Clermont 1-2 OM : une qualification dans la souffrance

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM se déplaçait à Clermont-Ferrand, ce soir, pour le compte des seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Il s'est qualifié, mais il reste du travail.

Après le coup réalisé à Paris, Rudi Garcia a fait plusieurs changements. Difficile de savoir s'il a choisi de faire souffler certains joueurs ou si certaines hiérarchies ont été bousculées. Henri Bedimo s'est quant à lui blessé, avant la rencontre. Le onze olympien : Pelé - Sakai, Rolando, Doria, Rekik - Diarra (c), Machach - Thauvin, Lopez, Sarr - Gomis. Les remplaçants : Samba, Fanni, Bédimo, Zambo Anguissa, Khaoui, Alessandrini, Leya Iseka.

Au contraire de la rencontre face au PSG, les Olympiens ont pris le jeu à leur compte. Et le pressing, réalisé très haut, n'a pas laissé souffler les Clermontois. La première action sérieuse a été consécutive à une percée de Machach, qui a expédié un tir puissant sur le haut du poteau de Caillard, dans un angle très fermé (12e). Les hommes de Garcia ont campé dans le camp de leurs adversaires, enchaînant les frappes, les centres, sans réussite. Ils ont manqué de précisions dans le dernier geste.

Lopez, qui apporte une touche technique indéniable au milieu du terrain, a manqué un face à face avec le gardien clermontois, après un très bon service de Thauvin (37e). La délivrance est venue de Machach, à la suite d'une déviation de Gomis de la tête (1-0, 45e).



L'OM a largement dominé la première période, affichant un taux de possession très élevé. Il a toutefois manqué de réalisme.

L'équipe de Corinne Diacre a pressé plus haut, en début de seconde période. Pour autant, les Phocéens sont rapidement parvenus à les décourager de continuer à le faire dans leur camp. Ils ont ainsi repris la possession du ballon, mais avec un peu moins de gnaque. Les Clermontois sont parvenus à frapper au but à la suite d'une perte de balle très évitable de Diarra. Le tir de Thiam, dévissé, est toutefois passé loin du but de Pelé (50e).

Il n'en a fallu qu'une deuxième pour que Clermont Foot égalise. Centoze a profité d'une erreur d'inattention de Rekik, sur une transversale, pour égaliser (1-1, 52e). Une frappe pied gauche qui a sanctionné un relâchement des Olympiens. Ces derniers ont semblé manquer d'agressivité dans certains secteurs de jeu. Ils ont aussi paru jouer les uns après les autres, tentant de nombreux dribbles superflus.

Sakai, intéressant offensivement mais fébrile en défense, s'est blessé derrière la cuisse et a été remplacé par Rod Fanni (64e). Parfaitement servi par Thauvin, Gomis a envoyé une demi-volée écrasée dans la lucarne (68e). Une belle bouffée d'air ! Alessandrini a remplacé Thauvin (70e). Malheureusement, les Marseillais ont encore paru se relâcher, après avoir repris l'avantage. Pereira Lage a expédié une tête très puissante miraculeusement repoussée par Pelé (73e).

Dans la foulée, Rolando a laissé Ajorque se retourner, mais son tir a frôlé le montant du portier olympien (74e). Les Phocéens se sont encore fait quelques frayeurs, puis ont tenté de conserver le ballon. Diarra a fait une perte de balle qui a valu un carton jaune à Fanni. Gomis a laissé sa place à Bedimo (88e). Rekik a adressé une passe très approximative à Pelé, qui a manqué de peu d'arriver après un Clermontois (91e). Le Néerlandais a rendu une copie très passable, ce soir. Jobello aurait pu égaliser, il a trop croisé sa reprise (95e).

Garcia

L'OM s'est qualifié dans la difficulté, face à une équipe clermontoise qui n'a rien lâché. Avec un peu moins de maladresse, voire de nonchalance, on peut penser que les Phocéens auraient pu se mettre à l'abri plus vite. Bien qu'il y ait eu des points positifs, le travail qui reste à faire est important.

Certains postes paraissent nécessiter des renforts, en particulier en défense, où Rolando, comme Rekik, a cette fois-ci déçu. Du côté des satisfactions, Lopez a touché énormément de ballon, joué juste et beaucoup pesé sur le jeu marseillais.

par FootMarseille le mercredi 26 octobre 2016 à 22h59
Clermont 0-1 OM : Machach a délivré l'OM (mi-temps)
CdL : l'OM connaît son adversaire pour les huitièmes

Maxime Lopez : son actualité

3 réactions à cet article
27/10/2016 à 09:16
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Notre défense a été moyenne en 2e MT. Mais notre attaque peine trop souvent à concrétiser...

27/10/2016 à 09:44
Vasco93
Vasco93

oui très bizarre ce match avec une 1ère mi temps ou on a vu clairement le style Rudi Garcia, on a vraiment bien fait circuler le ballon et proposé de belles actions collectives, on a concrétisé sur une très belle action d'ailleurs, défensivement on était solide et tranquille et puis retour des vestiaires, Clermont décide de presser haut et d'être plus agressif et là peu à peu notre jeu s'est liquéfié, dès qu'on est sous pression derrière on arrive pas à sortir les ballons proprement, mention spéciale à Doria le roi du coup de pied de dégagement, au milieu on a perdu beaucoup de ballons bêtement et par manque de lucidité aussi et devant comme d'hab beaucoup sont retombés dans leurs travers du je fais mon petit n° perso, à l'arrivée on gagne sur notre seule occase de la 2eme MT pendant que Clermont perd alors qu'ils en ont eu des belles en 2eme MT, je retiendrais donc la belle 1ere MT de l'OM vraiment emballante et j'espère juste que l'on sera capable de reproduire ça quand les équipes nous presseront et nous agresserons. En tout cas j'ai eu la même sensation hier que j'ai eu quand j'ai vu l'OMde Bielsa jouer son 1er match ou tu voyais de suite la patte et le style du nouvel entraineur, au moins c'est rassurant on a un vrai entraineur.

27/10/2016 à 10:57
Patatinho
Patatinho

Oui quelle première mi-temps des olympiens hier ! Des décalages entre les lignes, une récupération haute du ballon, des passes courtes précises : on n'avait plus vu ça depuis Bielsa.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit