OM 2-0 MHSC : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

L'objectif principal, se qualifier, a été atteint, en plus sans la prolongation, par contre la prestation a été indigente face à une équipe de Montpellier très maladroite. Heureusement que la réussite et le réalisme ont été olympiens...

Alors que les Marseillais n'ont plus gagné au Vélodrome depuis fin novembre toutes compétitions confondues (et depuis mi-septembre face à un adversaire français), ils reçoivent Montpellier en 16ème de finale de la Coupe de France.
Michel récupère petit à petit ses blessés mais Benjamin Mendy, Abou Diaby, Romain Alessandrini et Lucas Ocampos sont toujours indisponibles. Lassana Diarra est quant à lui retenu en Suisse pour régler un problème adminisatratif avec un ancien club. Le technicien espagnol aligne un 4-2-3-1 sans grande surprise : le gardien de but et capitaine est Steve Mandanda, Brice Dja Djédjé est l'arrière droit, Javier Manquillo évolue sur la gauche de la défense, Karim Rekik et Nicolas Nkoulou sont les deux stoppeurs ; Mauricio Isla et Lucas Silva sont les milieux récupérateurs alors que Bouna Sarr, Rémy Cabella et Georges-Kevin Nkoudou (de droite à gauche) sont derrière Michy Batshuayi.
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Paolo De Ceglie, Rolando, Stéphane Sparagna, Alaixys Romao, André-Frank Zambo-Anguissa et Antoine Rabillard. Abdelaziz Barrada, touché, est le 19ème homme.

La première période est d'une rare pauvreté et, assez miraculeusement, les Olympiens ouvrent le score juste avant la pause sur un tir loupé de Nkoudou dévié dans son but par un défenseur de Montpellier.
Dja Djédjé double la mise avant l'heure de jeu et les Olympiens gèrent sans forcer la fin d'un match d'un niveau affligeant.

L'homme du match


Steve Mandanda

Steve Mandanda (7) : auteur d'une belle horizontale dès la première minute sur une tête après un coup-franc, il a ensuite remporté un duel à l'heure de jeu alors que l'avant-centre de Montpellier était seul devant lui plein axe dans la surface. En fin de match, il a boxé un centre dangereux pour une prestation aboutie où il a fait ce qu'il fallait faire aux moments où il le fallait.

Les autres joueurs

Brice Dja Djédjé (6) : encore assez actif aussi bien offensivement que défensivement, il a été opportuniste pour doubler le score sur une de ses montées (c'est son premier but avec le maillot marseillais). Par contre, il a été battu peu après en position de dernier défenseur et il s'est énervé après l'arbitre alors qu'il a été pris en puissance et il s'est fait vertement recadré par son capitaine. Auteur d'un autre tir (du gauche) non cadré sur une autre montée, il est en forme en ce moment.
Javier Manquillo (5) : encore aligné sur la gauche de la défense, il n'a pas pris de risque offensif et s'est contenté de défendre, sobrement.
Karim Rekik (5.5) : préféré à Rolando, il a commencé par sortir un ballon qui allait dans le but de Mandanda sur un tir depuis l'entrée de la surface après un coup-franc très mal renvoyé, puis il a surtout livré beaucoup de duels aériens où il s'est globalement imposé.
Nicolas Nkoulou (5) : battu sur le premier corner dans l'attaque du ballon, il a ensuite fait une prestation convenable, sans plus. Offensivement, il a raté une tête sur un corner.
Mauricio Isla (5) : assez présent sur la droite du milieu de terrain, il a essayé d'être le piston entre la défense et l'attaque. Une belle passe du Chilien a été à l'origine du second but.
Lucas Silva (4.5) : étonamment préféré à Romao, il a encore trop peu pesé à la récupération et dans le jeu. Ses coups de pied arrêtés ont aussi été sans danger.
Bouna Sarr (6) : on l'a beaucoup vu en première mi-temps avec une belle récupération et une montée offensive, une percée vers l'axe ponctuée par un tir contré mais aussi plusieurs fautes qui lui ont valu un carton. Après la pause, on l'a vu faire deux tirs ratés puis il a buté sur le gardien sur le but de Dja Djédjé. En fin de rencontre, il a fait un bon contrôle suivi d'une passe pour Batshuayi et, un peu plus tard, il a préféré tirer au lieu de donner à Romao bien mieux placé devant le but.
Rémy Cabella (4.5) : si ce n'est une belle action avec Nkoudou sur l'ouverture du score, un tir au-dessus juste avant la pause et bon décalage pour Nkoudou juste avant de sortir, on n'a très peu vu le meneur de jeu marseillais ce qui explique, en partie, la pauvreté effarante du jeu de son équipe.
Alaixys Romao (non noté) : il a pris la place de l'ancien de Newcastle pour les 20 dernières minutes pour gérer le score.
Georges-Kevin Nkoudou (5) : il a débuté par un tir avec rebond difficilement détourné par le gardien héraultais puis il a raté son tir (ou son centre) qui a été contré pour l'ouverture du score. On l'a peu vu, comme tous les joueurs offensifs, mais, bien décalé par Cabella, il a complètement loupé sa frappe alors qu'il aurait pu marquer en fin de match.
André-Frank Zambo-Anguissa (non noté) : il a remplacé l'ancien Nantais dans les dernières minutes et il n'a eu le temps que de perdre un ballon devant la surface.
Michy Batshuayi (4) : esseulé et souvent dos au but, il a fait ce qu'il a pu et a été trop individuel à plusieurs reprises et a fait de mauvais choix dans la surface. De plus, comme il joue tous les matches (quasiment tous en entier), il n'a plus le jus du début de saison.
Antoine Rabillard (non noté) : il a joué les dernières minutes à la place de l'avant-centre belge, touché à la tête.

L'objectif principal, se qualifier, a été atteint, en plus sans la prolongation, par contre la prestation a été indigente face à une équipe de Montpellier très maladroite. Heureusement que la réussite et le réalisme ont été olympiens...
Individuellement, Steve Mandanda a été le meilleur de son équipe alors que Michy Batshuayi n'a pas tiré son épingle du jeu.
Il faudra confirmer dimanche face à un adversaire de bien meilleur niveau, Lyon, pour essayer de continuer de remonter au classement de la Ligue 1.

par Seb le jeudi 21 janvier 2016 à 09h26
Nkoudou rend hommage à Mandanda
Une offre italienne pour Rolando ?

Bouna Sarr : son actualité

4 réactions à cet article
21/01/2016 à 10:00
yesaomalfi
OM

Football triste et soporifique ,victoire heureuse,une qualification
pour les huitièmes de finale ,un point c’est tout !

21/01/2016 à 11:09
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Dur avec Silva qui a joué son meilleur match depuis son arrivée. Il a gagné davantage de duels et a nettement mieux distribué le jeu...
Sinon, match moyen face à une faible équipe.
Victoire quand même qui pourrait regonfler les troupes pour dimanche soir...

21/01/2016 à 11:29
mbis
OM

Arretez de dire que Michy est fatigué.
Pour etre fatigué , il faut deja jouer, presser... bref les bases du foot

Ce mec est une supercherie.
Aucun physique, aucun sens tactique (ou de l'intelligence), aucun collectif, incapable livrer un duel et de le gagner, aucun sens du placement, aucune vison de jeu, techniquement limité.

Si le club a des offres, il faut le vendre se sera le coup du siecle pour Labrune.
Labrine s'est fait anarquer en l'achetant , qu'il trouve un pigeon.

Il est titulaire dans la plus mauvaise équipe de l'histoire de l'OM.
Et lorsqu'il a Barada à ces cotés , là on est au cirque Pinder.

21/01/2016 à 13:51
Vasco93
Vasco93

d'accord avec leffe du nord Isla est sous noté il a été très bon et a distillé de très bonnes passes, c'est un joueur qu'on ne remarque pas parce qu'il ne fait pas des grandes chevauchées ou des tacles rageurs mais il se place toujours bien, se rend disponible et surtout joue vers l'avant le plus possible comparativement à Silva qui est une purge pour ça car lui à part latéral ou derrière il connait rien d'autres

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit