Nice 3-2 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après une prestation d'ensemble très correcte, les Olympiens s'inclinent faute à un manque de réalisme offensif (ils ont plus d'occasions que les Niçois) et de nouvelles erreurs défensives.

Le derby de la Méditerrannée est, pour les Marseillais, le premier match de la saison face à une équipe de bon niveau, ce qui permettra de mieux réaliser l'écart entre ce type d'équipe et l'OM.
Franck Passi est privé de cinq titulaires en puissance : Rod Fanni, Lassana Diarra, Abou Diaby, Romain Alessandrini et Rémy Cabella. Il conserve son 4-4-2 du succès contre Lorient avec Yohann Pelé dans le but, Hiroki Sakai sur la droite de la défense, Doria et Tomas Hubocan dans l'axe, Karim Rekik à gauche ; les deux milieux récupérateurs sont André-Frank Zambo-Anguissa et William Vainqueur alors que Bouna Sarr et Florian Thauvin sont plus offensifs et sur les côtés ; le capitaine du soir, Bafétimbi Gomis, est en pointe avec Aaron Leya Iseka.
Les 7 remplaçants sont Brice Samba, Henri Bedimo, Rolando, Zinedine Machach, Saif-Eddine Khaoui, Maxime Lopez et Clinton Njie.

Balotelli ouvre le score rapidement sur un penalty bêtement concédé par Vainqueur mais Thauvin égalise peu après. Il y a 1-1 au repos malgré plusieurs autres occasions phocéennes.
Gomis donne l'avantage aux siens sur penalty à 20 minutes de la fin mais la défense est toujours aussi fébrile et les Olympiens s'inclinent malgré une prestation intéressante.

L'homme du match

Florian Thauvin (6.5) : après un piteux coup-franc de loin en début de match, il s'est retrouvé seul devant le but après un bon centre de Sarr mais il a raté l'égalisation de la tête quelques minutes après le penalty de Balotelli. Il n'a pas raté le cadre peu après sur un bon service de Leya Iseka mais n'a pas réussi à donner l'avantage aux siens juste avant le repos après avoir fait un bel appel où il buté sur le gardien. Après le repos, il a effectué un bon centre pour Gomis et une frappe écrasée sur le gardien pour une bonne prestation.

Les autres joueurs

Yohann Pelé (3.5) : il a débuté par un arrêt difficile sur un tir puissant de Balotelli puis a dévié un coup-franc excentré en corner. Auteur d'un arrêt sur un tir à ras de terre en début de seconde période et un autre sur une frappe puissante à l'heure de jeu, il a ensuite effectué une sortie loupée sur un coup-franc qui a donné une hallucinante occasion aux Niçois. Il a surtout donné le troisième but et la victoire aux Azuréens sur une grossière erreur de main sur un tir lointain flottant.
Hiroki Sakai (5.5) : peu sollicité dans l'ensemble, on l'a vu sur une belle montée offensive suivi d'une action défensive où il a été battu en vitesse par Dalbert à l'heure de jeu. Il a aussi fait un bon tacle pour contrer un tir très dangereux dans la surface.
Karim Rekik (5) : étonnamment préféré à Bedimo car ce poste de latéral gauche ne lui va pas, il ne s'est jamais trouvé en position de déborder ou centrer (même s'il a décoché une frappe de loin avant la pause). Il a bien contenu son adversaire direct pourtant rapide mais a été battu une fois en vitesse, ce qui a coûté l'égalisation.
Saif-Eddine Khaoui (non noté) : entré à la fin des arrêts de jeu à la place du Néerlandais, ce changement a fait plus perdre de temps aux siens qu'autre chose.
Doria (5.5) : si ce n'est de longues relances imprécises, il a été assez bon défensivement, ne se faisant que très rarement prendre. Il a tout de même été l'auteur d'une faute bête et inutile qui lui a valu un jaune complètement évitable (et lui vaudra une suspension).
Tomas Hubocan (5) : malgré une torsion de la cheville en première mi-temps, il a tenu son rang n'étant battu qu'une fois mais c'est de la tête sur le deuxième but niçois où Balotelli a pris le dessus sur le Slovaque. Il a aussi placé une tête sur la transversale sur un corner.
André-Frank Zambo-Anguissa (5) : préféré à Machach au poste de milieu défensif, on l'a surtout vu sur un énorme tacle spectaculaire et dangereux qui lui a valu un jaune mais qui aurait pu être plus foncé si le Niçois en avait rajouté. Pour le reste, un travail obsur à la récupération.
William Vainqueur (4.5) : pour la première apparition du joueur prêté par l'AS Rome, il a fait une faute inutile après un plus de cinq minutes ce qui a donné un penalty et l'ouverture du score à Nice. Il a ensuite fait quelques récupérations mais aussi raté plusieurs passes faciles. Une première contrastée pour le nouvel arrivant qui a joué 70 minutes.
Clinton Njie (non noté) : c'était aussi les débuts avec l'OM pour l'ancien Lyonnais qui a remplacé l'autre nouveau à 20 minutes de la fin. Il a joué en pointe à côté de Gomis et n'a guère eu l'opportunité de s'illustrer.
Bouna Sarr (5.5) : l'ailier gauche a effectué un bon débordement et un centre sur le coup d'envoi puis un autre un peu plus tard. Il a ensuite été plusieurs hors-jeu et effectué une passe en retrait ratée juste avant la pause. En seconde période, il a tenté plusieurs percées balle au pied mais a fait beaucoup de mauvais choix au moment de passer le ballon. Néanmoins, sur l'une d'entre elles, il a obtenu un penalty. Il a aussi placé un tir sans angle sur le gardien.
Bafétimbi Gomis (5.5) : le capitaine du soir a effectué des remises dos au but puis, bien lancé dans le dos de la défense, son tir puissant n'a pas été cadré. Avant le repos, il a effectué une belle passe pour Thauvin dans le dos de la défense qui aurait pu être une passe décisive. Il a raté son contrôle au tout début de la seconde période et il n'a donc pas pu se présenter devant le gardien. Après une reprise acrobatique de peu à côté en début de seconde mi-temps, il a transformé un penalty sans trembler à 20 minutes de la fin.
Aaron Leya Iseka (4.5) : encore dans le onze de départ, il a raté une tête très facile au bout de quelques secondes mais a fait une très belle et précise passe décisive sur l'égalisation. On ne l'a plus vu après et est sorti avant l'heure de jeu.
Zinedine Machach (non noté) : il a pris la place du jeune Belge et joué presque une mi-temps. Moins percutant que contre Lorient, il a notamment raté une frappe alors qu'il était bien placé plein axe à l'entrée de la surface.

Après une prestation d'ensemble très correcte, les Olympiens s'inclinent faute à un manque de réalisme offensif (ils ont plus d'occasions que les Niçois) et de nouvelles erreurs défensives.
Individuellement, cela a été assez contrasté mais Florian Thauvin, très en jambe et percutant, a été le meilleur Marseillais. Yohann Pelé, pour ses deux grosses erreurs dont la seconde a donné la victoire aux Azuréens, est le moins Phocéen du soir.
Le week-end prochain verra les Olympiens recevoir un des cadors du championnat, l'OL, et ils pourront donc se jauger face à unes des meilleures équipes de la Ligue 1 mais aussi et surtout prendre des points car la zone rouge n'est déjà pas loin.

par Seb le mardi 13 septembre 2016 à 07h45
Eyraud veut "développer la marque OM dans le monde entier"
OM, une marque sous-évaluée

Florian Thauvin : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit