OM 2-2 PSG : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Le résultat est très bon et inespéré mais l'égalisation parisienne est rageante car la victoire était très proche après une rencontre aboutie avec, enfin, une équipe de combattants qui n'ont rien lâché face à des Parisiens très en deçà dans le jeu mais avec deux exploits individuels pour prendre un point.

Le dernier match de la 10ème journée est la réception par l'OM du leader incontesté le PSG. L'objectif des Marseillais est d'éviter l'humiliation comme cela a été le cas il y a quelques semaines contre Monaco et la saison passée contre l'équipe parisienne.
Patrice Evra et Grégory Sertic (officiellement malade et blessé) ont rejoint les habituels Doria, Gaël Andonian, Rod Fanni et Henri Bedimo sur la liste des joueurs non retenus par Rudi Garcia. L'entraineur conserve son 4-3-3 des dernières semaines. Steve Mandanda est dans le but, la défense composée de gauche à droite par Jordan Amavi, Rolando, Adil Rami et Hiroki Sakai ; Luiz Gustavo et André-Frank Zambo-Anguissa sont les milieux défensifs, Dimitri Payet, avec le brassard, le meneur de jeu ; la ligne offensive est formée de Florian Thauvin (à droite), Lucas Ocampos (à gauche) et Kostas Mitroglou.
Les remplaçants sont Yohann Pelé, Boubacar Kamara, Maxime Lopez, Morgan Sanson, Bouna Sarr, Clinton Njie et Valère Germain. Aymen Abdennour est le 19ème homme.

Les Olympiens jouent haut, pressent et ouvrent le score au quart d'heure sur une frappe de loin de Gustavo. Petit à petit les Marseillais reculent, subissent (dans un 4-4-2 quand ils n'ont pas le ballon) et voient les Parisiens revenir à la demi-heure sur une frappe précise de Neymar.
Les joueurs marseillais restent très bas et continuent de subir après la pause mais assez miraculeusement Thauvin donne l'avantage à son équipe dans le dernier quart d'heure. La fin de match est très tendue et Neymar est exclu. Même à 10, Paris égalise dans les arrêts de jeu sur un nouveau geste de classe, un coup-franc ultra précis de Cavani.

L'homme du match


Luiz Gustavo (8) : après la frappe de loin du gauche pour ouvrir le score, il a surtout dominé dans l'entrejeu avec beaucoup d'interceptions réussies. Il a été le patron de l'équipe et a récupéré le brassard à la sortie de Payet.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6) : finalement assez peu sollicité, il a bien fait les rares interventions qu'il a eues à effectuer mais s'est incliné sur deux frappes magnifiquement précises, avec un montant (poteau puis transversale) rentrant.
Hiroki Sakai (6.5) : très tonique et vif sur son côté, il a globalement bien défendu alors qu'il était souvent face à Neymar. Logiquement, vu l'adversité, il est peu monté.
Jordan Amavi (6) : lui aussi a été appliqué et a fait plusieurs bonnes interventions, notamment une magnifique dans la surface sur Mbappé qui partait au but. Il est, lui aussi, resté discret offensivement.
Adil Rami (7) : quelques bonnes interventions face aux attaquants parisiens pour le stoppeur droit qui a aussi fait l'interception à l'origine de l'ouverture du score. Malgré des maladresses, il a été très rarement battu, la plus significative a été un duel de la tête avec Silva sur un corner.
Rolando (7) : préféré à Abdennour, le Portugais a dominé ses adversaires directs pour une prestation aboutie.
André-Frank Zambo-Anguissa (6) : après une piteuse perte de balle et alors qu'il était en retard sur l'égalisation de Neymar, il a été bien meilleur par la suite avec beaucoup d'activité, de courses et du pressing.
Dimitri Payet (4) : de l'envie mais beaucoup trop d'imprécisions dans les actions où il aurait pu faire la différence, le capitaine a aussi été maladroit sur les coups de pied arrêtés. On attend plus de lui dans ce genre de matches
Morgan Sanson (non noté) : il a remplacé Payet pour le dernier quart d'heure. Il a été au diapason dans l'envie mais a effectué une piteuse frappe alors qu'il était dans la surface sur un super ballon qui aurait donné deux buts d'avance à son équipe.
Florian Thauvin (6.5) : il a fait un travail défensif avec quelques récupérations mais il a surtout été présent devant le but pour jaillir et donner l'avantage aux siens en fin de match avant de céder sa place.
Bouna Sarr (non noté) : il a remplacé le second buteur pour les dernières minutes. Il a perdu un duel face à Areola alors qu'il aurait donné deux buts d'avance et la victoire. Il a aussi été l'auteur de la faute (évitable) à l'origine du coup-franc de l'égalisation de Cavani.
Lucas Ocampos (6.5) : beaucoup de courses et une énorme envie pour l'Argentin qui s'est battu comme un lion au pressing. On l'a peu vu devant le but, comme le reste des joueurs offensifs. Il a aussi été dans l'action en fin de match qui a fait exclure Neymar.
Kostas Mitroglou (3) : uniquement des replacements et du pressing dans un match très compliqué pour le Grec car son équipe a subi et a très peu eu le ballon.
Clinton Njie (non noté) : il a pris la place de l'ancien avant-centre de Benfica pour le dernier quart du match. Après un mauvais choix sur un très bon ballon, il a fait un centre décisif où il s'est battu pour récupérer le ballon et centrer sur le second but.

Le résultat est très bon et inespéré mais l'égalisation parisienne est rageante car la victoire était très proche après une rencontre aboutie avec, enfin, une équipe de combattants qui n'ont rien lâché face à des Parisiens très en deçà dans le jeu mais avec deux exploits individuels pour prendre un point.
Même si tous les Olympiens ont été à l'unisson dans l'engagement, les performances individuelles ont été contrastées avec Luiz Gustavo qui a été le meilleur Phocéen alors que Kostas Mitroglou a été le plus effacé, mais pas aidé par la physionomie de la rencontre.
Il faudra récupérer de cette débauche d'énergie et continuer à rester en haut du tableau après le déplacement à Lille le week-end prochain.

par Seb le mardi 24 octobre 2017 à 08h42
McCourt : "L'équipe dirigeante a fait un très bon job"
Riolo est complètement fan de Luiz Gustavo

Luiz Gustavo : son actualité

2 réactions à cet article
24/10/2017 à 10:18
Vasco93
Vasco93

Payet grosse déception je suis d'accord

24/10/2017 à 12:38
Leffe du Nord
Leffe du Nord

Par contre, sans l'entrée de Njie il n'y aurait pas eu le second but. Surprenant quand on se souvient de son jeu lors du dernier match contre Strasbourg...

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit