Montpellier 1-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Très heureux de ramener un point de la Mosson, les Olympiens, même s'ils ont été très peu mis en danger, auraient pu (ou du) perdre à cause d'un manque d'envie et une absence d'animation offensive. A noter aussi que Montpellier a été incroyablement prudent pour une équipe jouant à domicile.

Les Olympiens enchainent un second match de championnat à l'extérieur : après la belle victoire à Metz chez le dernier, c'est à Montpellier, adversaire a priori beaucoup plus coriace et solide, qu'ils étrennent leur place de dauphin du PSG.
Boubacar Kamara et Grégory Sertic sont toujours blessés. Rod Fanni, Henri Bedimo et Gaël Andonian sont encore à l'écart du groupe alors que Christopher Rocchia et Yusuf Sari sont à la disposition de la réserve. Rudi Garcia conserve son 4-3-3 avec Steve Mandanda dans le but, la défense est formée par Hiroki Sakai, Adil Rami, Aymen Abdennour et Jordan Amavi de droite à gauche ; Luiz Gustavo et André-Frank Zambo-Anguissa sont à la récupération avec Morgan Sanson en meneur de jeu ; la ligne offensive est composée de Florian Thauvin (à droite), le capitaine Dimitri Payet (à gauche) et Valère Germain (dans l'axe).
On retrouve Yohann Pelé, Rolando, Maxime Lopez, Bouna Sarr, Lucas Ocampos, Clinton Njie et Kostas Mitroglou sur le banc. Doria est encore le 19ème homme et donc en tribune.

Comme prévu, Montpellier joue très bas mais l'OM n'est pas dangereux et les Héraultais ouvrent quand même le score à la demi-heure. Thauvin égalise sur un penalty douteux juste avant le repos. Un 0-0 aurait être plus logique vu la pauvreté de cette première période.
C'est tout aussi faible et ennuyeux en seconde mi-temps et l'OM arrache un point car le but de Montpellier en fin de match est refusé.

L'homme du match


André-Frank Zambo-Anguissa (6) : il a pris une énorme semelle en tout début de match puis a fait pas mal de récupérations et imposé sa puissance. Il a aussi placé deux frappes, une par mi-temps.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (4.5) : il a stoppé plusieurs frappes puissantes de loin mais n'a pas pu envoyer hors du cadre le tir de l'ouverture du score qui a rebondi devant lui. Auteur d'une relance au pied loupée, il a aussi fait une belle prise de balle sur un centre très dangereux et puissant.
Hiroki Sakai (5) : battu de la tête par Hilton sur un corner en début de match, il a pris peu de risque mais a tout de même fait un bon débordement et un relais avec Sanson mais son centre a été raté.
Jordan Amavi (4) : en retard sur une accélération de Mbenza en première période, il a été l'auteur de beaucoup d'imprécisions, pris un carton évitable pour une faute inutile en début de seconde période.
Adil Rami (6) : le patron de la défense a dominé sa zone de jeu avec de la présence.
Aymen Abdennour (5.5) : à nouveau préféré à Rolando, il a été ridiculisé par Mbenza en début de match puis a fait une prestation correcte sans prise de risque.
Luiz Gustavo (6) : si ce n'est une mauvaise passe, il a été présent et son expérience a fait du bien face à une équipe très regroupée qui a joué le contre.
Morgan Sanson (3.5) : de retour dans le onze de départ face à son ancien club au poste de meneur de jeu, si ce n'est un bel enchainement dans la surface à l'origine du penalty et une bonne remise pour Sakai, on ne l'a pas vu.
Florian Thauvin (5) : après un coup-franc et un corner imprécis, il a tiré impeccablement le penalty de l'égalisation. Il est sorti à l'heure de jeu après une prestation trop discrète.
Lucas Ocampos (non noté) : il a remplacé le numéro 26 et a joué la dernière demi-heure. Sur l'aile droite puis à gauche à l'entrée de Sarr, il n'a rien réussi.
Dimitri Payet (4) : il a finalement été libre de ses mouvements même s'il devait plutôt occupé le flanc gauche. Il n'a encore pas été décisif et a aussi pris un carton très sévère en milieu de première période qui lui vaudra une suspension. Après la pause, si ce n'est un centre pour Anguissa et belle passe pour Sanson, on ne l'a pas vu.
Bouna Sarr (non noté) : il a pris la place du capitaine en toute fin de match et a joué à droite.
Valère Germain (4) : cela faisait un moment qu'il n'avait pas été titulaire et il a commencé, sur le coup d'envoi, par un tir non cadré. Il a touché très peu de ballons mais a fait un bon centre avant d'avoir l'arcade ouverte à l'heure de jeu. Peu après, il a placé une belle frappe détournée en corner puis a cédé sa place.
Kostas Mitroglou (non noté) : il a remplacé l'avant-centre du soir et n'a eu le temps que de ne pas être au marquage de Camara sur le but refusé en fin de match...

Très heureux de ramener un point de la Mosson, les Olympiens, même s'ils ont été très peu mis en danger, auraient pu (ou du) perdre à cause d'un manque d'envie et une absence d'animation offensive. A noter aussi que Montpellier a été incroyablement prudent pour une équipe jouant à domicile.
Les performances des joueurs ont été médiocres, difficile de dire qui de Luiz Gustavo ou André-Frank Zambo-Anguissa a été le meilleur, peut-être le Camerounais. Morgan Sanson a été le moins bon.
Avant de penser à battre Saint-Etienne le week-end prochain en Ligue 1, il faudra ne pas perdre contre Salzbourg jeudi pour se qualifier en Europa Ligue.

par Seb le mardi 05 décembre 2017 à 07h07
CdF, 32es : l'OM connaît son adversaire
Le programme chargé de l'OM cette semaine

Rudi Garcia : son actualité

2 réactions à cet article
05/12/2017 à 07:59
bobo38
bobo38

mi figue mi raisin, c'est vrai que la frilosité de Montpellier ne peut servir d'excuses à notre prestation brouillonne et sans peps.
ce genre de rencontre se finit par 0/0 ou balance dans un camp sur un fait de jeu et dans tous les cas c'est surpayé.
donc Montpellier ne devrait pas se plaindre.

05/12/2017 à 10:23
Leffe du Nord
Leffe du Nord

Quand on observe notre match peu convaincant de dimanche soir, nous avons certainement du penser davantage à celui contre Leipzig de Jeudi qui est très important pour poursuivre...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit