OM 0-0 Salzbourg : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après une rencontre médiocre, les Marseillais ont obtenu la qualification. Heureusement que les Autrichiens venaient déjà qualifiés et n'ont pas trop forcé car l'animation offensive a encore été très pauvre. La défense a quant à elle été sérieuse et efficace.

C'est la dernière journée de la poule de l'Europa Ligue et les Marseillais, s'ils ne perdent pas, face au leader du groupe, seront qualifiés pour la phase éliminatoire en 2018.
Jordan Amavi est suspendu alors que Gaël Andonian, Rod Fanni et Henri Bedimo pas dans la liste des joueurs européens. Le grand absent est Florian Thauvin, apparemment légèrement touché. Rudi Garcia fait tourner ses joueurs mas pas son système. Dans un 4-3-3, Steve Mandanda est dans le but, Bouna Sarr sur la droite de la défense, Hiroki Sakai à gauche, Adil Rami et Rolando dans l'axe ; le capitaine Luiz Gustavo et André-Frank Zambo-Anguissa sont les milieux récupérateurs avec Morgan Sanson en meneur de jeu ; le trio offensif est composé par Lucas Ocampos (à gauche), Maxime Lopez (à droite) et Clinton Njie (dans l'axe).
La feuille de match est complétée par Yohann Pelé, Christopher Rocchia, Aymen Abdennour, Doria, Dimitri Payet, Kostas Mitroglou et Valère Germain d'où Yusuf Sari est absent.

Pas grand-chose à signaler en première mi-temps avec un match alerte mais beaucoup trop d'imprécisions techniques.
Rien de bien plus transcendant après la pause avec un résultat qui arrange les deux équipes qui se qualifient pour le prochain tour.

L'homme du match


Adil Rami (6.5) : toujours pas de répit pour le stoppeur droit qui enchaine les matches sans souffler. Malgré deux pertes de balle, il a dominé sa zone de jeu grâce à sa puissance et sa présence. Il a aussi fait quelques montées offensives.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5.5) : beaucoup de relances au pied (surtout en première période) et uniquement un seul arrêt avec un coup-franc puissant boxé à l'heure de jeu.
Bouna Sarr (6.5) : il a botté un coup-franc près de la surface à gauche mais il a trouvé le mur. Pour le reste, il a été vif, tonique et offensif mais n'est pas parvenu à faire la différence. Défensivement il a été au rendez-vous avec notamment un bon retour dans l'axe en fin de match.
Hiroki Sakai (6) : avec la suspension d'Amavi, il a évolué, pour la première fois au coup d'envoi, sur le côté gauche de la défense marseillaise. Précis et appliqué, on a vu qu'il pouvait aussi évoluer dans ce rôle même s'il n'a pas été aussi bon offensivement. Il a aussi fait un très bon sauvetage comme dernier défenseur.
Rolando (6) : de retour dans le onze de départ, le Portugais a été efficace avec de bonnes interventions.
Luiz Gustavo (6.5) : très présent, le capitaine a fait beaucoup de récupérations. Il aurait dû éviter un geste d'énervement bête juste avant la pause qui, heureusement, ne lui a pas valu de carton.
André-Frank Zambo-Anguissa (5.5) : de la présence et des récupérations mais une utilisation du ballon pas toujours judicieuse. Il a aussi été imprécis sur ses frappes.
Maxime Lopez (4.5) : dans un rôle de milieu/ailier droit inhabituel, il a fait une superbe frappe en début de seconde mi-temps difficilement détournée en corner par le gardien. Il a évolué à gauche la plus grande partie de la seconde période et a été dans l'ensemble bien trop effacé.
Morgan Sanson (4.5) : meneur de jeu axial, il a été trop souvent été imprécis malgré quelques belles passes. Il est logiquement sorti à une vingtaine de minutes de la fin après une performance terne.
Dimitri Payet (non noté) : il a pris la place et le poste de Sanson et a commencé par une belle passe pour Ocampos puis effectué une super transmission pour Germain et bien botté un corner.
Lucas Ocampos (5) : beaucoup d'envie et d'abnégation mais que de maladresse et de mauvais choix pour le généreux Argentin !
Clinton Njie (3.5) : cela faisait un moment que le Camerounais n'avait plus été titulaire et il n'a pas encore été très bon avec de mauvais jugements et de la maladresse technique sur les rares ballons qu'il a eus.
Valère Germain (non noté) : il a remplacé l'ancien Lyonnais pour le dernier quart d'heure. Il a placé deux frappes sur le gardien.

Après une rencontre médiocre, les Marseillais ont obtenu la qualification. Heureusement que les Autrichiens venaient déjà qualifiés et n'ont pas trop forcé car l'animation offensive a encore été très pauvre. La défense a quant à elle été sérieuse et efficace.
Les prestations individuelles ont été moyennes. Adil Rami a paru le plus en jambe alors que Clinton Njie le moins performant.
Avant de penser au prochain tour en 2018, il faudra continuer le bon parcours en championnat en commençant par battre Saint-Etienne dimanche.

par Seb le samedi 09 décembre 2017 à 05h29
Riolo dézingue les supporters qui ont snobé Salzbourg
Mercato : deux défenseurs sur le départ, cet hiver ?

Luiz Gustavo : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit