Bordeaux-OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Malgré une performance d'ensemble moyenne et meilleure que celles des adversaires, les Phocéens ont encore été lésés par un arbitrage honteux. Cela s'accumule et coûte très cher.



Une semaine après la déception de la défaite contre le PSG, il faut rapidement se ressaisir car sinon les Phocéens vont sortir du podium qu'ils n'ont pas quitté depuis les premières journées. Mais, c'est un déplacement à Bordeaux, pas très loin derrière les Olympiens au classement, où les Marseillais n'ont plus gagné depuis plus qu'une éternité.
Abdelaziz Barrada est toujours indisponible (même s'il devrait bientôt revenir) alors qu'Andre Ayew est suspendu. Marcelo Bielsa aligne un 3-3-3-1 sans grande suprise avec son capitaine Steve Mandanda dans le but, les trois stoppeurs sont, de gauche à droite, Jérémy Morel, Rod Fanni et Alaixys Romao, les trois milieux les plus défensifs sont Brice Dja Djédjé, Giannelli Imbula et Benjamin Mendy alors que les milieux offensifs sont Florian Thauvin (à gauche), Dimitri Payet (dans l'axe) et Romain Alessandrini (à droite) ; André-Pierre Gignac est l'avant-centre.
Les remplaçants sont Brice Samba, Baptiste Aloé, Nicolas Nkoulou, Mario Lemina, Bill Tuiloma, Lucas Ocampos et Michy Batshuayi.

La première mi-temps est d'un faible niveau technique mais on voit trois poteaux (dont deux pour Alessandrini) et un penalty évident, encore sur Alessandrini, pas sifflé.
L'OM démarre fort la seconde mi-temps mais, après un nouveau penalty oublié aux Phocéens, c'est Bordeaux qui ouvre le score. Les Olympiens sont KO et sont incapables de réagir malgré les changements.

L'homme du match

Romain Alessandrini (6.5) : il a profité de la suspension d'Ayew pour retrouver une place dans le onze de départ et il a joué à droite. Après plusieurs centres ratés, sans angle, il a trouvé le poteau. Auteur d'une tête contrée, il a fait un tir puissant depuis l'angle de la surface de peu hors du cadre puis une autre frappe repoussée par Carrasso sur son poteau. Bousculé alors qu'il était tout seul devant le gardien, juste avant la mi-temps, le penalty et le carton rouge n'ont pas été accordés. Moins en vue après la pause, on ne l'a vu que sur un coup-franc dans le mur et un bon retour à la fin des arrêts de jeu pour éviter le 2-0.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (5) : deux relances ratées dont une où il a été sauvé par son poteau, il a bien pris les quelques ballons qu'il a eu à négocier.
Brice Dja Djédjé (4.5) : de piteux centres (sauf un à la toute fin du match), il a fait une rencontre médiocre.
Benjamin Mendy (5) : de bons retours en début de match puis une grosse semelle qui lui a valu un carton à la demi-heure. Auteur d'une faute peu après, Bielsa a sûrement voulu éviter le risque d'un rouge et l'a donc remplacé en début de seconde mi-temps.
Nicolas Nkoulou (4.5) : rentré après trois minutes en seconde période, il a donc fait son retour après sa blessure contractée à la CAN. En retard sur le but girondin, il n'a pas été trop sollicité mais a pu reprendre la compétition.
Rod Fanni (5) : le stoppeur droit a fait une performance moyenne.
Jérémy Morel (5) : une intervention ratée en début de match, il a fait ensuite fait une prestation convenable au poste de stoppeur gauche. Passé sur le flanc gauche à la sortie de Mendy, il a comencé par un super centre pour Gignac.
Alaixys Romao (5) : assez discret, il a fait un bon sauvetage à 10 minutes de la fin.
Giannelli Imbula (3) : beaucoup de pertes de balle et aucun poids pour le milieu marseillais.
Dimitri Payet (5.5) : quelques bonnes passes, de l'influence mais pas assez pour être décisif.
Florian Thauvin (4) : positionné sur l'aile gauche, si ce n'est un bon débordement et un centre à la demi-heure, il ne s'est pas trop montré. Il est sorti peu après n'avoir pas suivi Mariano sur l'ouverture du score.
Lucas Ocampos (non noté) : entré pour la dernière demi-heure, il n'a presque rien réussi.
André-Pierre Gignac (5) : une super ouverture pour Alessandrini est sa seule action marquante des 45 première minutes. Auteur d'une reprise de volée en début de seconde période d'un rien à côté puis d'une tête sur un corner déviée par une main bordelaise encore pas sifflée.
Michy Batshuayi (non noté) : il a pris la place et le poste de Gignac à une vingtaine de minutes de la fin. Si ce n'est un but où il était hors-jeu et une bonne remise dos au but, il ne s'est pas illustré.

Malgré une performance d'ensemble moyenne et meilleure que celles des adversaires, les Phocéens ont encore été lésés par un arbitrage honteux. Cela s'accumule et coûte très cher.
Les prestations individuelles ont été médiocres avec une très bonne première période de Romain Alessandrini. Par contre, Giannelli Imbula a été le moins bon Olympien.
Il faudra réagir à Nantes vendredi car le podium s'éloigne et Saint-Etienne et Bordeaux se rapprochent.

par Seb le mardi 14 avril 2015 à 15h55
Un entraînement devant de nombreux supporters
Aulas devant la commission de l'éthique

Romain Alessandrini : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit