Monaco 2-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les matches passent et l'OM continue de s'enfoncer dans un abîme où le jeu est inexistant et l'envie de s'en sortir complètement absente. Le club sombre à tous les étages.

Le déplacement en Principauté ponctue une semaine très agitée, avec la déclaration de mise en vente du club. Sur le terrain, Monaco a perdu de sa superbe et est maintenant à la lutte pour la deuxième place alors que les Marseillais doivent rapidement prendre quelques points pour arrêter de trembler et assurer leur place en Ligue 1.
Romain Alessandrini est suspendu alors que Stéphane Sparagna, Lassana Diarra et Mauricio Isla sont blessés. André-Frank Zambo-Anguissa est encore avec la réserve. Michel ne change pas grand-chose tactiquement mais fait quand même quelques modifications de joueurs. Le capitaine Steve Mandanda est dans le but, Javier Manquillo sur la droite de la défense, Benjamin Mendy à gauche, Nicolas Nkoulou et Karim Rekik dans l'axe ; Alaixys Romao et Lucas Silva sont les milieux récupérateurs alors que Bouna Sarr (à droite), Lucas Ocampos (à gauche) et Rémy Cabella (dans l'axe) doivent animer le jeu ; Michy Batshuayi retrouve sa place d'avant-centre.
Les remplaçants sont Yohann Pelé, Brice Dja Djédjé, Rolando, Abou Diaby, Florian Thauvin, Georges-Kevin Nkoudou et Steven Fletcher. Paolo De Ceglie et Abdelaziz Barrada ne sont pas sur la feuille de match.

En première mi-temps, l'OM subit et ne créé rien mais ne concède que peu d'occasions à des Monégasques décevants.
Dès le retour des vestiaires, Monaco ouvre le score sur une piteuse perte de balle de Cabella. Cela ne change rien à la partie d'où les Olympiens sont absents. Ils prennent encore un but et s'inclinent logiquement après un nouveau non-match malgré la réduction du score de Batshuayi dans les arrêts de jeu.

L'homme du match

Michel : incapable de faire ni jouer ni réagir ses joueurs, il semble sans solution depuis des semaines. Malheureusement, dans un club à l'abandon, personne au-dessus de lui ne réagit pour essayer d'enrayer cette spirale.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5) : beaucoup de passes en retrait difficiles en début de match, puis quelques tirs peu compliqués et une sortie de la tête loin de sa surface. Il s'est incliné deux fois, pas aidé par sa défense.
Javier Manquillo (4) : encore préféré à Dja Djédjé sur la droite de la défense, il a traversé le match comme la plupart de ses partenaires, sans rien montrer.
Benjamin Mendy (2.5) : il a débuté par une montée de balle honteuse en milieu de première période qui a donné une superbe occasion aux Monégasques qui ont ouvert le score (mais il y avait hors-jeu). Il a continué avec une perte de balle lamentable peu après et un autre ballon perdu sur une piteuse passe juste avant le repos. Si ce n'est un bon centre à l'heure de jeu, il n'a rien fait de bon.
Nicolas Nkoulou (4) : quelques interventions intéressantes mais il n'a pas suivi Raggi sur le corner du second but.
Karim Rekik (5) : encore dans le onze de départ, il a fait une prestation convenable ce qui n'est pas mal comparé à ses partenaires.
Alaixys Romao (4) : très peu présent, il n'a rien apporté.
Lucas Silva (3) : préféré à Diaby, il a erré sur le terrain sans se montrer et en ayant une influence quasi nulle. Il est sorti en milieu de seconde période.
Florian Thauvin (non noté) : il a donc joué le dernier quart du match dans un poste axial. Si ce n'est une frappe contrée peu après son entrée, il n'a rien fait.
Rémy Cabella (4) : il a essayé d'amener le ballon vers le but adverse mais n'y ai jamais réellement parvenu. Il a surtout été l'auteur de la perte de balle à l'origine de l'ouverture du score. On l'a tout de même vu faire une bonne remise pour Batshuayi. Il est sorti pour le dernier quart d'heure.
Steven Fletcher (non noté) : il a donc joué une quinzaine de minutes et a délivré une passe décisive.
Bouna Sarr (3) : titularisé sur l'aile droite, on ne l'a pas vu.
Lucas Ocampos (3) : de retour dans l'équipe (et même dans le onze de départ) après sa blessure de janvier, il a évolué sur l'aile gauche et on ne l'a vu faire qu'un tir non cadré et un centre raté. Il est logiquement sorti peu après l'ouverture du score.
Georges-Kevin Nkoudou (non noté) : il a joué un peu plus d'une demi-heure au poste de l'Argentin. Si ce n'est un centre dangereux en toute fin de rencontre, il n'a pas fait mieux que le titulaire.
Michy Batshuayi (4) : de retour au poste d'avant-centre dès le début du match, il a fait un tir en pivot, une tête non cadrée et n'a pas raté le cadre à la fin du temps additionnel sur un bon service de Fletcher pour réduire le score.

Les matches passent et l'OM continue de s'enfoncer dans un abîme où le jeu est inexistant et l'envie de s'en sortir complètement absente. Le club sombre à tous les étages.
Individuellement, tous les joueurs ont été pitoyables et semblent complètement perdus sur le terrain.
Cette semaine c'est la demi-finale de la Coupe de France à Sochaux et, même face à mal classé de Ligue 2, on ne voit pas comment les Olympiens pourront se qualifier...

par Seb le lundi 18 avril 2016 à 08h55
Les joueurs sont inquiets pour le maintien
Rémy Cabella : "On y arrive pas"

Steve Mandanda : son actualité

1 réaction à cet article
18/04/2016 à 09:45
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Ce sera la cata jusqu'à la fin. En espérant que nous ne finissons pas en agonisant.....

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit