle. Il a aussi bien tenu le ballon et aurait pu obtenir un penalty juste après le deuxième but de Leipzig. Auteur d'un contre rapide mal conclu, il est monté plus haut à gauche à la sortie de Payet. Il a été le dernier passeur sur le but de Sakai.
Morgan Sanson (6) : second milieu avec beaucoup de tâches défensives, il a fait une super reprise du droit puis du gauche juste avant le but de Sarr puis a surtout couru et pressé. Il a ainsi contré le dernier ballon à l'origine du but de Sakai.
André-Frank Zambo-Anguissa (non noté) : il a remplacé le capitaine en fin de match pour tenir le score.
Florian Thauvin (7) : de retour de blessure il était aligné sur l'aile droite. Il a été dans l'action du deuxième but puis, passé devant son défenseur sur un coup-franc, il a inscrit le troisième but. Après le repos, il a fait un super centre en retrait pour Mitroglou puis a lâché le marquage sur le 2ème but allemand. Heureusement, il a fait la dernière passe pour Payet sur le 4ème but. Il est sorti juste après, alors qu'il est resté une heure sur la pelouse.
Lucas Ocampos (non noté) : entré à la place et au poste de Thauvin pour la dernière demi-heure, il a surtout défendu et pressé même si on l'a vu faire un retourné non cadré.
Kostas Mitroglou (5) : préféré à Germain au poste d'avant-centre, il a été présent sur le corner de l'égalisation pour pousser le défenseur allemand à marquer contre son camp. Au départ de l'action du deuxième but où il relance un corner allemand, il a fait une faute bête et inutile qui a invalidé un superbe but de Payet en milieu de première période. Auteur d'une reprise acrobatique au lieu de laisser le ballon à Payet, il a loupé une incroyable occasion en début de seconde période sur un plat du pied gauche. Il a pris un carton idiot pour coup de coude sur un duel aérien et a aussi été dans l'action du dernier but.

Après un match mémorable avec des buts, du suspense, des renversements de situations dans une ambiance de folie, l'OM se qualifie pour la demi-finale de l'Europa Ligue.
Individuellement, on a enfin vu un Dimitri Payet à la hauteur de ce qu'on doit attendre de lui. Kostas Mitroglou a été nettement le moins bon avec plusieurs erreurs.
Il faudra se remettre de cette énorme émotion pour aller gagner à Troyes dimanche et essayer d'enchainer une bonne fin de saison qui s'annonce très chargée.

par Seb le samedi 14 avril 2018 à 07h38
Sanson : "Personne n'est sorti fatigué"
Desailly : "Ici, c'est toujours un truc de fou"

Dimitri Payet : son actualité

1 réaction à cet article
15/04/2018 à 08:28
OMpaslePSG
OMpaslePSG

Leipzig: 4 tirs cadrés, 2 buts. Ca fait peur... Heureusement qu'on s'est qualifié mais faut que Mandanda revienne très vite.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit