Grenoble-OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Les Olympiens se font éliminer de manière honteuse face à un adversaire évoluant 3 divisions en-dessous après avoir mené 3 fois au score et en se faisant rejoindre, la troisième fois, sur la dernière action de la prolongation. Il y a eu trop de suffisance et de nonchalance de la part des joueurs de Marcelo Bielsa dont certains choix ont aussi été étranges.



L'année 2015 démarre avec un déplacement à Grenoble pour un 32ème de finale de la Coupe de France alors que le club isérois est descendu en CFA.
Côté marseillais Abdelaziz Barrada et Romain Alessandrini sont toujours indisponibles et Marcelo Bielsa aligne un 4-2-3-1 avec pas mal de turn-over. Ainsi Brice Samba est dans le but, Mario Lemina sur la droite de la défense, Jérémy Morel à gauche, Rod Fanni et Nicolas Nkoulou dans l'axe ; Alaixys Romao et Giannelli Imbula sont les milieux récupérateurs alors que Dimitri Payet, Florian Thauvin et Michy Batshuayi sont derrière André-Pierre Gignac, le capitaine du soir.
Les remplaçants sont Steve Mandanda, Brice Dja Djédjé, Benjamin Mendy, Matheus Doria, André Ayew, Billel Omrani et Bilal Boutobba.

Après l'ouverture du score très rapide de Gignac sur un exploit individuel, Grenoble égalise dans la foulée au milieu d'une défense timorée. L'OM est nonchalant mais Gignac parvient à redonner l'avantage aux siens avant le repos.
Dès le retour des vestiaires, Grenoble égalise encore dans une défense amorphe. Les Marseillais ne sont pas assez sérieux et appliqués et n'arrivent pas à faire la décision pendant le temps réglementaire.
Ayew redonne l'avantage aux siens dans la première mi-temps de la prolongation mais Grenoble égalise encore à la dernière minute des deux heures de jeu et arrache les tirs au but où les Isérois l'emportent sur un échec de Thauvin.

L'homme du match

André-Pierre Gignac (7.5) : le capitaine a démarré par un superbe débordement sur l'aile gauche où il a éliminé un défenseur puis est entré dans la surface pour ouvrir le score sur un tir croisé. Après une frappe molle sur le gardien, il a été précis et opportuniste pour le deuxième but en gagnant son duel avec le gardien. Etrangement sorti à l'heure de jeu, il a été largement le meilleur de son équipe.

Les autres joueurs

Brice Samba (5.5) : titularisé pour la deuxième fois de la saison, il a fait un double arrêt en quelques secondes avec un réflexe de près du pied puis un tir détourné. Il s'est incliné sans pouvoir faire grand-chose sur les trois buts. Il a aussi effectué un arrêt sur un tir cadré puissant en début de prolongation puis fait une sortie ratée sur un corner dans la prolongation. Il a été incapable d'arrêter un des cinq tirs au but grenoblois.
Mario Lemina (3.5) : positionné sur la droite de la défense, il a vécu une rencontre très difficile avec un piteux marquage sur la première égalisation où il se fait passer sur un appel pourtant évident. Il a aussi fait une passe honteuse au milieu de terrain par un incroyable manque d'implication. Il est logiquement sorti après quelques minutes en seconde période.
Brice Dja Djédjé (5.5) : il a donc joué presque toute la seconde période et la prolongation. Il a débuté par une frappe inutile et sans danger depuis l'entrée de la surface. Touché aux adducteurs au début de la prolongation il est, dans la foulée, parti à la limite du hors-jeu en pleine surface pour donner le troisième but à Ayew.
Jérémy Morel (4) : de retour dans le onze au poste de latéral gauche, il a été en difficulté à cause de la vitesse de son adversaire direct. Il est passé dans l'axe à la sortie de Fanni et a été moins mis en danger.
Rod Fanni (4.5) : une prestation trop discrète pour le stoppeur droit avec une bonne intervention puis une perte de balle qui a donné une incroyable occasion aux Isérois. Il a cédé sa place à une vingtaine de minutes de la fin du temps réglementaire après une prestation trop médiocre, comme la plupart de ses partenaires.
Benjamin Mendy (5) : il a donc joué une cinquantaine de minutes sur la gauche de la défense et a mieux contenu l'ailier droit grenoblois que Morel. Malgré de la bonne volonté, il n'a pas réussi à faire la décision offensivement.
Nicolas Nkoulou (5) : battu en pleine surface sur un dribble en début de match, il a par la suite correctement défendu mais cela n'est pas suffisant face à des adversaire évoluant en CFA.
Alaixys Romao (4.5) : de retour sur une pelouse qu'il a fréquenté plusieurs saisons, a lâché le marquage sur la dernière action où Grenoble a égalisé pour la troisième fois pour ponctuer une rencontre trop discrète.
Giannelli Imbula (4.5) : lui aussi a été trop effacé et pas assez impliqué. Son seul point positif est que, comme cinquième tireur dans la séance des tirs au but, il n'a pas tremblé.
Dimitri Payet (4.5) : il a évolué sur l'aile gauche et n'a guère été en vue malgré quelques rares bonnes passes et un tir contré après une belle remise de Gignac. Dans l'axe pour la dernière demi-heure et la prolongation, il a été plus à l'aise. Troisième tireur dans la séance des tirs au but, il a superbement placé sa frappe.
Florian Thauvin (4.5) : bien lancé par Batshuayi en début de match, il n'a pas cadré sa frappe. Il a aussi placé une tête sans élan sur le gardien et fait un tir non cadré en début de seconde mi-temps juste après l'égalisation. Un peu plus tard, bien lancé par le jeune Belge, il n'a pas cadré sa frappe alors qu'il était devant le gardien. Il a ensuite décoché une frappe enroulée où il a fait briller le gardien. A la fin des arrêts de jeu, sa tête à bout portant a été dans les bras du gardien. Il a été le quatrième tireur et il a trouvé le gardien puis la barre pour le seul échec sur les 10 tentatives.
Michy Batshuayi (4) : encore dans le onze de départ, on l'a un peu vu en début de match avec une bonne passe pour Thauvin, une balle trop piquée devant le gardien. Il a ensuite décoché un tir difficilement détourné par le gardien sur son poteau peu après le 2-2. Passé en pointe à la sortie de Gignac, il a fait une reprise de peu à côté à la fin du temps réglementaire. Auteur d'une tête non cadrée en début de la prolongation il a aussi été le deuxième tireur de la séance de tirs au but : avec peu d'élan, il a fait un beau contre-pied.
André Ayew (6) : entré à l'heure de jeu il a pris la place et le brassard de Gignac. Opportuniste pour le troisième but, il a aussi fait un tir trop croisé au début de la seconde période de la prolongation. Il a été le premier tireur de la séance des tirs au but et il a transformé sa tentative avec sérénité et assurance.

Les Olympiens se font éliminer de manière honteuse face à un adversaire évoluant 3 divisions en-dessous après avoir mené 3 fois au score et en se faisant rejoindre, la troisième fois, sur la dernière action de la prolongation. Il y a eu trop de suffisance et de nonchalance de la part des joueurs de Marcelo Bielsa dont certains choix ont aussi été étranges.
Les prestations individuelles ont été dans l'ensemble mauvaises, sauf André-Pierre Gignac. Mario Lemina a paru le pire Phocéen.
Il faudra rapidement rebondir lors du déplacement à Montpellier vendredi pour que cette claque serve à quelque chose en championnat car c'est la seule compétition qu'il reste à l'OM cette saison.

par Seb le mercredi 07 janvier 2015 à 05h57
Les t-shirts "El Loco" remis en vente !
Aloé supérieur à Doria pour Fernandez ?

Brice Samba : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit