OM 5-0 Le Mans: la balade avant le trekking

  •    
  •    
  • om facebook

Le Mans avant le Real, c'est un peu comme monter le Garlaban avant l'Himalaya. Les pieds au Vélodrome et la tête à Madrid, telle était la préoccupation principale d'Alain Perrin durant cette semaine (la semaine étant d'animer les entrainements de son groupe sans internationaux). La composition est sans surprise. Les piliers sont épargnés (Celestini, Van Buyten). Cette année, le banc est assez solide pour ce genre d'épisode. Si les Manceaux ne sont pas des gros bras, l'état de la pelouse du Vélodrome est ce soir le premier adversaire des phocéens. L'important était donc d'assurer sa confiance avant le grand rendez-vous de mardi.





Le match:

Perrin opte d'entrée pour une équipe offensive avec un quintet convaincant (Marlet, Meriem, Vachousek, Mido et Drogba). Les premières minutes sont laborieuses avec un Meite bakaïesque. Le milieu marseillais peu à peu prend le dessus sans inquiéter l'équipe du Mans.



13ème minute: Mido ouvre sur Marlet qui centre sur le géant égyptien. Mido remet intelligemment sur Drogba qui d'une reprise de volée du gauche des 6 mètres.



18ème minute: Drogba, sur la droite, centre pour Mido qui contrôle et marque. But refusé pour hors-jeu imaginaire.



L'aile gauche tchèque (Skacel et Vachousek) touche peu de ballon mais joue parfaitement son rôle de fixation pour laisser le couloir droit pour les contres de Perez et Marlet.



24ème minute: Drogba (encore lui) sur l'aile gauche centre pour Marlet qui d'une fantastique volée de l'extérieur du droit fusille des 15 mètres le gardien manceau Bedenik.



Hemdani honore ce soir son brassard de capitaine en orientant parfaitement le jeu (sans parler des récupérations). Indiscutablement, c'est le meilleur milieu défensif phocéen de ce début de championnat.

La première mi-temps se termine sur une grande inquiétude: la cheville de Drogba touchée par deux fois.

Le retour des vestiaires ne laisse espérer rien de bon puisque l'ivoirien est remplacé par Sytchev.



51ème minute: centre de la droite de l'attaque marseillaise pour Vachousek qui aligne le portier adverse. Hors-jeu injustifié une nouvelle fois sifflé.



54ème minute: Meriem lance Mido dans l'axe qui de l'intérieur du pied gauche trouve les filets malgré l'intervention du gardien



Le jeu penche un peu plus sur la gauche en cette 2ème mi-temps avec une protection de balle impressionante de Vachousek et les appels de balle en profondeur des attaquants.



67ème minute: Mido (involontairement) fait une superbe passe à Sytchev qui allume de gardien du Mans et marque



En fin de deuxième mi-temps, plusieurs occasions auraient permis aux Manceaux de réduire le score mais la réussite n'est pas là (et Runje oui).



87ème minute: Mido remet à Johansen qui lui remise. L'égyptien contrôle de la poitrine et aligne son puissant gauche pour un nouveau but marseillais.





Mes conclusions:

Le score se termine sur un score implacable que le Vélodrome attendait depuis longtemps. Sauf que ...

Cousin n'est pas Raul.

Celdran n'est pas Figo.

Peyrelade n'est pas Zidane.

Les Manceaux trop faibles individuellement, dépassés physiquement n'ont pû qu'être spectateurs de leur cuisante défaite. L'OM dominateur dans tous les compartiments du jeu se rassure collectivement avant la grande échéance de mardi.

Espérons que çà suffira ...



Mon top:

- Drogba

- Runje

- Mido



Mon flop:

- l'arbitre du centre

- l'arbitre de touche

- l'autre arbitre de touche



mention spéciale aux commentateurs de TPS assez pitoyables ...

par TontonFlingueur le samedi 13 septembre 2003 à 22h42
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Ahmed Hassan Mido : son actualité