OM 2-1 Guimaraes : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après avoir concédé l'ouverture du score, les Phocéens ont dominé et l'ont logiquement emporté face à des Portugais limités mais volontaires et combatifs.

Alors que l'environnement du club pense plus au match du week-end avec la réception du PSG, les joueurs olympiens doivent battre le Vitoria Guimaraes pour se repositionner dans le groupe d'Europa Ligue en vue d'une qualification pour la phase à élimination directe.
Il n'y a aucun blessé ni suspendu mais Gaël Andonian, Rod Fanni et Henri Bedimo ne sont pas dans la liste des joueurs européens et Doria n'a encore pas été retenu. Rudi Garcia fait tourner son effectif dans un système de jeu oscillant entre le 4-4-2 et le 4-3-3. Steve Mandanda est dans le but, Bouna Sarr sur la droite de la défense, Patrice Evra (avec le brassard) à gauche, Adil Rami et Aymen Abdennour dans l'axe ; Luiz Gustavo et Boubacar Kamara sont les milieux récupérateurs avec Morgan Sanson assez libre de ses mouvements et Maxime Lopez plutôt à droite ; les deux joueurs les plus offensifs sont Lucas Ocampos à gauche et Valère Germain dans l'axe.
Les remplaçants sont Yohann Pelé, Jordan Amavi, Rolando, André-Frank Zambo-Anguissa, Dimitri Payet , Clinton Njie et Kostas Mitroglou. Hiroki Sakai, Grégory Sertic et Florian Thauvin sont en tribune.

Les Portugais ouvrent le score au quart d'heure sur un contre rapide mais Ocampos égalise avant la demi-heure. Les Olympiens ratent ensuite plusieurs occasions et il y a 1-1 au repos.
L'OM domine la seconde période et Lopez donne une victoire logique aux siens.

L'homme du match


Lucas Ocampos (7.5) : positionné sur la gauche de l'attaque, il a débuté par une bonne tête sauvée par le gardien au quart d'heure juste avant l'ouverture du score portugaise. Il n'a pas raté la cible un peu plus tard sur une belle reprise pour égaliser. Auteur d'un tir sur la transversale après un coup-franc, il a fait un bon centre pour Germain et surtout une passe en retrait précise et intelligente sur le but de la victoire. Il n'a aussi jamais rechigné à venir défendre.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6.5) : heureux qu'une tête sur un coup-franc n'a pas été cadrée juste avant l'ouverture du score où il n'a rien pu faire (sur une tête à bout portant), il a ensuite faite une belle sortie loin de son but. Il a surtout fait un double arrêt du pied en fin de match sur un centre et un tir dans la foulée, permettant à son équipe de conserver la victoire.
Bouna Sarr (7) : à nouveau arrière droit, il a été très percutant avec beaucoup d'accélérations et de débordements mais avec des centres pas toujours à la hauteur. C'est une action comme celle-ci qui est à l'origine de l'égalisation. Défensivement, il a fait son travail correctement même s'il a été peu sollicité.
Patrice Evra (4.5) : le capitaine a pris un gros tampon en début de match. Trop loin de son joueur qui a pu délivrer trop facilement le centre décisif sur l'ouverture du score, il a, pour le reste, fait une prestation correcte avant de sortir à l'heure de jeu assez étonnamment alors qu'il ne semblait pas blessé.
Jordan Amavi (non noté) : il a donc pris la place et le poste d'Evra pour la dernière demi-heure et il n'a pas été meilleur que le titulaire en étant notamment absent sur l'offensive portugaise la plus dangereuse.
Adil Rami (4) : incapable de gêner le buteur de l'ouverture du score alors qu'il était au contact, il n'a guère brillé avec aussi une lamentable passe en retrait qui a donné un corner à Guimaraes. Heureusement que les Portugais ont été assez discrets offensivement.
Aymen Abdennour (4.5) : pour son deuxième match avec le maillot de l'OM, il n'était pas difficile de faire mieux pour le stoppeur gauche étant donné sa prestation contre Rennes le jour de sa blessure et de ses débuts en Blanc. Correct au duel, il a été trop souvent imprécis dans ses passes et relances. Offensivement, il a placé une tête non cadrée sur un corner alors qu'il était bien positionné au second poteau et loupé le ballon après un coup-franc où il était devant le but.
Luiz Gustavo (5.5) : de retour après sa suspension à Strasbourg, il a eu de l'activité mais n'a pas trop gêné les milieux adverses. Offensivement, on l'a vu faire un tir non cadré avant la pause et surtout un bon centre en deuxième période. Il a pris le brassard à la sortie d'Evra.
Boubacar Kamara (4) : c'était sa troisième titularisation de la saison, la troisième en Coupe d'Europe. On l'a très peu vu et n'a pas assez eu d'influence.
Maxime Lopez (6) : de retour dans le onze de départ, il a évolué milieu droit. Auteur d'un bon centre pour Germain puis son plat du pied a été contré alors qu'il avait le but grand ouvert devant lui. Son début de seconde période a été mauvais avec beaucoup d'imprécisions mais il n'a pas raté la cible pour donner l'avantage aux siens sur un bon centre en retrait.
Morgan Sanson (5) : assez libre de ses mouvements, on l'a pas mal vu en début de match même s'il a été victime d'un gros tacle. Il a ainsi fait le centre décisif sur l'égalisation et eu pas mal d'activité. On l'a moins vu au fil des minutes malgré une belle interception en seconde période.
André-Frank Zambo-Anguissa (non noté) : il a pris la place du numéro 8 pour une dizaine de minutes afin de consolider l'entrejeu mais n'a pas assez apporté.
Valère Germain (4.5) : à nouveau titulaire, il a commencé par une belle déviation de la tête pour Ocampos. Il a ensuite très mal joué un duel face au gardien faute à un mauvais contrôle. Après la pause, il a délivré une belle passe en retrait pour Lopez, fait une frappe de peu à côté sur un corner en retrait et placé une tête non cadrée alors qu'il avait devancé son défenseur. Il a été dans l'action du deuxième but avec une petite tête avant de placer un tir de loin sur le gardien.
Clinton Njie (non noté) : il a pris la place de l'ancien Monégasque pour les toutes dernières minutes. Il a fait plusieurs courses et accélérations mais sans apporter le danger devant le but.

Après avoir concédé l'ouverture du score, les Phocéens ont dominé et l'ont logiquement emporté face à des Portugais limités mais volontaires et combatifs.
Lucas Ocampos pour son match plein et ses actions décisives est bien sûr le meilleur joueur de son équipe. Pour le moins bon, peut-être Adil Rami qui n'a pas été à son avantage à plusieurs reprises.
Malgré une équipe remaniée, l'objectif a donc été atteint avec une victoire qui permet de consolider la deuxième place du groupe avant les matches retour et à commencer par un déplacement au Portugal dans deux semaines. Maintenant place à la réception du PSG dimanche où il faudra éviter l'humiliation et le ridicule.

par Seb le samedi 21 octobre 2017 à 07h00
Diffusion internationale pour OM-PSG
Verratti : "Plus joli de gagner à Marseille que sur un autre stade"

Lucas Ocampos : son actualité

1 réaction à cet article
21/10/2017 à 15:25
titom82
OM

6 à Lopez qui a été transparent??? Son but ne change rien à sa prestation bien en deçà d'un niveau attendu pour un joueur de ligue 1 moyen...

4 et 4.5 à la défense centrale???
Germain idem??

Avez vous regardé le match?

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit