Groningen 0-3 OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Marseillais s'imposent largement après un match extrêmement sérieux et appliqué où le turnover a permis à certains (Sparagna, Romao, Zambo-Anguissa et Nkoudou) de montrer qu'ils pouvaient espérer mieux que leur place de remplaçant.



L'OM retrouve une compétition européenne avec un déplacement aux Pays-Bas face à la peu renommée équipe de Groningen pour démarrer la phase de poule de la Ligue Europa.
Michel a emmené un groupe très étendu d'où seuls Abou Diaby (qui n'est pas dans la liste des joueurs pour cette compétition) et Lassana Diarra sont absents. L'entraineur espagnol fait pas mal tourner son effectif : le capitaine Steve Mandanda est dans le but, la défense est composée de gauche à droite par Benjamin Mendy, Karim Rekik, Stéphane Sparagna et Mauricio Isla ; Alaixys Romao est le milieu le plus près de sa défense avec, un cran plus haut, André-Franck Zambo-Anguissa (à droite) et Lucas Silva (à gauche) ; les trois joueurs offensifs sont Romain Alessandrini (à droite), Georges-Kevin Nkoudou (à gauche) et Lucas Ocampos (dans l'axe).
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Brice Dja Djédjé, Rolando, Paolo De Ceglie, Bouna Sarr, Rémy Cabella et Michy Batshuayi. Florian Escales, Javier Manquillo, Nicolas Nkoulou, Gael Andonian et Abdelaziz Barrada restent finalement en tribune.

Le début de match est assez équilibré et Nkoudou ouvre le score sur une superbe action individuelle. Peu après Ocampos double la mise et l'OM a fait le break avant le repos.
Les Néerlandais poussent au retour des vestiaires mais Alessandrini plie la rencontre à l'heure de jeu. Michel fait ensuite tourner pour gérer le score tranquillement.

L'homme du match


Georges-Kevin Nkoudou (7) : on ne l'attendait pas comme titulaire et il a fait des misères à son adversaire direct durant tout le match grâce à sa vitesse et sa technique. Il a aussi et surtout ouvert le score sur une superbe action individuelle où il a passé toute la défense puis est venu tromper le gardien.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6.5) : peu sollicité, il a boxé un centre en première mi-temps et un corner en seconde. Il a surtout détourné un tir puissant en fin de match.
Mauricio Isla (4) : pour sa première apparition en Blanc, le Chilien a occupé la droite de la défense et a guère été à son avantage avec plusieurs passes faciles ratées et très peu de présence aussi bien défensive qu'offensive.
Benjamin Mendy (5.5) : après avoir laissé partir son attaquant dans son dos et pris un carton idiot pour plusieurs gestes d'humeur totalement évitables, il a surtout été le centreur décisif sur le troisième but pour une de ses rares montées. Défensivement, il n'a pas trop été gêné mais a souvent été trop facile. Il a cédé sa place car il était sous la menace d'un second carton.
Paolo De Ceglie (non noté) : il a joué une petite demi-heure sur la gauche de la défense alors qu'il n'y avait plus d'enjeu.
Stéphane Sparagna (6) : une des surprises du onze de départ car il a été préféré à Nkoulou et Rolando. Il a fait un match solide aussi bien au poste de stoppeur que quand il est passé milieu (à la sortie de Silva).
Karim Rekik (5.5) : dans son pays, il a fait une prestation correcte avec une belle ouverture sur Alessandrini et une supériorité sur ses adversaires directs même s'il a fait un faute grossière où il a bêtement concédé un coup-franc et a perdu une balle de manière complètement évitable.
Alaixys Romao (6) : de retour comme titulaire, il a occupé son poste de prédilection, milieu le plus défensif axial. Il a montré qu'on pouvait toujours compter sur lui avec un match très correct.
André-Franck Zambo-Anguissa (6.5) : c'était ses débuts en match officiel avec son nouveau club et il a montré de la puissance ainsi que de l'aisance technique, surtout pour un joueur de son âge. Il a aussi délivré une belle passe décisive pour le deuxième but.
Lucas Silva (7) : le Brésilien a débuté par une frappe puissante sur le gardien. Juste après, il a été l'auteur d'une grossière perte de balle en position défensive. Après cela, il a montré son aisance technique en faisant beaucoup de passes à une touche de balle et il a été très présent dans l'entre-jeu.
Rolando (non noté) : il a pris la place du joueur prêté par le Real Madrid et a évolué stoppeur. Il n'a touché qu'un ballon qu'il a dégagé très loin.
Romain Alessandrini (6.5) : auteur d'une superbe reprise de volée difficilement déviée par le gardien en début de match, il a été au départ et à la conclusion du troisième but avec un grand pont et un plat du pied précis et puissant. Après une grossière perte de balle en position défensive qui a donné une magnifique occasion à Groningen, il est sorti.
Bouna Sarr (non noté) : il a joué un gros quart d'heure à la place et au poste du numéro 11. Il a été actif et mobile mais un peu brouillon.
Lucas Ocampos (6) : pour la première fois, il était aligné d'entrée au poste d'avant-centre. En début de match, il a été trop individualiste sur une belle opportunité. Il a par contre très bien géré son duel avec le gardien pour le deuxième but avec un grand pont plein de sang froid. Auteur d'une tête contrée par une main dès le retour des vestiaires, il a ensuite pris un carton évitable pour des discussions inutiles. En fin de match, il a raté un tir alors que Silva était bien mieux placé que lui.

Les Marseillais s'imposent largement après un match extrêmement sérieux et appliqué où le turnover a permis à certains (Sparagna, Romao, Zambo-Anguissa et Nkoudou) de montrer qu'ils pouvaient espérer mieux que leur place de remplaçant.
Georges-Kevin Nkoudou, très bon sur son aile gauche et décisif en ouvrant le score sur une superbe action individuelle, a été le meilleur Olympien. A l'opposé, Mauricio Isla a été très peu à son avantage.
Les débuts dans cette compétition sont donc très bons mais avant de regoûter à l'Europe, il faudra recevoir Lyon dimanche pour le premier adversaire de valeur de la saison.

par Seb le samedi 19 septembre 2015 à 05h36
Boli nommé ambassadeur de l'OM (Officiel)
Labrune : "Nous allons jouer à fond sur tous les tableaux"

Georges-Kévin Nkoudou : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit