OM 1-2 Angers : l'OM s'enfonce dans la crise

  •    
  •    
  • om facebook

Ce dimanche, l'OM a accueilli Angers, dans le cadre de la huitième journée du championnat. Il s'est incliné 2-1, ce qui n'arrange pas sa situation au classement..

Après les incidents survenus contre Lyon, la commission de discipline a décidé de suspendre les virages du Stade Vélodrome. L'équipe de Michel ne pourra donc pas compter sur le soutien de ses supporters. Elle n'a néanmoins plus le droit à l'erreur, suite à ses deux matchs nuls consécutifs face à l'OL et Toulouse. Il s'agit également de se rassurer en ce qui concerne son football, car la prestation réalisée en Haute-Garonne a été très inquiétante.

Pour la première fois depuis son arrive, l'entraîneur phocéen a choisi de titulariser Rolando en charnière centrale. Le Portugais a composé la défense avec Manquillo, Nkoulou et De Ceglie (Mendy est suspendu). Zambo et Diarra ont évolué un cran au-dessus, tandis que Sarr, Barrada et Cabella ont eu la charge de l'animation offensive. Enfin, Batshuayi a été titularisé au poste d'avant-centre. En apprenant la composition d'équipe, on a pu se demander si Michel avait raison de faire autant tourner, alors que l'équipe olympienne est en gros manque d'automatisme.

Après un semblant de domination phocéenne, ce sont les Angevins qui se sont créés la première occasion de la rencontre. Traoré, seul face à Mandanda, a été contré de justesse par De Ceglie (6e). Une première très chaude alerte ! Il a fallu attendre une vingtaine de minutes pour que les Olympiens se procurent une première réelle occasion. Décalé sur la gauche suite à un coup-franc, Barrada a expédié un tir qui est passé juste au-dessus de la lucarne de Butelle (27e). Malgré une possession de balle importante, les Olympiens ne sont pas parvenus à se procurer d'autres occasions. Et ce qui devait arriver arriva. Angers est parvenu à ouvrir la marque suite à un penalty concédé par Cabella, par l'intermédiaire de Mandani (0-1, 38e). Incapables de présenter un niveau de jeu correct, les Marseillais sont rentrés aux vestiaires sous les sifflets.



Quelques mois en arrière, la formation de Bielsa enchantait les spectateurs. Cette époque semble aujourd'hui bien lointaine. En laissant partir tous ses cadres et en remodelant les trois quarts de son effectif, l'OM a pour ainsi dire réduit à néant ses chances de bien figurer dans les premiers mois du championnat. C'était terriblement prévisible. Le niveau de jeu affiché contre Toulouse et lors de cette première mi-temps a été catastrophique. Bien que sympathique, Michel a fait des choix surprenant lors des derniers matchs. Il paraît manquer de certitudes.

Après une pause qui a donné l'occasion à Michel de faire rentrer Lucas Silva à la place de Zambo. Les Phocéens sont revenus sur la pelouse avec d'autres intentions. Ils se sont effectivement créés plusieurs actions chaudes, en quelques minutes. En dix minutes, Butelle a sauvé son camp à trois reprises (48e, 49e et 56e). Néanmoins, les Olympiens se sont découverts et exposés à des contres. Après cette période de forte domination (67 % de possession de balle), les Angevins sont ainsi parvenus à doubler la mise par l'intermédiaire de Thomas (0-2, 70e). Malgré ce gros coup dur, les Olympiens ont continué d'attaquer. Après quelques situations dangereuses, l'arbitre a accordé un penalty à l'OM et Batshuayi l'a transformé (1-2, 78e). Déterminés à revenir sur leurs adversaires, les Provençaux ont ensuite acculé les Scoïstes dans leur camp. Néanmoins, ce sont ces derniers qui manquent d'ajouter un but, en toute fin de match, par Doré (92e).



Cette fois-ci on est en plein dans la crise. Après huit journées de championnat, le club phocéen est quatorzième, alors même qu'il reste encore des matchs à disputer par certains adversaires. Les certitudes de Vincent Labrune ont été brisé en quelques semaines. On regrette avant tout qu'il n'ait pas mesuré l'importance d'avoir une continuité dans le onze titulaire, afin de conserver les automatismes. Comme on le suspectait, il faudra des semaines, voire des mois, pour que la sauce prenne entre tous les nouveaux. Or, à l'OM, encore moins qu'ailleurs, on ne dispose pas de temps. Cette saison s'annonce très longue, et on peut déjà penser qu'il faudra un miracle pour que le club parvienne à se qualifier pour la Ligue des Champions. Pour rappel, le prochain match est prévu face au PSG, le 4 octobre...

par FootMarseille le dimanche 27 septembre 2015 à 16h22
Thomas : "Magnifique de gagner au Vélodrome"
Mandanda : "On joue comme des sénateurs"

Michel : son actualité

13 réactions à cet article
27/09/2015 à 16:57
Vlad78
OM

Prévisible, si prévisible.

vlad

27/09/2015 à 17:07
bernardromed
bernardromed

c'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui

27/09/2015 à 18:01
Tana
Tana

Quelle honte.

27/09/2015 à 18:06
bobo38
bobo38

consternant, quand on compare le talent des joueurs vendus à celui des joueurs achetés,tout s'explique.
cette saison va être un calvaire.

27/09/2015 à 18:10
Pancake
Pancake

Les Dreyfus, l'anti-pierre philosophale, qui transforme l'or que représente ce club en plomb (pour ne pas être vulgaire).

27/09/2015 à 18:17
Fallon
Fallon

je crois que je vais faire une exception de taille dimanche prochain: ne pas regarder un PSG/OM. Ca sent l'humiliation à plein nezOM

27/09/2015 à 18:35
MADD
OM


Idem....je vais pas risquer la crise de tachycardie

27/09/2015 à 18:38
Meyer Lanski
Meyer Lanski


+1...

C'est quand même malheureux. Un cadeau empoisonné pour n'importe quel entraîneur cette équipe.

27/09/2015 à 18:51
Otis
Otis

Klopp, Michel, Baup, Bielsa ou Tartempion + Dreyfus = GAME OVER.

27/09/2015 à 19:53
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Comment pouvait-on penser qu'avec une telle équipe issue d'un mercato de dingue dotée d'un coach sans connaissance de la L1, nous aurions pu être bons en début de saison ?...
Il y a encore un énorme travail à effectuer avant de pouvoir voir un vrai collectif...
La seule question est : quand ?

27/09/2015 à 19:55
OMpaslePSG
OMpaslePSG

ah ah ah, on est tombé bien bas! Je n'ai pas vu le match mais perdre contre Anger à domicile, pas d'excuse!! Peu importe l'effectif qu'on a, c'est Angers en face !!!
Mercato de merde... certains en doutaient!! Notre cher président et MLD doivent dégager... Michel, je ne sais pas s'il est à la hauteur.

27/09/2015 à 20:41
Tana
Tana

Les comptes sont à l'équilibre mais on a une équipe très moyenne. On visera la 7-8 ème place.

27/09/2015 à 21:33
piccicci69
OM

pour s'enfoncer dans la crise il faut d'abord qu'il y ait une institution, un édifice…hors ils ont tout détruit.quelles sont les valeurs de notre club, la valeur et les principes de nos dirigeants, qui sont nos supporters ? nous sommes incapables de gagner un concurrent direct chez nous ( je parle de l'ol pas d'Angers), nous ne valons rien plus rien.la chèvre de labrune a le mérite d'être franc la dessus : faire du business, Joliette export pour exister.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit