OM 2-1 Groningue : trente-et-un tirs, deux buts...

  •    
  •    
  • om facebook

Les Phocéens accueillaient le FC Groningue, ce soir, dans un Stade Vélodrome bien dégarni. Ils sont parvenus à s'imposer 2-1, grâce à un but de Batshuayi, en toute fin de match.

Michel a retenu certains des enseignements du match gagné à Saint-Étienne. Brice Dja Djédjé évolue dans le couloir droit, tandis que Mauricio Isla a de nouveau pris la place de Lucas Silva. Rolando a quant à lui remplacé Rekik, forfait pour ce match.

Comme cela a été le cas à Geoffroy Guichard, l'OM a pris le match par le bon bout, mettant rapidement le pied sur le ballon et se créant plusieurs occasions. En 13 minutes, les Phocéens se sont créés trois situations franches, par le biais d'un tir de Batshuayi (6e), un missile trop élevé d'Ocampos (8e), et encore une reprise de l'Argentin, à la suite d'un centre de Mendy (13e). Les Néerlandais se sont ensuite repris et il a fallu attendre la 26e minute pour que Batshuayi, bien servi par Nkoudou, écrase une frappe qui a frôlé le montant des buts de Groningue. Enfin, Nkoudou a délivré les siens, comme c'est souvent le cas en ce moment. L'ancien Nantais a bien suivi une action individuelle de Batshuayi, lequel s'est heurté à Padt (1-0, 28e). Les Olympiens auraient pu tuer le match avant la mi-temps par Ocampos, de la tête (38e), Batshuayi, d'une frappe rasante (39e), Batshuayi de nouveau, d'une tête qui a heurté le poteau (40e).

La première mi-temps a largement été à l'avantage des Marseillais. On regrette encore ce manque de réalisme incroyable, en particulier de Batshuayi.

Nkoudou

Au retour de la pause, les hommes de Michel se sont fait surprendre, Hoesen parvenant à reprendre un ballon au premier poteau, non cadré (48e). Dans la foulée, Maduro est parvenu à égaliser, à la suite d'une passe décisive incroyable de Mendy (1-1, 50e). Entre ses suspensions ou ses forfaits, le défenseur gauche est décidément bien décevant. L'OM s'est alors rué sur les buts néerlandais, se procurant encore beaucoup d'actions très chaudes. Cabella, idéalement placé, a manqué le cadre (63e). Batshuayi a trouvé le petit filet (65e).

Cabella

Rolando s'est heurté à Padt, à la suite d'une tête piquée (67e). Cabella a tiré sur le goal (71e) puis manqué sa demi-volée (73e). Batshuayi a vu son tir repoussé par Hateboer sur la ligne et dans la foulée Nkoudou a été contré par Reijnen (75e). Sur un contre, Rolando a sauvé la baraque sur un superbe tacle dans ses six mètres (84e). Diarra a vu son tir repoussé par Padt (86e). Enfin, Batshuayi a inscrit le second but d'une tête plongeante, après un bon service de Nkoudou (2-1, 88e). Ouf !!

Que dire sinon qu'il faut une vingtaine d'occasions à ces Phocéens pour inscrire un but. S'il est quand même parvenu à marquer, Batshuayi a affiché un manque de réalisme incroyable ! On peut penser que cela lui portera tort, s'il ne parvient pas à corriger le tir. Quant à Mendy, depuis trois saisons qu'il est là, il est toujours aussi limité dans le domaine défensif. Dommage qu'il ne prenne pas au sérieux les conseils de ses entraîneurs, qui lui disent de travailler plus sérieusement. Malgré tout, le plus important est acquis. L'OM se repositionne en seconde position et jouera sa qualification sur le terrain du Slovan Liberec, qui est troisième à deux points.

par FootMarseille le jeudi 26 novembre 2015 à 23h14
Michel : "Cabella, c'est le râleur du groupe"
Michel : "Cela doit servir d'expérience à Mendy"

Michy Batshuayi : son actualité

3 réactions à cet article
26/11/2015 à 23:18
bernardromed
bernardromed

L'inexpérience de notre attaque est flagrante, elle confond vitesse et précipitation, dynamisme et suffisance.
On a joué comme des poulets sans tête, à faire n’importe quoi dès que le ballon s'approche des buts adverses.
Que de ratés, de mauvais choix....c'est extrêmement inquiétant surtout devant cet inoffensif adversaire.
Oui on a gagné, mais nous sommes passés à deux doigts du bide absolu.
Il va falloir faire preuve de plus d'intelligence de jeu, d'humilité et de sang-froid dés dimanche.

27/11/2015 à 01:23
afonso alves
afonso alves

Avec ça on est l'équipe européenne qui s'est crée le plus d'occasions. Les vendanges pour le beaujolais nouveau.

27/11/2015 à 13:44
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

D'accord avec l'article et les 2 commentaires.
Ce sera malheureusement notre lot pour cette saison...
Merci MLD et VLB pour votre grande lucidité.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit