OM 1-5 PSG : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Comme lors de la plupart des récents matches contre le PSG, les Parisiens ont très rapidement marqué et n'ont pas tremblé pour gagner, montrant l'énorme écart qu'il y a entre les deux équipes. Le score est lourd et historique dans ces confrontations mais reflète l'écart réel entre un cador européen et une équipe moyenne du championnat de France en reconstruction.

L'OM version McCourt a pour ambition de rivaliser avec l'adversaire du soir mais cela ne sera pas avant un moment, étant donné l'écart entre les deux clubs. En attendant, sur un match, tout peut arriver, même que les Marseillais battent les Parisiens.
Tomas Hubocan, Abou Diaby, Saif-Eddine Khaoui, Bouna Sarr et Bafétimbi Gomis sont blessés. Zinedine Machach et Aaron Leya Iseka n'ont encore pas été retenus et Rudi Garcia aligne son classique 4-3-3. Yohann Pelé est le dernier rempart, Hiroki Sakai occupe le couloir de la défense, Patrice Evra le gauche (avec le brassard), Rod Fanni et Rolando sont les deux stoppeurs ; William Vainqueur est le milieu le plus défensif avec Maxime Lopez et André-Frank Zambo-Anguissa plus haut ; les trois attaquants sont Florian Thauvin (à droite), Dimitri Payet (à gauche) et Clinton Njie (dans l'axe).
Sur le banc de touche, on retrouve Brice Samba, Henri Bedimo, Doria, Grégory Sertic, Morgan Sanson, Rémy Cabella et Antoine Rabillard. Karim Rekik n'est pas sur la feuille de match.

Il ne faut que 6 minutes aux Parisiens pour ouvrir le score profitant d'une défense bien passive. Il y a déjà 2-0 au quart d'heure et Pelé évite que l'addition soit plus lourde au repos pour des Olympiens largement dominés notamment sur les ballons aériens.
Le match est définitivement plié après quelques instants en seconde période avec un troisième but. A l'heure de jeu, il y a déjà 4-0. Garcia fait entrer Sertic (et sortir Thauvin) pour passer à une défense à 5 afin d'éviter une humiliation encore plus grande. Fanni réduit le score mais Matuidi marque encore pour un score final de 5-1.

L'homme du match

Yohann Pelé (7) : après une claquette pour détourner une tête en corner, il a remporté un duel face à Lucas en milieu de première mi-temps. Après la pause, il a effectué un arrêt à bout portant sur un corner et détourné plusieurs tirs. Il ne pouvait pas grand-chose sur les buts où sa défense ne l'a guère aidé.

Les autres joueurs

Hiroki Sakai (4) : il a commencé par une belle intervention en début de match puis a fait un match honorable (comparé à ses partenaires) même s'il a été devancé par Draxler pour le 4-0. Il a fait quelques montées et centres mais rien qui a été dangereux.
Patrice Evra (2.5) : il n'a pas suivi Marquinhos sur le coup-franc de l'ouverture du score et le Brésilien a pu tranquillement marquer de la tête. Auteur d'une grossière erreur avec Rolando qui a donné une incroyable occasion aux Parisiens, il a été souvent en retard et pris de vitesse par Lucas notamment. Si ce n'est un bon centre pour Njie juste avant la pause, il n'a rien réussi et est sorti au repos.
Henri Bedimo (3.5) : il a donc signé son retour après de longs mois d'absence en rentrant à la pause. Il a perdu un ballon à l'origine du dernier but parisien. Vu le contexte, son entrée a été très moyenne et cela aurait pu être bien pire.
Rod Fanni (3) : largement dominé par les attaquants adverses, il n'a pas dégagé un ballon et a été à l'origne du troisième but. Heureusement qu'il a été opportuniste pour réduire le score avec une demi-volée.
Rolando (3) : après une mésentente avec Evra à l'origine d'une énorme occasion pour les Franciliens, il n'a pu endiguer les vagues parisiennes en étant pris par la vitesse et la technique de ses adversaires directs.
William Vainqueur (3.5) : quelques interventions en début de match puis, il n'a guère fait mieux que ses partenaires. Il a été en retard pour contrer Lucas sur le troisième but en début de seconde mi-temps.
André-Frank Zambo-Anguissa (2.5) : préféré à Sanson, on ne l'a quasiment pas vu durant toute la rencontre où il a été surclassé par les milieux parisiens.
Maxime Lopez (3) : agressif en tout début de match, il a lui aussi été largement dominé par les joueurs dans sa zone. On peut simplement noter que sa reprise ratée s'est transformée en dernière passe pour la réduction du score de Fanni.
Florian Thauvin (2.5) : si ce n'est un tir de loin raté en seconde période, il n'est jamais parvenu à faire la différence face aux défenseurs parisiens. Il est sorti en milieu de seconde mi-temps.
Grégory Sertic (non noté) : son entrée en jeu a marqué la volonté de Garcia d'arrêter de prendre des buts car il a évolué comme troisième stoppeur, entre Fanni et Rolando. Cela n'a pas changé grand-chose et l'OM a encore pris un but.
Dimitri Payet (4.5) : facilement battu de la tête sur le coup-franc de l'ouverture du score, il a ensuite placé une superbe frappe d'un rien trop croisée au quart d'heure juste avant le deuxième but parisien. Pris de vitesse par Meunier qui a pu centrer tranquillement pour le 4-0, il a terminé par une belle frappe sur le poteau. Il a été le seul joueur de champ a avoir pris, de temps en temps, le dessus sur ses adversaires.
Clinton Njie (2.5) : si ce n'est un tir du pointu trop haut, on ne l'a guère vu, beaucoup trop esseulé au milieu des défenseurs parisiens. Il est sorti après quelques minutes en seconde période.
Rémy Cabella (non noté) : il a pris la place et le poste du Camerounais et n'a pu faire mieux. Il a aussi pris un carton idiot et inutile.

Comme lors de la plupart des récents matches contre le PSG, les Parisiens ont très rapidement marqué et n'ont pas tremblé pour gagner, montrant l'énorme écart qu'il y a entre les deux équipes. Le score est lourd et historique dans ces confrontations mais reflète l'écart réel entre un cador européen et une équipe moyenne du championnat de France en reconstruction.
Aucun Marseillais n'a réussi à rivaliser avec ses adversaires directs qui ont été largement supérieurs. Yohann Pelé a évité un score encore plus fleuve et est le meilleur Phocéen. Patrice Evra, pour sa très faible première mi-temps, peut être considéré comme le moins bon, même s'il y a beaucoup de prétendants.
Avant d'essayer de se reprendre en championnat, où les places européennes s'éloignent, il faudra faire bien mieux et espérer un Monaco nettement en dessous de son niveau mercredi en Coupe de France pour avoir une chance de se qualifier.

par Seb le mardi 28 février 2017 à 12h59
Passi imaginerait bien Lopez au Barça
Le naming lyonnais très supérieur à celui du Vélodrome ?

Patrice Evra : son actualité

3 réactions à cet article
28/02/2017 à 13:34
Otis
Otis

Dédicace à tous ceux qui étaient heureux de la venue d'Evra et aussi à ceux qui pourrissent Gomis ! Sinon je pense que Doria est le moins mauvais de nos défenseurs.

28/02/2017 à 13:42
marseille 93
marseille 93

Tactique garcia doit mettre ceux qui ont le niveau et la niaque .sinoncfa ou banc touche

28/02/2017 à 14:47
Aaron
OM

Arrêtons de faire un flan de cette défaite, ce club n'est plus le psg mais un club acheté pour servir les intérêts économiques et politiques d'un état. Il n'a plus rien à voir avec le club qui était notre rival autrefois. Ce n'est plus le psg. A l'époque perdre contre bernard mendy, hoarau ou jerome rothen, ouai ça foutait les boules mais là sérieux y'a plus match, ils ont tué le game avec leurs investissements. Et ils seront en droit de se la raconter quand ils vaincront aussi largement un bel OM, et pas cet OM boiteux et mauribond laissé en héritage par le tandem labrune-mld.

Retenez juste qu'en foot la roue tourne toujours, qu'avant les qataris on leur mettait des pillules (les 3-0 ou 3-1 chez eux sans appel entre 2007 et 2010), que maintenant c'est leur tour. Mais qu'on reviendra et qu'on vaincra de nouveau comme ça a toujours été le cas dans notre histoire qui n'a jamais été un long fleuve tranquille.

Pour en venir à cette fin de saison car oui il va bien falloir la finir, inspirons nous de bordeaux qui s'est aussi fait fessé à domicile contre paris et monaco (0-4) et que ça n'a pas empêché d’enchaîner les victoires ensuite et de nous dépasser au classement.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit