Bastia 1-2 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Dans un scenario semblable à celui de Dijon, après une ouverture du score rapide, les Marseillais se sont fait assez logiquement rejoindre en fin de match car la défense a été peu sereine et les Corses combatifs. Mais les hommes de Garcia sont parvenus à arracher la victoire dans les derniers instants.

Le dernier match de 2016 a lieu en Corse où les Olympiens doivent essayer de continuer leur belle série pour rester dans le premier tiers du classement.
Henri Bedimo et Abou Diaby sont les deux derniers blessés. Aaron Leya Iseka n'a encore pas été retenu. Rudi Garcia aligne un 4-3-3 sans surprise majeure : Yohann Pelé est dans le but, la défense est composée de droite à gauche par Hiroki Sakai, Rod Fanni, Rolando et Karim Rekik; William Vainqueur est le plus défensif des trois milieux de terrain alors qu'André-Frank Zambo-Anguissa et Maxime Lopez sont un peu plus proches des attaquants que sont Florian Thauvin, Rémy Cabella et Bafétimbi Gomis (le capitaine).
Le banc de touche est occupé par Brice Samba, Boubacar Kamara, Doria, Lassana Diarra, Romain Alessandrini, Bouna Sarr et Clinton Njie. Tomas Hubocan et Saif-Eddine Khaoui ne sont pas sur la feuille de match.

Après une première gigantesque occasion corse, Gomis ouvre le score assez rapidement. Heureusement que les Bastiais sont maladroits ce qui permet aux Olympiens de regagner les vestiaires avec l'avantage.
Il y a encore pas mal d'occasions en seconde période et Bastia égalise en fin de match dans une défense marseillaise peu sereine. Néanmoins, dans les arrêts de jeu, Njie donne la victoire à l'OM

L'homme du match

Yohann Pelé (7) : peu sollicité en première période où il a surtout bénéficié de la maladresse bastiaise, il a effectué une belle horizontale pour sortir un très bon tir dès l'entame de la seconde période. Il a aussi gagné un duel à 15 minutes de la fin et fait une bonne prise de balle sur un corner.

Les autres joueurs

Hiroki Sakai (4.5) : quelques montées offensives, surtout en première période, mais il a manqué de puissance et présence physique à plusieurs reprises défensivement notamment sur le but où il est battu deux fois par le buteur bastiais.
Karim Rekik (5) : à nouveau dans le couloir gauche avec l'absence d'Hubocan (visiblement touché), il a alterné les bonnes interventions et les absences/erreurs pour une prestation moyenne mais appliquée.
Rod Fanni (4) : il a laissé partir Marange sur le premier corner mais, par miracle car il était seul devant le but, le Corse n'a pas ouvert le score. Il a aussi raté plusieurs relances et a eu mal face aux attaquants corses. Il a pris le brassard à la sortie de Gomis.
Rolando (4.5) : le grand Portugais a aussi souffert face à ses adversaires directs dont la vitesse lui ont posé problème.
William Vainqueur (5.5) : de l'activité pour le milieu récupérateur qui n'a pas ménagé ses efforts mais n'a pas brillé.
André-Frank Zambo-Anguissa (5) : auteur d'une talonnade dans la surface à l'origine de l'ouverture du score, il a ensuite été relativement présent même s'il a encore eu de déchet dans ses passes.
Maxime Lopez (5.5) : actif en début de match, on l'a de moins en moins vu au fil des minutes. Il a reçu une énorme semelle en fin de première période puis un carton juste avant de céder sa place.
Lassana Diarra (non noté) : il a joué une douzaine de minutes à la place de Lopez pour renforcer le milieu de terrain. On ne l'a vu que sur une belle montée dans la surface sur son premier ballon.
Rémy Cabella (5) : de retour dans le onze mais sur un côté, poste où il n'est pas à l'aise, son tir raté s'est transformé en passe décisive pour l'ouverture du score. Malgré de la bonne volonté et de l'envie, il est souvent allé s'empaler sur les adversaires pour perdre le ballon bêtement.
Clinton Njie (non noté) : il a pris la place de Cabella dans les dernières minutes et a marqué un but très important sur un corner mal renvoyé pour donner la victoire à son équipe.
Florian Thauvin (5) : après un incroyable loupé devant le but sur un centre caviar d'Anguissa (il a été signalé hors-jeu alors qu'il ne l'était pas du tout), il n'est ensuite pas parvenu à être décisif malgré de l'envie mais moins de présence que lors de ses récentes sorties.
Bafétimbi Gomis (6) : présent devant le but et opportuniste pour ouvrir le score, il a ensuite donné une grosse semelle qui lui a valu un carton à la demi-heure. Après avoir perdu un duel face à Leca peu avant l'heure de jeu, il est sorti.
Bouna Sarr (non noté) : il a joué une demi-heure à la place et au poste de Gomis, ce qui est une première pour lui à l'OM. Il a beaucoup couru pour essayer de déstabiliser les défenseurs centraux mais il a fait trop de mauvais choix pour être dangereux.

Dans un scenario semblable à celui de Dijon, après une ouverture du score rapide, les Marseillais se sont fait assez logiquement rejoindre en fin de match car la défense a été peu sereine et les Corses combatifs. Mais les hommes de Garcia sont parvenus à arracher la victoire dans les derniers instants.
Les prestations individuelles n'ont pas été exceptionnelles. Yohann Pelé a retardé l'échéance et peut être considéré comme le meilleur de son équipe. Rod Fanni, à l'image de sa défense, a été le moins performant.
C'est maintenant la courte trêve hivernale qui stoppe les Olympiens dans leur bel élan (4 succès consécutifs en Ligue 1) qui leur permet de finir la première moitié du championnat à une inespérée sixième place (à égalité de points avec le cinquième). Il faudra bien gérer le mercato et la CAN pour espérer continuer cette progression en 2017 et entrevoir autre chose qu'une " saison de transition ".

par Seb le jeudi 22 décembre 2016 à 14h03
Mercato : un club de L1 sur Alessandrini ?
Mercato : un latéral du Milan AC dans le viseur ?

Yohann Pelé : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit