OM 3-0 Angers : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

C'est donc un OM ultra réaliste avec un super gardien qui s'impose nettement face à une équipe d'Angers très joueuse mais pas en réussite et pas habile devant le but de Pelé.

Après le beau succès à Lorient, les Marseillais doivent enchainer et battre Angers, en pleine réussite en ce moment, pour se rapprocher de la zone européenne.
La liste des blessés a diminué et il n'y a plus que Patrice Evra et Abou Diaby à l'infirmerie. Tomas Hubocan et Saif-Eddine Khaoui ne sont plus touchés et reprennent avec la réserve. Rudi Garcia conserve son 4-3-3 avec Yohann Pelé comme dernier rempart, Hiroki Sakai sur la droite de la défense, Henri Bedimo à gauche, Rod Fanni et le capitaine Rolando dans l'axe ; William Vainqueur et Maxime Lopez sont à la même hauteur dans l'entrejeu et Morgan Sanson un peu plus haut ; Florian Thauvin, Rémy Cabella et Dimitri Payet sont les trois attaquants, de droite à gauche.
Le banc de touche est occupé par Brice Samba, Karim Rekik, Doria, André-Frank Zambo-Anguissa, Bouna Sarr, Clinton Njie et Bafétimbi Gomis. Zinedine Machach et Aaron Leya Iseka ne sont pas sur la feuille de match, tout comme Grégory Sertic, blessé la veille du match mais appelé dans le groupe.

Thauvin ouvre le score rapidement sur une superbe frappe de loin puis Cabella double la mise à la 20ème minute. Avec une défense en difficulté, il faut un super Pelé pour éviter la réduction du score avant la pause.
Angers a la balle en seconde période mais n'arrive pas à marquer. Thauvin plie le match à 10 minutes de la fin avec un troisième but. Le score final de 3-0 est extrêmement flatteur pour les Olympiens.

L'homme du match

Yohann Pelé (8) : il a débuté par un super réflexe d'une main sur un tir de près, il a ensuite été très bon et chanceux sur un corner avec deux réflexes sur sa ligne sur un énorme cafouillage. Après la pause, il a stoppé toutes les frappes angevines de manière propre et efficace.

Les autres joueurs

Hiroki Sakai (5.5) : il est moins monté qu'à l'habitude et a surtout défendu, à peu près correctement.
Henri Bedimo (5.5) : on l'a vu assez offensif en début de match avec quelques débordements et centres. Il a ensuite été plus prudent et a fait son travail défensif honorablement si ce n'est un carton évitable en fin de match.
Rod Fanni (5.5) : le stoppeur droit a profité de la blessure de Sertic pour reprendre sa place. Il a fait une prestation honorable mais n'a pas été super dominateur face aux attaquants angevins.
Rolando (5) : encore capitaine, il a souvent été battu dans les airs par le géant Ndoye ce qui a beaucoup gêné sa défense essentiellement sur les coups de pied arrêtés. Pour le reste, il a assuré l'essentiel, ne pas prendre de but, avec quelques interventions intéressantes.
William Vainqueur (6.5) : après un tir non cadré en début de match, il a surtout fait quelques belles interceptions et récupérations.
Maxime Lopez (5.5) : de retour dans le onze de départ après avoir soufflé à Lorient, il a évolué plus près de sa défense à côté de Vainqueur. Il a pris un énorme risque sur une relance en position défensive en première période et, juste avant le repos, à cause d'une pelouse bosselée, il n'a pas marqué sur un contre où il s'est retrouvé devant le gardien. Dans ce poste, il a tout de même manqué de présence athlétique et il sera difficile pour lui de s'y imposer.
André-Frank Zambo-Anguissa (non noté) : entré pour redonner du souffle à son équipe qui avait du mal à un peu plus d'un quart d'heure de la fin, il a fait quelques interceptions intéressantes.
Morgan Sanson (6.5) : il a obtenu le coup-franc de l'ouverture du score alors qu'il n'y avait pas faute et a ensuite récupéré le ballon à l'origine du deuxième but. Avant la pause, sa frappe de loin a été non cadrée après une belle combinaison avec Payet et Thauvin. Il semble à l'aise dans ce rôle de milieu offensif derrière les attaquants et a délivré le centre décisif du dernier but avec énormément de réussite car il a glissé.
Florian Thauvin (7.5) : il a rapidement débloqué la rencontre avec une superbe frappe de loin pour ouvrir le score en début de match puis on l'a finalement peu vu mais il a été très opportuniste, à l'image de son équipe, pour le 3-0 en devançant le gardien sur un centre heureux de Sanson.
Bouna Sarr (non noté) : il a pris la place de Thauvin en fin de match. Il a fait une percée mais a été contré ainsi qu'une frappe déviée en corner.
Dimitri Payet (6) : auteur d'un tir non cadré en début de match, il a fait une belle combinaison avec Thauvin pour ouvrir le score sur un coup-franc indirect et il a très bien lancé Cabella pour le 2-0. Peu après, il a délivré un super centre de l'extérieur pour la tête de Cabella. On l'a très peu en seconde mi-temps.
Rémy Cabella (6.5) : encore titularisé à la pointe de l'attaque, il a, comme un vrai avant-centre, très bien gagné un duel face au gardien pour le 2-0. Auteur d'une tête non cadrée sur un super centre de Payet, il a aussi fait une très belle passe pour Lopez sur un contre rapide. Il est sorti en milieu de seconde période.
Clinton Njie (non noté) : il a pris la place et le poste de l'ancien de Newcastle pour un peu plus de 20 minutes et n'a pas eu le temps de se mettre en évidence.

C'est donc un OM ultra réaliste avec un super gardien qui s'impose nettement face à une équipe d'Angers très joueuse mais pas en réussite et pas habile devant le but de Pelé.
Les performances individuelles ont été bonnes et il est impossible de désigner le moins bon Marseillais. Pour le meilleur, c'est bien Yohann Pelé qui a évité à son équipe de prendre un but ce qui est assez miraculeux vu la physionomie de la rencontre.
Il faudra, dans une semaine, faire une nouvelle belle performance à Lille, pour continuer de rester à proximité de la zone européenne.

par Seb le lundi 13 mars 2017 à 11h21
Mercato : la stat qui traduit l'instabilité de l'OM
Lopez : "Zidane ? Il faut garder la tête sur les épaules"

Florian Thauvin : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit