Bordeaux 1-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Même si les Phocéens n'ont encore pas réussi à s'imposer à Bordeaux, ils ont ramené le point qu'ils étaient venus chercher après un match abouti et sérieux où ils ont montré leur supériorité face aux Bordelais.

Alors que les Marseillais n'ont plus gagné en Gironde puis une éternité, ils jouent la finale pour la 5ème place (qualificative pour la Ligue Europa) face au 6ème, un point derrière au classement.
Rudy Garcia est privé d'Hiroki Sakai (suspendu), Grégory Sertic et Abou Diaby (blessés) mais a emmené 20 joueurs à Bordeaux, Zinedine Machach, Saif Eddine Khaoui et Aaron Leya Iseka restant à la disposition de la réserve. Il aligne un 4-3-3 avec un titulaire surprise. En effet, Tomas Hubocan fait son retour et joue sur la droite de la défense, une première pour lui qui a joué dans l'axe ou à gauche. Yohann Pelé est dans le but, Patrice Evra est l'autre latéral ; Rod Fanni et Rolando sont les stoppeurs ; William Vainqueur et Maxime Lopez sont les milieux les plus reculés avec Morgan Sanson un cran plus haut ; le trio offensif est composé de Florian Thauvin (à droite), Dimitri Payet (à gauche) et le capitaine Bafétimbi Gomis (dans l'axe).
Le banc de touche est occupé par Brice Samba, Doria, Henri Bedimo, André-Frank Zambo-Anguissa, Rémy Cabella, Bouna Sarr et Clinton Njie. Florian Escales et Karim Rekik sont en tribune.

Bordeaux ouvre le score dès les premières secondes alors que l'arbitre de touche avait signalé une faute et que les défenseurs marseillais se sont arrêtés, pas les Bordelais et que Clément Turpin n'a pas sifflé. Après cette action scandaleuse, l'OM a le ballon mais les poteaux sont bordelais...
Gomis égalise à l'heure de jeu puis l'OM maîtrise la rencontre. Même si les dernières minutes sont échevelées, les Marseillais ramènent ce qu'ils étaient venus chercher, rester maîtres de leur destin.

L'homme du match


Yohann Pelé (8.5) : il a commencé par un tir à bout portant contré de la tête puis fait un magnifique arrêt sur une tête de près de Rolan après le repos. Moins sollicité en seconde période, il a surtout effectué une fantastique claquette dans les arrêts de jeu sur une frappe puissante permettant à son équipe de conserver le nul.

Les autres joueurs

Tomas Hubocan (5) : c'était la surprise du onze de départ car on n'avait plus vu le Slovaque depuis le 18 décembre contre Lille (il s'était ensuite blessé au pied). Pour la première fois sous le maillot de l'OM il a joué arrière droit. Il a rapidement pris un carton pour une intervention inutile et agressive. Par la suite il a été appliqué mais ce poste d'arrière dans un couloir dans le système de Garcia, où un latéral doit être offensif et savoir déborder et centrer, n'est pas dans ses qualités.
Patrice Evra (5.5) : assez offensif, il a fait de bons débordements et été volontaire. Après la pause, il a loupé quelques passes avant de sortir visiblement pris de vomissement.
Henri Bedimo (non noté) : il a donc pris la place et le poste d'Evra pour une quinzaine de minutes et a été assez offensif.
Rod Fanni (7.5) : de bonnes interventions et il surtout été souvent très bien placé, cela faisait très longtemps que le stoppeur droit n'avait pas été aussi bon. Il n'a été battu qu'une fois par Rolan mais il s'est rattrapé tout de suite en contrant l'avant-centre girondin.
Rolando (6.5) : si ce n'est une passe ratée, l'autre défenseur central a aussi été bon, dominant globalement ses adversaires directs.
William Vainqueur (6) : moins rayonnant qu'à l'habitude à la récupération, il a placé deux frappes, une par mi-temps. La première a été trop haute après un corner renvoyé et sur la deuxième, il aurait pu être le héros qui brise les 40 ans d'insuccès en Gironde mais il a loupé son tir dans les arrêts de jeu alors qu'il était bien placé devant le but.
Maxime Lopez (4) : si ce n'est un bon centre pour Thauvin, on l'a peu vu et il a raté plusieurs passes avant de sortir pour le dernier quart d'heure.
André-Frank Zambo-Anguissa (non noté) : comme souvent, il a pris la place de Lopez pour une quinzaine de minutes. Il a apporté du punch mais encore manqué de justesse.
Morgan Sanson (4.5) : si ce n'est un bon centre pour Gomis, il a manqué de présence et on l'a finalement peu vu.
Florian Thauvin (7) : finalement titularisé malgré sa blessure le week-end dernier, il n'a pas paru souffrir pendant les 90 minutes qu'il a passées sur le terrain. Il n'a pas pu reprendre un ballon renvoyé par le poteau juste après l'ouverture du score. Après un coup-franc et une tête non cadrés, il a délivré une superbe passe pour Payet puis botté un coup-franc raté sur Carrasso. Il a surtout fait un bon débordement suivi d'un centre en retrait pour l'égalisation. Il a ensuite fait deux frappes sans danger puis a encore effectué un super débordement dans les arrêts de jeu mais Vainqueur n'en a pas profité.
Dimitri Payet (6) : souvent dans l'axe en première période, il a obtenu un coup-franc au quart d'heure et fait une frappe magnifique sur la barre à la demi-heure. Après un bon ballon offensif mal joué car il s'est empalé sur la défense centrale, il a trop tardé dans la surface après un centre de Sanson. Il est sorti en fin de match pour faire entrer un défenseur.
Doria (non noté) : entré pour les dernières minutes pour conserver le nul, il a joué stoppeur gauche.
Bafétimbi Gomis (6.5) : bien pris pendant les 45 premières minutes, il a effectué une reprise de volée sur Carrasso juste avant la pause. Après une reprise de volée ratée, il a surtout été présent pour égaliser du plat de pied. Auteur d'une frappe trop croisée et un tir du gauche complètement loupé, il a encore montré l'exemple.

Même si les Phocéens n'ont encore pas réussi à s'imposer à Bordeaux, ils ont ramené le point qu'ils étaient venus chercher après un match abouti et sérieux où ils ont montré leur supériorité face aux Bordelais.
Individuellement, Yohann Pelé a encore sauvé les siens alors que Maxime Lopez a été le plus en difficulté.
Il faudra donc battre Bastia lors de la dernière journée pour être 5ème et être sûrs de jouer la Ligue Europa et, même si les joueurs de Garcia ne s'imposent pas, ils pourront conserver cette position car les Bordelais vont à Lorient qui, comme les Corses, jouent leur maintien en Ligue 1.

par Seb le mardi 16 mai 2017 à 07h05
Zubizarreta annonce d'autres visites de clubs
Riolo va observer de près "la suite du chantier"

Bafétimbi Gomis : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit