OM - Caen : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM s'incline donc après un scenario rocambolesque où les Olympiens pouvaient être très heureux de mener par deux buts d'écart à l'heure de jeu étant donné le nombre de grosses occasions caennaises. La fin de match qui aurait dû être gérée tranquillement a été pitoyable face à de très bons Caennais qui n'ont pas volé leur succès.



Après trois matches nuls consécutifs, les Olympiens ont été décrochés du haut du classement mais le match à Saint-Etienne le week-end passé laisse espérer un mieux. Il faudra commencer par battre Caen, en très grande forme depuis le début de l'année 2015.
Nicolas Nkoulou et Abdelaziz Barrada sont blessés alors que Mario Lemina est suspendu. Mario Bielsa aligne un 4-2-3-1 avec quelques originalités : Steve Mandanda (le capitaine), Brice Dja Djédjé, Benjamin Mendy, Rod Fanni, Jérémy Morel, Giannelli Imbula, André Ayew, Dimitri Payet, Lucas Ocampos, Florian Thauvin et Michy Batshuayi.
Le banc de touche est occupé par Brice Samba, Stéphane Sparagna, Baptiste Aloé, Alaixys Romao, Bill Tuiloma, Romain Alessandrini et André-Pierre Gignac.

L'OM démarre très fort mais Batshuayi ne transforme pas le penalty qu'il a obtenu dès les premières secondes. Caen reprend petit à petit du poil de la bête et a plusieurs énormes occasions mais c'est Ayew qui ouvre le score dans les arrêts de jeu.
Gignac, tout juste entré, double la mise à l'heure de jeu mais l'OM se fait rejoindre en quelques minutes. Les Olympiens poussent et le payent en fin de match en s'inclinant lamentablement après avoir menés 2-0 en milieu de seconde période...

L'homme du match

Steve Mandanda (6.5) : il a été beaucoup sollicité avec un tir puissant de près détourné, puis une frappe à bout portant déviée du bout des gants sur sa transversale. Il a aussi fait une sortie autoritaire dans les airs avant le repos pour compenser une grossière erreur d'Imbula. Après un super arrêt sur un tir de Benezet en début de seconde période, il s'est incliné trois fois ne pouvant pas faire grand-chose faute à une défense bien peu présente. Sans lui, l'OM aurait reçu une sacrée déculottée !

Les autres joueurs

Brice Dja Djédjé (4) : en première période, on ne l'a vu que sur un tacle bête qui lui a valu un jaune largement évitable et sur un bon centre pour Ayew. Toujours très peu présent offensivement après la pause, il n'a guère brillé défensivement étant notamment incapable de gêner Benezet sur le dernier but normand.
Benjamin Mendy (5) : une prestation extrêmement contrastée pour l'arrière gauche phocéen avec un bon sauvetage comme dernier défenseur en première mi-temps mais plusieurs pertes de balle. Il est au départ de l'action du premier but marseillais et a fait le gros du travail sur le second où il a tiré sur Vercoutre. Par contre défensivement, il a raté une intervention de la tête, il a ensuite été miraculeusement sur la trajectoire d'un ballon qui allait entrer dans le but avant d'être l'auteur d'un lamentable marquage sur le corner de la réduction du score caennaise qui a été le début de la fin pour son équipe.
Rod Fanni (5) : très discret, on ne l'a guère vu aussi bien en mal qu'en bien.
Jérémy Morel (5.5) : il a débuté par un sauvetage de la tête comme dernier rempart puis a fait dans l'ensemble de bonnes interventions même s'il n'a pas été assez tranchant sur l'égalisation caennaise.
Giannelli Imbula (4.5) : avec la présence d'Ayew à ses côtés, il devait être plus défensif et a donc été en danger car il a souvent trop gardé la balle ce qui a notamment obligé Mandanda à un super sauvetage avant le repos. On a aussi vu qu'il a manqué un réel milieu défensif à l'OM ce qui a fait subir de nombreuses vagues aux défenseurs marseillais qui étaient en infériorité numérique.
Andre Ayew (6) : positionné d'entrée de jeu dans l'axe derrière les joueurs offensifs, il a été très porté vers l'avant ce qui a rendu le match très échevelé car il y avait souvent des surnombres. Il s'est surtout illustré offensivement avec une tête puissante sur la barre sur un bon centre de Dja Djédjé et il a surtout été opportuniste et rageur pour ouvrir le score. Auteur d'un retourné d'un rien à côté en fin de match alors qu'il était monté d'un cran depuis l'entrée de Romao, il aurait pu faire pencher la balance mais il a terminé la rencontre à l'énergie, très fatigué.
Dimitri Payet (4.5) : il a fait plusieurs beaux mouvements mal terminés et s'est surtout montré sur des frappes : la première, puissante, a été détourné par Vercoutre et sur la seconde Ayew a ouvert le score. En fin de match, il a fait une belle ouverture pour Gignac.
Lucas Ocampos (3.5) : encore titularisé sur l'aile droite, on ne l'a vu que sur une percée plein axe ponctuée par un tir au-dessus et une reprise non cadrée sur un centre de Thauvin avant la mi-temps.
Romain Alessandrini (non noté) : il a joué une demi-heure à la place de l'Argentin d'abord à gauche puis à droite. Au départ de l'action du 2-0, on l'a ensuite vu peu à l'aise sur l'aile droite et il a placé la dernière frappe (non cadrée) à la fin des arrêts de jeu.
Florian Thauvin (3.5) : dans le onze de départ malgré des performances bien ternes et un Alessandrini en vue à Saint-Etienne, il a joué à gauche. Bien lancé par Payet, sa déviation a difficilement été détournée par Vercoutre. Ensuite, il a perdu une balle qui a donné un super contre à Caen. Avant la pause, bien placé dans la surface, il a fait un lamentable tir non cadré. Passé à droite à l'entrée d'Alessandrini, il a fait une reprise de volée du gauche détournée en corner par Vercoutre juste avant de sortir. Il a donc été moins à blâmer que ses précédentes sorties mais c'est encore trop loin de ce qu'il peut et doit faire.
Alaixys Romao (non noté) : entré pour une quinzaine de minutes pour stabiliser l'équipe qui prenait l'eau, il n'a rien changé et n'a même pas pu empêcher les siens de perdre.
Michy Batshuayi (3.5) : avec sa prestation à Geoffroy-Guichard le week-end dernier, il n'a pas été étonnant de le voir démarrer la rencontre même si ça signifiait la mise sur le banc de Gignac. Sur son deuxième ballon, il a obtenu un penalty (où Yahia aurait dû se faire exclure) qu'il a mal tiré et que Vercoutre a donc détourné. On ne l'a ensuite vu que sur deux têtes non cadrées et est logiquement sorti à l'heure de jeu.
André-Pierre Gignac (non noté) : il a commencé par perdre un duel face à Vercoutre sur son premier ballon mais, dans la foulée, il a été opportuniste pour doubler la mise. On ne l'a ensuite plus vu.

L'OM s'incline donc après un scenario rocambolesque où les Olympiens pouvaient être très heureux de mener par deux buts d'écart à l'heure de jeu étant donné le nombre de grosses occasions caennaises. La fin de match qui aurait dû être gérée tranquillement a été pitoyable face à de très bons Caennais qui n'ont pas volé leur succès.
Les performances individuelles ont été dans l'ensemble mauvaises, heureusement que Steve Mandanda était là pour éviter une sacrée branlée. Lucas Ocampos et Michy Batshuayi ont été les moins à leur avantage.
Avec ce pitoyable résultat (surtout vu le déroulé du match), les Marseillais vont devoir se ressaisir rapidement pour espérer ne pas dégringoler au classement à la vitesse grand V car les week-ends se suivent et les mauvais résultats aussi...

par Seb le mercredi 04 mars 2015 à 21h55
Coupe Gambardella : l'OM s'impose contre Balma
Bielsa mettra-t-il Thauvin sur le banc ?

Marcelo Bielsa : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit