A Paris, le leader tombe avec les honneurs

  •    
  •    
  • om facebook

Malgré une première mi-temps de grande qualité, l'OM s'incline au Parc lors du premier clasico de la saison. Paris revient à un point du leader marseillais.

Auteurs d'une entame de match parfaite, les Olympiens ont fait trembler le Parc des Princes dés les premières minutes. Pressing, intensité, projection rapide vers l'avant... Match de gala ou pas, les Marseillais ont procédé comme d'habitude, selon les préceptes de la méthode Bielsa. Une méthode qui leur permet généralement d'ouvrir rapidement le score rapidement, et de remporter les trois points - L'OM a gagné tous ses matches (9) après avoir ouvert le score - en fin de rencontre. Dominateurs durant le premier quart d'heure, les Marseillais ont donc multiplié les occasions franches, face à une équipe parisienne incapable d'installer son jeu de possession.

Un début de match canon, mais inefficace


C'est André-Pierre Gignac, toujours à la recherche d'un premier but au Parc, qui a rapidement lancé les hostilités en plaçant son coup de tête sur la transversale de Salvatore Sirigu (5e). Avant de voir ses coéquipiers lui emboîter le pas. Deux minutes plus tard, la superbe volée de Romain Alessandrini venait lécher le montant du portier parisien (7e), comme la frappe de Dja Djédjé, un peu en amont de la demi-heure de jeu (22e).

Malheureusement pour les Phocéens, les temps forts ne sont pas éternels. Pris à la gorge par le pressing olympien en début de match, le PSG a profité de l'inefficacité olympienne pour laisser passer l'orage, presque sereinement... avant de monter en puissance, jusqu'à l'ouverture du score. A la conclusion de l'une des premières incursions parisiennes dans les vingt derniers mètres olympiens, le Brésilien Lucas a surgi dans le dos de Mendy, pour reprendre victorieusement le centre de son coéquipier Ezequiel Lavezzi, et donner un avantage pas nécessairement mérité aux Parisiens (1-0, 36e). Scénario cruel pour l'OM, qui voit alors tous ses efforts réduits à néant par la grâce d'une seule accélération adverse.

Giannelli Imbula sévèrement expulsé


Au retour des vestiaires, les Marseillais ont cherché à retrouver le rythme et l'intensité dont ils avaient été capables à l'entame du match. Mais le revers de l'exigeante méthode Bielsa est connu : usés physiquement, ils ont progressivement fléchi, et logiquement perdu en lucidité. A l'image d'un André-Pierre Gignac, préférant tenter une frappe compliquée, plutôt que de servir Romain Alessandrini dans une position idéale (52e).

En danger sur chaque contre Parisien, les Olympiens ont pourtant continué à jouer vers l'avant, pour tenter d'obtenir l'égalisation. Mais les frappes lointaines et non cadrées signées Thauvin (59e) et Imbula (60e) n'ont fait que souligner un manque de réalisme criant (2 des 14 premiers tirs seulement ont été cadrés). Clairement dominé à partir de l'heure de jeu, l'OM a été contraint d'achever la rencontre en infériorité numérique, suite à l'expulsion sévère de Giannelli Imbula arrivé en retard sur un duel face à Yohan Cabaye. C'en était trop pour le navire phocéen, finalement emporté, sur une tête d'Edinsion Cavani, venu couper au premier poteau le bon centre de Serge Aurier (2-0, 86e). Au terme de cette 13ème journée de Ligue 1, l'OM conserve sa position de leader, mais ne compte plus qu'un point d'avance sur le PSG, et deux sur l'OL, vainqueur à Guingamp (3-1) un peu plus tôt ce dimanche.

par FootMarseille le dimanche 09 novembre 2014 à 23h57
L'OM chute au Parc des Princes !
" Un résultat justifié " selon Bielsa

Dimitri Payet : son actualité

11 réactions à cet article
10/11/2014 à 00:07
bernardromed
bernardromed

Je suis très très fier de nos joueurs et très fier d'être Marseillais.
Fiers de ne pas appartenir à cette caste d'aristocrates corrompus.
C'est programmé, le Qatar doit briller despotiquement sur la ligue 1 et l'éclabousse de ses pétrodollars.
Turpin a brandi le carton rouge, le rouge de la honte, le rouge de la peur de se faire rejoindre au score.
Cette ligue 1 est une supercherie, un spectacle écrit d'avance ou le héros a acheté sa place.
QSG ? ici c'est pourri.....ici c'est pourri.

10/11/2014 à 00:36
Vasco93
Vasco93

t inquiète on va leur marcher dessus au retour, cette date je l'ai marqué sur le calendrier j y serais on va leur mettre la misère ca sera l enfer pour eux..j'ai une haine putain j'espère qu'ils vont se manger le bayern ou le real en LDC cette équipe en bois avec son coach en carton

10/11/2014 à 00:36
DR FEELGOOD
OM

Turpin a terminé le travail de ses collègues les semaines précédentes, comme Paris ne menait que 1-0 contre un OM privé de 3 suspendus, tous sanctionnés lors des 15 jours précédant le Clasico, il fallait faire qq chose pour sécuriser leur victoire à ces voleurs du qatar. Ils ont même fait en sorte que Dja Djé Djé puisse jouer alors qu'il aurait dû être suspendu, c'est dire à quel point ils trichent pour gagner!!!!

10/11/2014 à 00:43
Tana
Tana

Dommage car on a fait une très belle première période, ca fait plaisir de voir son équipe jouer comme cela.
Le carton rouge est effectivement honteux, le match a été très correct dans l'ensemble et Turpin nous coupe les jambes avec ce rouge. On va récupérer nos suspendus après Bordeaux, avec une envie et un jeu agréable comme cela, c'est impossible de ne pas finir sur le podium.

10/11/2014 à 00:48
Nucleus
OM

Bon match de l'OM, même si passé le premier quart d'heure, Paris a géré. La rentrée d'Ibra change tout. Avec lui, le PSG n'est plus la même équipe. L'expulsion d'Imbula est sévère, mais ne change au final pas grand chose. On a pas vu l'OM en seconde mi temps.

10/11/2014 à 00:57
cana13
cana13

mais sérieux va te caché toi, j'aimerai bien connaitre ton age

10/11/2014 à 07:00
OMpaslePSG
OMpaslePSG


+10000 arbitrage douteux depuis 15 jours... Vive le QSG et ses nombreux péno et carton rouge très généreux pour les aider...

10/11/2014 à 08:51
polo13
polo13

On n'a manqué de réalisme, tirs pas cadrés, Gignac qui tente un lobe plutôt que de passer le ballon....c'est bien dommage, en plus de ça, cette merde de L Blanc qui empêche un joueur de l'OM de faire la touche, et Turpin qui sort un rouge pour une faute imaginaire...Dégouté.

10/11/2014 à 10:16
bernardromed
bernardromed

Oui le QSG a plus de moyens !
Oui le QSG a plus de talent individuel!
Oui nous avons manqué de réalisme!
Mais dans un match de foot même contre le dernier du classement a 1-0 a la 76m minute tu n'es pas à l'abri.
C'est le charme de ce sport, c'est l'essence même de notre passion.

Ce rouge cagueu,c'est pour annihiler toute possibilité de revenir au score.
Au passage Turpin se torche avec la passion de milliers de supporters qui attendaient de voir un vrai match jusqu'au bout.

Il se torche avec l'équité et le charme de ce sport, au bénéfice de certains ego vénaux qui bien même tous leurs millions de pétrodollars ne pourront leur rendre un soupçon d'honneur de fierté ou de mérite.

10/11/2014 à 13:42
Mitch58
OM


Rien à dire : résumé parfait !
Finalement l'écart n'est pas si grand entre les deux clubs ; "le diable est dans les détails" dit-on. Hier, le diable était en jaune et il a tout faussé en tournant au rouge !!!

10/11/2014 à 15:40
RudyVoller
RudyVoller

je pense que l'edifice bielsa est entrain de s'ecrouler.
le systeme bielsa demande 3 choses:
pressing et toujours pressing,
possession de la balle,
justesse dans les dernier gestes.
Les joueurs sont lessivés et tout en découle.
d'autre je comprend pas que doria n'est pas encore sa chance.
Mais surtout ce qui m'inquiete c'est que Bielsa devient passif pendant les matches et ne propose aucun changement qui pourrait changer le cours du jeu.
moi je pense qu'on va continuer à s'ecrouler jusqu'au mois de mars.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit