Troyes 1-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Marseillais ont donc été incapables de remporter une partie qu'ils ont dominé de la tête et des épaules face à une équipe très faible faute à de la maladresse offensive. Heureusement, il n'y a pas eu de blessé ni d'exclu.

La Ligue 1 2015-16 se termine enfin avec un déplacement chez la lanterne rouge, Troyes, qui sait déjà et depuis longtemps que la saison prochaine se déroulera en Ligue 2. Côté olympien, maintenant que le maintien est assuré, il faut penser à la finale de la Coupe de France le week-end prochain.
Steve Mandanda a été ménagé en vue de la dernière échéance de la saison alors qu'Abou Diaby et Georges-Kevin Nkoudou sont blessés, Benjamin Mendy, Alaixys Romao et Michy Batshuayi suspendus. Stéphane Sparagna a encore été laissé à la disposition de la CFA et Lucas Silva pas retenu. Franck Passi aligne un 4-4-2 avec Yohann Pelé dans le but, Brice Dja Djédjé sur la droite de la défense, Javier Manquillo à gauche, Rolando et Karim Rekik dans l'axe ; Lassana Diarra et Mauricio Isla sont les milieux récupérateurs alors que Florian Thauvin (à droite) et Romain Alessandrini (à gauche, avec le brassard) évoluent sur les côtés ; Rémy Cabella et Steven Fletcher sont les deux attaquants.
Florian Escales, Paolo De Ceglie, Nicolas Nkoulou, André-Frank Zambo-Anguissa, Abdelaziz Barrada, Bouna Sarr et Lucas Ocampos sont les remplaçants.

Les Marseillais démarrent bien et jouent très haut mais ce sont les Troyens qui ouvrent le score sur leur première incursion dans une défense centrale absente. Le siège du but aubois continue jusqu'au repos mais l'ESTAC mène à la mi-temps grâce à une grossière erreur d'arbitrage et un but injustement refusé à Cabella.
La seconde mi-temps démarre comme la première et, à l'heure de jeu, Fletcher égalise enfin. Néanmoins, les Phocéens sont incapables de battre une équipe extrêmement faible, ratant même un penalty.

L'homme du match

Steven Fletcher (6) : positionné comme réel avant-centre, il a été assez en vue en première période avec un tir du gauche trop croisé et, seul devant le gardien, il a été altruiste pour donner le ballon à Cabella qui a été injustement signalé hors-jeu alors qu'il avait égalisé. A l'heure de jeu, lancé à la limite du hors-jeu, sa frappe puissante du gauche a trouvé la lucarne pour l'égalisation. L'Ecossais a obtenu un penalty à 10 minutes de la fin qu'il a mal tiré (à mi-hauteur et pas assez sur le côté) et ne l'a donc pas transformé. Il aurait tout de même pu donner la victoire aux siens dans les arrêts de jeu mais un contrôle de la poitrine loupé et un ballon atrocement mal joué devant la surface l'en ont empêché.

Les autres joueurs

Yohann Pelé (5.5) : Mandanda ménagé, c'est peut-être le titulaire de la saison prochaine qui a joué ce dernier match de la saison. Abandonné par sa défense sur l'ouverture du score, il a ensuite eu très peu de travail et a surtout détourné une frappe puissante avant l'heure de jeu.
Brice Dja Djédjé (5.5) : avec la large domination de son équipe, il a été très offensif avec beaucoup de débordements, tous gâchés pas des centres imprécis. Il a aussi placé une belle frappe détournée par le gardien en corner.
Javier Manquillo (5) : avec la suspension de Mendy, il a retrouvé le poste d'arrière gauche et a fait une prestation a peu près convenable. Il est venu placé une tête (détournée par le gardien) à la fin des arrêts de jeu.
Rolando (4) : comme Nkoulou a été mis sur le banc pour éviter toute blessure avant la finale du week-end prochain, le grand Portugais a retrouvé une place de titulaire. Il a lamentablement joué le hors-jeu sur l'ouverture du score puis a fait ce qu'il a pu pour éviter d'autres buts alors que l'ESTAC était peu dangereux et ses attaquants très faibles. A noter qu'il a été le troisième capitaine du soir, en fin de match après les sorties d'Alessandrini et Diarra.
Karim Rekik (4.5) : lui aussi a été absent sur l'ouverture du score puis on l'a peu vu si ce n'est sur un bon tacle.
Lassana Diarra (6) : il n'a guère forcé pour dominer sa zone de jeu mais n'a pas réussi à apporter le danger. Il a récupéré le brassard à la sortie d'Alessandrini mais est a cédé sa place peu après.
Abdelaziz Barrada (non noté) : il a pris la place du numéro 10 et a incroyablement loupé le cadre sur un bon centre de Thauvin puis décoché une frappe trop croisée en fin de match.
Mauricio Isla (3.5) : de retour après sa blessure, il a tenu tout le match mais a été extrêmement discret.
Romain Alessandrini (3) : le capitaine du soir a commencé par une frappe dans les nuages. Il a ensuite effectué un bon geste défensif et un centre intéressant pour Thauvin. Néanmoins, ses coups de pied arrêtés ont été pitoyables. Il est sorti avant l'heure de jeu pour une prestation nettement en dessous de la moyenne.
Bouna Sarr (non noté) : son premier ballon a été une passe décisive puis il a évolué à droite avant de finir la rencontre à gauche. Il aurait pu donner une autre passe décisive s'il n'avait pas piteusement loupé un centre alors que les Olympiens en supériorité numérique devant le but.
Florian Thauvin (5.5) : l'ailier droit a commencé par un centre imprécis, puis, devant le but sur un centre au second poteau, il a réussi à ne pas marquer alors qu'il avait le but devant lui, sa frappe trouvant la transversale. Il a été lamentable sur les coups de pied arrêtés. Après la pause, il a fait deux belles séries de dribbles ponctuées par des frappes ratées.
Rémy Cabella (5) : de nouveau titulaire avec la suspension de Batshuayi, il a joué derrière Fletcher. Le joueur prêté par Newcastle a effectué une percée dans l'axe ponctuée par un tir raté et a surtout été sanctionné d'un hors-jeu alors qu'il avait marqué et qu'il était derrière le dernier passeur peu avant la pause. Il a fait une belle combinaison avec Fletcher en début de seconde mi-temps ponctuée par un tir contré et est sorti pour le dernier quart d'heure.
André-Frank Zambo-Anguissa (non noté) : il a pris la place de l'ancien Montpelliérain et ne s'est illustré que sur un retourné ciseau sur le gardien après un corner.

Les Marseillais ont donc été incapables de remporter une partie qu'ils ont dominé de la tête et des épaules face à une équipe très faible faute à de la maladresse offensive. Heureusement, il n'y a pas eu de blessé ni d'exclu.
Individuellement, Steven Fletcher a été le meilleur même s'il a manqué un penalty et aurait dû donner la victoire à son équipe. Romain Alessandrini a été le moins bon.
Cette dernière semaine avant le clap de fin sur 2015-16 va donc être à l'image de la saison, c'est à dire que l'OM va espérer... L'espoir qu'un match de foot n'est jamais joué à l'avance ou que le bus du PSG reste bloqué dans les embouteillages le soir du match ou qu'une épidémie de gastro touche le club de la capitale...

par Seb le dimanche 15 mai 2016 à 07h57
"On dirait un club de clochards !"
Passi : "Un match nul heureux pour les Troyens"

Steven Fletcher : son actualité

3 réactions à cet article
15/05/2016 à 09:56
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Vivement la fin de cette saison pourrie !!!
En espérant que tous nos dirigeants soient vraiment remplacés par d'autres nettement plus compétents, ce qui ne devrait pas être si compliqué.
20 ans, c'est bon ! Nous en avons suffisamment vu...

15/05/2016 à 11:56
Vasco93
Vasco93

ça y est ? .. c'est fini la purge ?.. ah non y a encore un match ..merde

15/05/2016 à 14:04
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Et là, en termes de purge.....

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit