GFC Ajaccio 1-1 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Après un match d'un niveau lamentable (la pelouse a peu aidé à ce spectacle affligeant), le score nul est logique entre deux équipes faibles. Avec l'ouverture du score en fin de match, les Marseillais auraient pu espérer mieux mais quand on pense au nombre d'arrêts de Mandanda, on se dit qu'un point c'est déjà pas mal.

Afin d'éviter une fin de saison pénible et le risque d'être trop bas au classement, les Olympiens doivent gagner à Ajaccio pour se replacer en milieu de tableau.
Brice Dja Djédjé, Abou Diaby, Lassana Diarra, Abdelaziz Barrada et Lucas Ocampos sont blessés alors que Stéphane Sparagna n'a pas été retenu. Michel remet son 4-4-2 des derniers matches avec Steve Mandanda, le capitaine, dans le but ; la défense est composée de droite à gauche par Javier Manquillo, Nicolas Nkoulou, Karim Rekik et Benjamin Mendy ; Alaixys Romao et Mauricio Isla sont les milieux récupérateurs alors que Rémy Cabella (à droite) et Georges-Kevin Nkoudou (à gauche) sont les animateurs ; en attaque Steven Fletcher est en retrait de Michy Batshuayi.
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Paolo De Ceglie, Rolando, Lucas Silva, Romain Alessandrini, Bouna Sarr et Florian Thauvin.

Sur une pelouse lamentable, la première période est pauvre entre deux équipes du bas de tableau.
La seconde période est une purge jusqu'au but de Cabella à dix minutes de la fin. Ajaccio n'est mené que quelques minutes mais heureusement que Mandanda est là pour éviter la défaite.

L'homme du match

Steve Mandanda (8) : peu sollicité en première période, il a tout de même effectué un arrêt réflexe peu avant la pause. Il a été très en vue après le repos avec plusieurs superbes interventions : une belle sortie au poing sur un corner puis un tir de près stoppé, un superbe arrêt du pied sur un tir à bout portant, une claquette sur un tir puissant sous sa barre peu après. Après avoir été battu sur un coup-franc excentré touché par personne, il a eu un super réflexe d'une main dans les arrêts de jeu pour éviter la défaite.

Les autres joueurs

Javier Manquillo (5) : battu de la tête sur un coup-franc qui a donné une superbe occasion aux Corses en première période, il a fait une prestation médiocre, ne prenant aucun risque offensif.
Benjamin Mendy (5.5) : un peu plus offensif que l'Espagnol, on l'a notamment vu faire une belle montée suivi d'un centre pour Batshuayi. Défensivement, il a été battu sur un duel dans la surface comme dernier défenseur mais pour le reste, sa prestation a été correcte.
Karim Rekik (5.5) : préféré à Rolando, il a fait une performance convenable avec notamment un bon tacle en première mi-temps.
Nicolas Nkoulou (5) : en difficulté face au costaud Zoua durant les 45 premières minutes, il a évité le pire.
Alaixys Romao (5) : titularisé avec l'absence de Diarra, il a pris un carton évitable pour un coup inutile et pour le reste, il a fait un match laborieux, comme la plupart de ses partenaires faute, en partie, à un terrain honteux. Il a été remplacé pour le dernier quart d'heure.
Florian Thauvin (non noté) : il a donc joué les 15 dernières minutes plutôt dans l'axe mais sans peser sur le jeu.
Mauricio Isla (5) : une prestation dans l'ombre pour le Chilien qui a couru, pressé mais sans briller.
Rémy Cabella (6) : alors qu'il était plus sur la gauche c'est en position axiale qu'il a fait une belle passe pour Nkoudou en première période. Après la pause, il a pris un carton pour simulation alors qu'il aurait du obtenir un penalty. Positionné dans l'axe à la sortie de Fletcher, c'est dans ce poste qu'il a récupéré un ballon, l'a donné à Batshuayi qui lui a redonné pour ouvrir le score après avoir dribblé le gardien et les défenseurs. Il est sorti peu après.
Lucas Silva (non noté) : entré en fin de match pour renforcer le milieu, il a commencé par voir l'égalisation corse puis n'a plus eu l'occasion de se montrer.
Georges-Kevin Nkoudou (6) : l'Olympien le plus dangereux en première mi-temps a fait plusieurs bons débordements mais il n'a pas été assez tranchant sur ses frappes. C'était le tireur de coup-franc et corners du soir et il a été très peu inspiré dans cet exercice. Il a aussi été victime de beaucoup de fautes.
Steven Fletcher (4) : très discret, il a touché très peu de ballons et a été peu inspiré les rares fois où il l'a eu. Il est sorti en milieu de seconde période, visiblement touché.
Bouna Sarr (non noté) : il a joué une petite demi-heure sur l'aile droite et a essayé quelques centres mais sans aucun danger.
Michy Batshuayi (4.5) : un tir sur le gardien après un bon service de Mendy, une passe lamentable sur un bon contre qui a été complètement gâché avant le repos, sont ses deux actions remarquables de la première période. Encore moins présent après la pause, heureusiement qu'il a bien décalé Cabella pour l'ouverture du score.

Après un match d'un niveau lamentable (la pelouse a peu aidé à ce spectacle affligeant), le score nul est logique entre deux équipes faibles. Avec l'ouverture du score en fin de match, les Marseillais auraient pu espérer mieux mais quand on pense au nombre d'arrêts de Mandanda, on se dit qu'un point c'est déjà pas mal.
Steve Mandanda a donc encore été le meilleur joueur du match. Steven Fletcher a été l'Olympien le moins en vue.
Il faut maintenant attendre fin avril pour la demi-finale de Coupe de France et, entre temps, il faudra essayer de sortir de la médiocrité en championnat, ce qui semble bien difficile avec cette triste équipe.

par Seb le jeudi 10 mars 2016 à 09h25
Michel fait l'éloge de Mandanda
Nkoulou est abattu

Rémy Cabella : son actualité

2 réactions à cet article
10/03/2016 à 09:45
Vasco93
Vasco93

tout était hideux dans ce match, le stade la pelouse le jeu des deux équipes, une ode à la laideur.

10/03/2016 à 15:30
Leffe du Nord
Leffe du Nord

A désespérer.
Moi qui pensais qu'on avait touché le fond à d'autres occasions. C'était plus bas encore hier.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit