Strasbourg 3-3 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est un nouveau match très vivant, offensif et avec des rebondissements pour les Olympiens qui ont manqué d'engagement et ont été dominé dans l'envie par des Alsaciens survoltés. Même s'ils ont marqué très rapidement en début de chaque mi-temps et ont mené deux fois au score, le point ramené de la Meinau par les Marseillais est finalement presque inespéré si on pense à l'incroyable loupé strasbourgeois à 3-2.

La trêve internationale a fait partir loin de Marseille et de la Commanderie beaucoup d'Olympiens. Ils sont de retour pour un déplacement à Strasbourg et confirmer leur belle prestation à Nice.
Luiz Gustavo et Lucas Ocampos sont suspendus alors que Doria, Rod Fanni, Henri Bedimo et Gaël Andonian n'ont pas été retenus. Rudi Garcia conserve son 4-3-3 avec deux milieux récupérateurs et fait quelques rotations sur les joueurs offensifs. Steve Mandanda est dans le but, Hiroki Sakai sur la droite de la défense, Jordan Amavi à gauche, Adil Rami et Rolando dans l'axe ; André-Frank Zambo-Anguissa et Morgan Sanson sont les milieux défensifs ; le capitaine Dimitri Payet est le meneur de jeu derrière Florian Thauvin (à droite), Clinton Njie (à gauche) et Kostas Mitroglou (dans l'axe).
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Patrice Evra, Aymen Abdennour, Grégory Sertic, Maxime Lopez, Bouna Sarr et Valère Germain. Boubacar Kamara est en tribune.

Payet ouvre très rapidement le score à la conclusion d'une superbe action collective. Les Marseillais attendent et se font rejoindre à la demi-heure alors qu'ils n'ont pas été trop inquiétés. Njie et Mitroglou ratent deux superbes opportunités et il y a donc 1-1 au repos.
Sanson redonne l'avantage aux siens dès le retour des vestiaires mais Strasbourg revient au score à l'heure de jeu et prend l'avantage dans le dernier quart d'heure. Heureusement, Mitroglou, en fin de rencontre, arrache le match nul.

L'homme du match


Dimitri Payet (7) : le seul des 5 internationaux français A a avoir été convoqué et qui a joué (uniquement quelques minutes) pendant la coupure. Au départ et à la conclusion d'une superbe action collective pour ouvrir le score, il a été très actif, mobile et percutant. Il a ainsi fait plusieurs bonnes percées et passes (notamment une magnifique ouverture pour Mitroglou en première période).

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6.5) : avec cette rencontre, il est devenu l'Olympien qui a le plus joué de matches sous le maillot Blanc dans la longue histoire du club phocéen. Il a commencé par un ballon détourné en corner sur une bonne frappe de loin avec rebond. Il a fait un arrêt réflexe du pied sur une reprise mais il n'a pu éviter le premier but dans la foulée. Après un tir puissant détourné, il a été impuissant sur le deuxième but et n'a pas pu détourner la grosse frappe contrée du troisième but. Miraculé sur un double loupé alsacien qui aurait donné 2 buts d'avance, malgré trois buts encaissés, il a fait une belle prestation.
Hiroki Sakai (5) : assez discret, on a surtout vu le Nippon sur une belle interception et une passe vers l'avant pour Thauvin et un lamentable centre alors qu'il était très bien placé. Malheureux sur le premier but où il a contré la frappe, il est sorti en fin de rencontre.
Maxime Lopez (non noté) : il a donc joué quelques minutes à la place de Sakai mais a joué milieu offensif. Il a placé un tir contré ainsi qu'un centre.
Jordan Amavi (6) : il a débuté par un centre en retrait décisif sur l'ouverture du score, il a ensuite fait une belle passe pour Thauvin, une belle percée et une passe (ou un centre) complètement loupé en début de seconde période. Il a tout de même été l'auteur d'imprécisions défensives sur des positionnements, des interventions ratées et un manque d'engagement. Dans les derniers instants, il a fait une frappe de loin que le gardien a relâché permettant à Mitroglou de marquer le troisième but et d'arracher un point.
Adil Rami (4) : quelques bonnes interventions mais il a surtout été battu de la tête sur un corner pour le deuxième but alsacien sur ce qui devrait être son point fort. Il a aussi détourné la grosse frappe du troisième but ainsi que celle du premier.
Rolando (4) : toujours titulaire malgré le retour de blessure d'Abdennour, il a mal débuté par plusieurs imprécisions techniques. Il a ensuite été en difficulté face à la vivacité des attaquants strasbourgeois. Offensivement, il a placé une tête non cadrée alors qu'il était devant le but mais surpris de recevoir le ballon.
André-Frank Zambo-Anguissa (5) : avec l'absence de Luiz Gustavo, il devait être le patron du milieu de terrain. On l'a pas mal vu mais avec par intermittence.
Morgan Sanson (6) : avec la suspension de Luiz Gustavo, il a retrouvé une place dans le onze de départ dans un rôle plus défensif qu'à l'habitude. Il a mis beaucoup d'envie mais a été parfois imprécis dans des gestes défensifs. Il a notamment été éliminé trop facilement devant la surface sur la première égalisation. Victime de beaucoup de fautes, son centre au retour des vestiaires (qui a été effleuré par un défenseur) a permis de prendre l'avantage.
Florian Thauvin (5.5) : dans l'action du premier but, il a ensuite fait un tir sur le gardien puis une magnifique passe pour Njie. Après un tir sur le gardien avant la pause, une bonne passe pour Mitroglou et une belle passe pour Sarr, il s'est énervé inutilement. Après ce carton, il a été sorti par son entraineur.
Valère Germain (non noté) : il a donc pris la place de Thauvin alors que Strasbourg venait de prendre l'avantage. Il n'a eu le temps que de faire une reprise ratée.
Clinton Njie (4.5) : titularisé sur le flanc gauche de l'attaque, il a été dans l'action du premier but avec une remise rapide. Il a ensuite essayé quelques accélérations mais a fait un mauvais choix sur un bon ballon et a surtout fait un tir trop rapide et hors du cadre sur un caviar de Thauvin. Il est sorti à la mi-temps.
Bouna Sarr (5) : entré au retour des vestiaires la place et au poste du Camerounais, il a commencé par un bon rush puis fait deux tirs non cadrés. Il est passé arrière droit en fin de match.
Kostas Mitroglou (6) : pour sa première titularisation avec l'OM, l'international grec a fait une belle passe pour Amavi sur l'ouverture du score. Bien lancé par Payet, il a perdu un duel face au gardien juste après la première égalisation. Au duel aérien sur le centre du deuxième but, il s'est fait contrer alors qu'il avait mis un plat du pied devant le but. Après une tête détournée par le gardien, il a été opportuniste pour égaliser en fin de match sur un ballon mal capté par le gardien.

C'est un nouveau match très vivant, offensif et avec des rebondissements pour les Olympiens qui ont manqué d'engagement et ont été dominé dans l'envie par des Alsaciens survoltés. Même s'ils ont marqué très rapidement en début de chaque mi-temps et ont mené deux fois au score, le point ramené de la Meinau par les Marseillais est finalement presque inespéré si on pense à l'incroyable loupé strasbourgeois à 3-2.
Individuellement, Dimitri Payet a surnagé avec beaucoup de présence alors qu'Adil Rami, en plus d'être malheureux, n'a pas été bon dans les moments clefs.
Avant de penser à éviter une nouvelle branlée au Vélodrome face au PSG dans une semaine, il faudra battre les Portugais de Vitoria Guimarães en Ligue Europa jeudi pour se relancer dans la qualification.

par Seb le lundi 16 octobre 2017 à 10h52
Riolo : "Il y a un fan-club de Payet qui se déchaîne..."
Germain : "Nous avons manqué d'intensité et d'efficacité"

Dimitri Payet : son actualité

6 réactions à cet article
16/10/2017 à 11:14
djequé
djequé

Le coaching a été bidon.

16/10/2017 à 11:26
marseille 93
marseille 93

deux tirs détournes contre nous !! des moments on rate des buts facile ; l'envie était plus chez les strasbourg . match nul , on ramene quand même un point .
par contre les garçons doivent être motives pour ces deux matchs de cette semaine !!

16/10/2017 à 11:30
bobo38
bobo38

faut arrêter avec le bashing de Garcia.
la suffisance des joueurs,leur implication bien inférieur aux alsaciens, voilà les vrais raisons.

16/10/2017 à 13:49
bauzlefou
bauzlefou

Mandanda, un jour on en parle de ses sorties sur corner ? ... lol non en fait, il n'en fait jamais ! le 2eme but il est pour lui, c'est sa zone.
Rami = Rolando ... mouais ... Rolando c'est fait balader toute la partie, Rami ... la faute à pas de chance, il est sur la trajectoire.

16/10/2017 à 14:08
Leffe du Nord
Leffe du Nord

A propos du bashing de Garcia.
En itw à la MT, Payet a dit que les consignes étaient qu'après le premier but, ils devaient aller les chercher 5 minutes , puis ensuite les attendre en bloc.
Payet nous aurait menti ou Garcia se serait-il trompé d'adversaire ???

16/10/2017 à 20:43
Jeremloveom
Jeremloveom

L'entrée de Bouna Sarr à la mi temps -déjà rien queca c'est un mystère- qui se positionne Ailier gauche ....... puis qui passe Ailier droit....... Puis arrière droit........ Tout ca en une mi temps.. On en parle ?

Le coaching à la FIFA 95 "EA SPORT IT'S IN A GAME"

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit