Mido : un pharaon amoindri

  •    
  •    
  • om facebook

En quête d'un attaquant "buteur en série", Alain Perrin et ses éclaireurs (Amoros, Durand, Skoblar) se sont interressés tour à tour à Cissé, Carew, Morientes, Eto'o. Trop cher le Cissé, surestimé le Carew, trop espagnol le Morientes, trop convoité l'Eto'o.

C'est alors que rue Negresko, on pense soudain à Mido.

Comme pour la Star Academy, il suffit d'un look de barbot marseillais, d'une réputation de casse-bonbon et de 2 ou 3 Ferrari pour qu'un certain public marseillais se mette à rêver des épopées glorieuses. Mais n'est pas Cascarino qui veut ...

En concurrence avec la Roma et le Celta, l'OM réussit finalement à accrocher l'Egyptien pour 6 millions d'Euros. Pourtant on dit de lui qu'il est aussi caractériel que le Maradona des Carpates, mais à Marseille, les grandes gueules, on connaît, Di Meco en sait quelque chose !



Il débute sous le maillot Olympien en amical face au Paok Salonique. Un match où Mido éblouit tout le monde, un doublé, une passe décisive magnifique pour Drogba et une technique exemplaire qui font très vite de lui, le chouchou ! Mais voilà ce match magnifique est l'arbre qui cache la forêt ! Mido s'est baladé dans une rencontre sans enjeu et face à une équipe de troisième zone mais a-t-il prouvé quelque chose ?



Lors des matches suivants, le mangeur de loukoums malgré une aisance technique étonnante a très peu apporté au jeu marseillais et surtout a vendangé plusieurs occasions. Mido déçoit.

Mido c'est du lourd mais pas seulement au niveau du jeu car sans forcément tomber dans la morphopsychologie, on s'aperçoit que notre petit pharaon n'est rien d'autre qu'un stéatopyge pour parler finement, et en parlant cru, on peut dire qu'il a un gros cul ! Trop de loukoums et de couscous entre amis, en ont eu raison !

Rien n'est perdu comme dirait l'Abbé Pierre. Ses soucis physiques sont loin d'être irrécupérables. En quelques semaines, il est capable de redevenir l'attaquant rapide et racé qui a séduit les supporters de Vigo lors de son passage dans le pays de Carlos Moya !



Excellent joueur de tête (Itandje peut en témoigner), il fait sa forte (tête) à accomplir des taches défensives d'où quelques heurts avec Alain Perrin.



Mido est-il une déception qui ne trouvera jamais sa place à l'OM?

Est ce que l'on s'est fait avoir sur la marchandise?

Au lieu du successeur de Ramsès 2, a t-on seulement eu un mangeur de kebabs tout juste bon à remplacer notre Chapuis national?

A toutes ces questions, Bouchet peut répondre avec un vibrant " non rien de rien, non je ne regrette rien ! ". Car nul doute que celui qui a apprivoisé les publics de l'Ajax et de Vigo, celui qui marque un but tous les deux matchs, celui que convoitaient la Roma et le Celta, va devenir l'idole d'un stade Vélodrome qui n'attend que cela !



J'y crois et j'ai envie d'y croire, Mido on compte sur toi !

par Dav_ le vendredi 29 août 2003 à 22h04
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Ahmed Hassan Mido : son actualité