Dithyrambe à Hemdani

  •    
  •    
  • om facebook

C'était le premier jour de l'an de grâce 2001, le premier jour du 3e millénaire, et le premier jour du soldat Hemdani dans les rangs de l'armée marseillaise. Après avoir combattu avec les armées de Cannes et de Strasbourg, le natif de Colombes, ancien fief de la capitale, endossait l'armure blanche frappée du blason OM, avec "droit au but" pour bannière. Le monarque Louis-Dreyfus venait de sortir de son coffre une bourse de 4 millions d'écus afin d'engager ce précieux soldat.



Hemdani, originaire du pays des Maures et des Sarrazins, connait une saison difficile sous les ordres du despote Tapie, qui lui inflige une saison au cachot. Isolé dans son donjon de la commanderie, Brahim attend son heure en se battant avec les reservistes de l'armée phocéenne. La période sombre de sa carrière se termine avec la prise de pouvoir du roi Bouchet et du Général Perrin. Ce dernier remarque la motivation et la bravoure du soldat, et ne peut s'empêcher de se dire "il faut sauver le soldat Hemdani" (bon, ok, ca sonne pas très bien).



Ce dernier est formé pour être posté au milieu de l'armée, mais il peut aussi se battre a l'arrière ou sur les flancs, ce dont jouit le Général Perrin. Le costaud sarrazin de 25 ans impose alors sa polyvalence et sa regularité au cours de batailles qui s'avèrent victorieuses pour sa cause. Toujours disponible pour défendre sa citadelle, et motivé lorsqu'il sagit d'attaquer les remparts ennemis, il impose sa fougue et sa tenacité sur les champs de bataille de France. Même lors des sanglantes défaites contre la capitale, il est là, debout, statuaire, avec la satisfaction du devoir accompli. Hemdani est à l'apogée de sa carrière, et les minarets du champs de bataille de Marseille chantent religieusement son nom.



Après avoir combattu victorieusement les armées Francaises, la horde marseillaise s'attaque à l'Europe, l'épée entre les dents...c'est avec des soldats comme Brahim Hemdani, sous les ordres du très respecté Général Perrin, que les Marseillais vont à la conquête d'une deuxième étoile sur leur blason (World Cup's 2002 remake). Pour cela, il faudra commencer par faire tomber les armées espagnoles...

par J-PMarseillais le jeudi 04 septembre 2003 à 17h16
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Brahim Hemdani : son actualité