Lens-OM : la tactique et les joueurs

  •    
  •    
  • om facebook

Quatre jours après le succès lors du tour préliminaire de la Ligue des Champions, l'OM tentait la passe de 4 à Lens suite à ses 3 victoires lors des 3 premiers matches officiels de la saison.

Les Nordistes ont aussi joué un match européen dans la semaine et s'en sont sortis avec un score très avantageux au vu de leur rencontre, remportée 3-0 en toute fin de match face à de modestes Georgiens.

La défense olympienne est toujours amputée de Christanval, Dos Santos, Ecker et Perez (ce dernier ayant repris avec la CFA) mais aussi de Beye qui déclare forfait juste avant le match pour un problème de papiers. Laurenti est donc l'invité surprise sur le terrain et Olembé prend finalement place sur le banc au lieu d'être en tribune.

On a donc Runje dans le but, Laurenti sur le côté droit de la défense, Hemdani sur le gauche, Van Buyten et Meité dans l'axe. Celestini (toujours capitaine), Johansen et N'Diaye sont les milieux récupérateurs (le Sénégalais jouant souvent dans le couloir droit), Vachousek est le seul animateur balayant toute la largeur du terrain mais ayant quand même tendance à rester sur son flanc gauche. Comme prévu, Mido est sur le banc et l'attaque est constituée de Sytchev et Drogba.



La première mi-temps voit l'OM mener les débats avec une ouverture du score rapide par Drogba sur un corner de Vachousek. L'Ivoirien a l'occasion de doubler la mise quelques minutes plus tard mais il bute sur Itandje.

Sur une erreur individuelle de Meité, Lens rejoint l'OM alors qu'on n'a pas encore joué un ¼ du match.

Avant la pause, l'OM a encore 3 grosses occasions par Drogba (qui croise trop son tir puis dont la tête piquée trouve le gardien nordiste) et Van Buyten (dont le coup-franc surpuissant est sorti de son petit filet par Itandje).

La seconde période est très différente avec un OM qui laisse venir et n'a plus du tout la maîtrise du jeu, Lens dominant nettement mais ne se montrant réellement dangereux qu'a 2 reprises avec 2 frappes de Thomert la première trouvant le poteau la seconde donnant la victoire aux Lensois dans le temps additionnel.

La seule tentative olympienne de cette mi-temps est pour Mido (qui a remplacé Sytchev) dont la tête croisée a été bien sortie par Itandje. Les rentrées de Bakayoko (à la place de Drogba) et Fernandao (en remplacement de Vachousek) n'ont pas apporté grand-chose étant donné que l'OM était largement dominé et ne faisait que défendre.



Runje (5) : Il a été peu inquiété par les Lensois qui ont très peu cadré de tirs. Sur le premier but, la frappe de Diop est déviée et il ne peut rien, par contre le tir de Thomert semblait facile à stopper. Quelques bonnes sorties aériennes, c'est assez rare pour être noté.

Laurenti (6) : L'appelé de dernière seconde a globalement bien tenu son rôle défensif dans le couloir droit ne prenant aucun risque offensif.

Hemdani (7) : Impérial dans le couloir gauche, il a complètement muselé Moreira quand il était dans sa zone (surtout en 2ème mi-temps).

Van Buyten (6.5) : Le patron de la défense marseillaise a bien dirigé ses coéquipiers même s'il a eu du mal dans les airs (face à Utaka puis Bakari) et n'a pu rattraper toutes les boulettes des autres défenseurs.

Meité (5) : De bonnes interventions mais quelques approximations et erreurs qui ont -encore- coûté cher à l'OM, notamment sur le premier but où il se loupe. Il manque de concentration et de rigueur sur la durée : comme la saison passée, après quelques bons matches, il semble s'endormir et se fait piéger.

Celestini (6) : Toujours son boulot ingrat de récupérateur qui ne le fait pas briller. Dommage qu'il ne tire pas mieux les coups de pied arrêtés car c'est sur ces actions qu'on le voit et surtout qu'il ne râle pas plus auprès des arbitres (ça change du capitaine de la saison passée).

Johansen (5) : Il a encore eu d'énormes difficultés a contenir les milieux lensois qui l'ont mangé physiquement (puissance, taille et rapidité) l'obligeant à faire beaucoup de fautes. Je pense qu'un repositionnement sur le flanc droit (le même poste qu'a Vachousek à gauche) serait bénéfique pour lui, même si la probable arrivée de Meriem ne devrait pas lui permettre de tenir ce rôle.

N'Diaye (6) : Plus 3ème récupérateur que véritable joueur du couloir droit, il semble s'adapter rapidement au jeu et à l'équipe.

Vachousek (6) : Souvent mobile sur tout le milieu de terrain, il a quand même été plus présent sur le flanc gauche. Il a encore fait apprécier sa technique et a donné le but marseillais à Drogba sur un corner. Il a aussi donné quelques autres bons ballons mais ils ont été mal exploités. Il s'est éteint après le repos et l'OM en a beaucoup souffert.

Fernandao (non noté) : Il a remplacé le Tchèque pour les 20 dernières minutes et n'a pas pesé sur le match, l'OM étant trop dominé a ce moment du match.

Sytchev (6) : Beaucoup d'appels, de courses mais aucun bon ballon à négocier, il n'a donc pas eu d'occasion.

Mido (5.5) : Une belle tête dès son entrée (il a joué une demi-heure à la place du Russe) puis plus rien si ce n'est une engueulade avec Perrin qui devait lui demander de se replier, presser et défendre choses qu'il n'a jamais faites.

Drogba (6) : L'homme du match sans aucun doute vu qu'il a ouvert le score (son premier but en Blanc) puis a loupé 3 occasions (pourtant plus faciles que celle qu'il a mise au fond) qui auraient pu permettre à l'OM de plier le match dès la pause.

Bakayoko (non noté) : Il a remplacé son compatriote pour le dernier ¼ d'heure sans avoir le temps de s'illustrer, l'OM défendant son point du nul.



Le meilleur Olympien est pour moi, sans contestation possible, Hemdani qui a magistralement tenu son couloir gauche où Moreira était souvent positionné.

Le moins bon Marseillais se trouve entre Johansen, Runje et Meité avec une ‘préférence' pour ce dernier dont l'erreur technique a fait basculer un match que l'OM semblait maîtriser facilement (comme cela avait été le cas en Autriche).



Globalement, l'OM a encore montré de belles qualités offensives (surtout en première mi-temps) mais a pêché par manque de réalisme et par des erreurs individuelles défensives (choses que l'on n'avait pas encore vues cette saison).

La capacité de réaction de cet OM version 2003-04 sera très intéressante à voir dès samedi prochain au Vélodrome contre Sochaux.

par seb le mardi 19 août 2003 à 09h50
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Brahim Hemdani : son actualité