OM 2-1 Lyon : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Marseillais ont donc enfin battu une bonne équipe après un match sérieux et beaucoup moins offensif que les précédents. Heureusement que côté lyonnais, Lacazette était absent car cela a fait une grosse différence avec le match d'il y a 10 jours.

Les Marseillais doivent enfin battre un gros pour se qualifier pour le prochain tour de la Coupe de France et c'est l'OL, qui a nettement battu l'équipe de Rudi Garcia il y a 10 jours.
Henri Bedimo, Tomas Hubocan et Abou Diaby sont toujours indisponibles. Clinton Njie doit jouer la demi-finale de la CAN et est aussi absent. Tout comme Lassana Diarra, Romain Alessandrini et Aaron Leya Iseka, toujours en instance de départ à quelques minutes de la fin du mercato. Il n'y a pas d'explication aux absences de Brice Samba et Zinedine Machach et on ne sait donc pas s'ils sont touchés ou aussi sur le départ. Gregory Sertic n'est pas encore qualifié et l'entraineur phocéen conserve son 4-3-3 avec Yohann Pelé dans le but, Hiroki Sakai, Rod Fanni, Rolando et Patrice Evra en défense de droite à gauche ; les trois milieux sont William Vainqueur, Morgan Sanson et Maxime Lopez ; Rémy Cabella évolue au poste d'ailier gauche, Florian Thauvin à droite et Bafétimbi Gomis (le capitaine) en pointe.
Le banc de touche est occupé par Florian Escales, Doria, Karim Rekik, André-Frank Zambo-Anguissa, Saif-Eddine Khaoui, Dimitri Payet et Bouna Sarr. Antoine Rabillard n'est pas sur la feuille de match.

Les 45 premières minutes sont relativement équilibrées même si toutes les occasions sont marseillaises. Fanni ouvre le score en milieu de mi-temps pour un avantage logique au repos.
Les Lyonnais démarrent fort la seconde période et égalisent. Avant d'arriver à la prolongation les actions sont équilibrées. Alors qu'on pense aller aux tirs au but, Doria, en position d'avant-centre, donne la qualification aux siens.

L'homme du match


Rod Fanni (7) : tout seul au point de penalty sur un coup-franc, il a ouvert le score d'une tête précise. Il a ensuite été le plus souvent tranchant défensivement avec de belles interventions.

Les autres joueurs

Yohann Pelé (6.5) : sonné par un tir à bout portant dans le visage, il a eu très peu de travail pendant le temps réglementaire si ce n'est une super claquette en toute fin de rencontre pour détourner un lob. Il a aussi fait une très belle horizontale pour renvoyer un tir de Depay à la fin de la prolongation et conserver la qualification.
Hiroki Sakai (5) : dans la zone de Valbuena, il a eu du mal en début de match puis s'est repris malgré un carton à la demi-heure. On l'a aussi vu faire un bon retour dans l'axe et être offensif uniquement en toute fin prolongation.
Patrice Evra (4.5) : très moyen avec une relance ratée et une perte de balle à l'origine d'une belle occasion lyonnaise, il a été touché à la cuisse sur la dernière action de la première période. Il a été remplacé après 2 minutes en seconde période.
Doria (6.5) : il a donc joué la seconde mi-temps et la prolongation au poste d'arrière gauche. Etonnamment, on l'a surtout vu offensivement avec un bon débordement suivi d'un centre dans la surface, un centre pour Lopez et un super numéro de dribbles. Il a aussi et surtout donné la victoire à son équipe alors qu'il était incroyablement positionné comme avant-centre sur un centre dans la prolongation.
Rolando (6) : il a débuté par une reprise de volée sur la transversale sur un corner puis a été beaucoup sollicité défensivement et a globalement pris le dessus sur ses adversaires. Il n'a tout de même pas pu contrer le centreur décisif sur l'égalisation et a été pris de vitesse par Depay à la fin de la prolongation.
William Vainqueur (6.5) : de belles et nombreuses récupérations pour un match réussi. Offensivement, il a fait un bon service pour Cabella dans la prolongation.
Morgan Sanson (5) : c'était sa première titularisation au Vélodrome et il a pris la place et le poste de milieu gauche de Zambo-Anguissa. Il a commencé par un tir non cadré et aussi fait un très bon retour dans la surface à l'heure de jeu. Pour le reste, une prestation moyenne avant de sortir à une quinzaine de minutes de la fin.
André-Frank Zambo-Anguissa (5) : il a donc remplacé l'ancien Montpelliérain et a commencé par un super plat du pied que Lopes est allé chercher dans sa lucarne. Il a ensuite été l'auteur quelques imprécisions.
Maxime Lopez (6.5) : il a commencé par un bon centre pour Gomis puis délivré le coup-franc décisif pour l'ouverture du score de Fanni. Auteur d'un super numéro avec Sakai où son tir a été contré, il a aussi fait un super centre pour Gomis, une très belle frappe de loin détournée par le gardien et un super centre très lointain pour Gomis. Toujours très mobile, cela faisait quelque temps qu'il n'avait pas une aussi belle prestation.
Rémy Cabella (6.5) : préféré à Payet, il a commencé par un bon retour défensif. Il a aussi fait un bon numéro sur l'aile gauche avec un crochet et un tir un peu trop croisé. Il a clairement senti le vent de l'arrivée de Payet car il a énormément couru, s'est battu et a défendu. Passé à droite à l'entrée de Payet, il a incroyablement loupé son tir alors qu'il est dans la surface devant le gardien dans la prolongation. Heureusement qu'il a délivré le centre décisif pour le second but pour ponctuer une belle partie.
Florian Thauvin (5) : un bon corner pour Rolando et une frappe depuis la surface contrée pour une première période volontaire. Beaucoup moins en vue après le repos, il est sorti après quelques minutes dans la prolongation.
Dimitri Payet (non noté) : la star de la semaine et plus gros transfert de l'histoire de l'OM est entrée pour presque toute la prolongation et on a clairement vu qu'il n'était pas du tout au point physiquement. Il faudra sûrement attendre un moment avant qu'il retrouve son niveau athlétique.
Bafétimbi Gomis (5.5) : il a raté le cadre sur un caviar de Lopez en début de seconde période, mais a surtout joué en remise, dos au but. Le capitaine a aussi fait un centre en retrait intelligent pour Anguissa et effectué une reprise de volée en début de prolongation. Il a paru très fatigué et cela ne va sûrement pas s'arranger car il n'aura remplaçant pour cette seconde partie de saison. Il va donc en baver et l'OM va énormément souffrir.

Les Marseillais ont donc enfin battu une bonne équipe après un match sérieux et beaucoup moins offensif que les précédents. Heureusement que côté lyonnais, Lacazette était absent car cela a fait une grosse différence avec le match d'il y a 10 jours.
Les prestations individuelles ont été globalement bonnes avec notamment un Rod Fanni buteur et très inspiré défensivement. Par contre, Patrice Evra n'a pas été à son avantage.
Dès vendredi il faudra aller à Metz en championnat. Ces 2 heures de jeu vont sûrement beaucoup peser et Garcia devra faire des rotations pour que ses joueurs soient frais et performants.

par Seb le jeudi 02 février 2017 à 04h58
Mercato : Gourvennec dézingue le LOSC et l'OM
Eyraud dresse le bilan du mercato

Rod Fanni : son actualité

4 réactions à cet article
02/02/2017 à 09:47
Tana
Tana

C'est clair que Gomis sur ce match, il avait l'air bien émoussé. Je comprend pas comment des clubs comme le PSG et Marseille puisse faire une saison complète sans remplaçant au poste d'avant centre.
C'est juste incroyable.

02/02/2017 à 10:13
Aceboss
Aceboss

Et surtout ça fait plusieurs années que ça dure alors que c'est clairement l'un des postes qui doit être doublé en priorité

02/02/2017 à 13:57
Leffe du Nord
Leffe du Nord

Sauf que là il était très compliqué cet hiver de trouver un très bon AC pour seconder Gomis...
Ceci explique cela...
Attendons jusqu'à l'été prochain...

02/02/2017 à 14:12
Jeremloveom
OM

Ce n'est pas la faute de la direction actuelle si nous avons pas de remplacant .. Trouver un AC en Hiver est effectivement très compliqué.
C'est Labrune and Co qui ne doublait pas ce poste.. C'est encore leur heritage

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit