Caen-OM : LeMalherbiste.fr répond à nos questions

  •    
  •    
  • om facebook

Les hommes de Marcelo Bielsa disputent samedi leur neuvième match de la saison face au SM Caen.



Le webmaster du site LeMalherbiste.fr a répondu à nos questions dans le cadre de la rencontre qui se dispute demain au stade Michel-d'Ornano. Il s'attend à une rencontre difficile.

Bonjour, tout d'abord, pourrais-tu te présenter, ainsi que ton site ?
Je m'appelle Mickaël. Je suis ingénieur en informatique et, en tant que Normand et passionné de football, j'ai décidé de mélanger les deux mondes pour monter un site perso sur mon club favori. LeMalherbiste.fr, anciennement SMCaen.net, existe depuis 2005. Il a pour vocation de donner une tribune à tous les supporters du Stade Malherbe de Caen et permet ainsi à chacun de s'exprimer librement. C'est le site internet amateur dédié au SMC le plus connu des supporters.

Comment vis-tu ce retour en Ligue 1, deux ans après l'avoir quitté ?
C'est évidemment un soulagement de retrouver l'élite nationale ! Après une descente, on ne sait jamais quand on peut remonter... Regardez des clubs comme Strasbourg, Le Mans (mal gérés), ou encore Le Havre, Brest, etc. A Caen, nous avons la chance d'avoir un club sain financièrement, un bon centre de formation et une image "sympathique" dans le monde du foot. C'est ce qui nous permet de maintenir un certain rang. Maintenant, il ne faut pas être cardiaque parce que chaque année on joue notre saison sur les dernières journées de championnat, que ce soit pour une montée ou un maintien ! 8 fois sur les 10 dernières saisons pour 4 montées et 3 descentes.

D'après-toi, est-ce que Caen est suffisamment armé pour que le yoyo entre la L1 et la L2 s'arrête enfin ?
L'avenir nous le dira ! Nous avons changé beaucoup de choses dans notre organigramme ces dernières années : Garande à la tête de l'équipe première, Cavéglia au recrutement et Gravelaine à la supervision générale. Le président Fortin dit qu'il apprend des erreurs du passé. Il veut mettre tous les atouts de son côté pour construire une stratégie efficace de pérennisation du club en Ligue 1. On ne peut pas contester qu'il s'investit dans ce projet et dans le club qu'il dirige depuis 2002.

Paradoxalement, le SM Caen semble éprouver plus de difficultés devant son public qu'à l'extérieur depuis le début de la saison. Comment l'expliques-tu ?
Deux choses peuvent l'expliquer. Nous avons dû jouer au Mans les deux premiers matches à domicile (Lille et Rennes), car d'Ornano était réquisitionné par les jeux équestres mondiaux. On perd 1-0 les deux fois sur pénalty, dont celui de Lille complètement injustifié. Le troisième match, on se tape Paris et on n'a pas su élever suffisamment notre niveau de jeu pour pouvoir leur tenir tête. Au final, nous n'avons joué que trois matches à "domicile" sur les huit premières journées. Il est donc difficile à ce stade de tirer un bilan sur notre capacité à jouer à la maison. Ce sera plus intéressant pour nous d'analyser nos productions à d'Ornano, une fois la brochette Lille-Rennes-Paris-Marseille passée...

Quelles sont les forces et les faiblesses de l'équipe de Patrice Garande ?
Notre effectif a énormément bougé à l'intersaison. Pour autant, notre mercato a été bouclé très rapidement afin de débuter la préparation avec tout le monde. Compte tenu de notre budget, les recruteurs sont allés chercher des joueurs de National et de Ligue 2, et deux joueurs d'expérience, Julien Féret et Rémy Vercoutre. Certains supporters étaient sceptiques, mais le terrain nous démontre que ces joueurs méconnus et ces "vétérans" se révèlent être de bonnes pioches ! Notre bloc défensif prouve de journée en journée sa solidité. Quatre pénalties et un CSC sur les huit buts concédés... Offensivement, par contre, nous n'effectuons pas souvent les bons choix, mais nous avons des joueurs de qualité et qui peuvent se révéler avec un peu plus de travail et d'automatismes.

D'après-toi, qu'a apporté Patrice Garande depuis son arrivée en 2012 ?
Garande succède à une ère de sept années estampillées Franck Dumas. Les méthodes sont diamétralement opposées. Patrice Garande est très exigeant envers ses joueurs et leur demande d'être exemplaire dans leur comportement et leur investissement. Il semble plus méticuleux que son prédécesseur. Par contre, ils ont une philosophie commune qui est faire pratiquer un football plaisant et offensif. Dans la mesure du possible compte tenu des adversaires, bien sûr.

Gardes-tu un souvenir en particulier parmi toutes les oppositions qu'il y a pu y avoir entre Caen et Marseille ?
J'ai effectivement des images de coups d'éclats réalisés au Vélodrome notamment. Une victoire 3-2 qui nous donnait espoir de maintien la saison 2003-2004. Nous étions finalement descendus en L2 avec 42 points, le record à ce jour pour un relégué ! Lors de notre dernière accession, nous étions aussi venus gagner lors de la 1ère journée (2010/2011) avec des buts de Seube et El Arabi. Je me souviens bien, j'étais au stade. Plus ancien, en Ligue 2, Franck Priou et Samuel Michel avaient permis à Caen de remporter le choc (2-0). Les deux équipes remontaient en L1 à l'issue de la saison 1995-1996 (Caen 1er, OM 2nd). Désolé, je ne retiens que les bons moments pour nous, sachant qu'ils sont plus rares.

Que penses-tu du début de saison phocéen ? L'OM de Bielsa poursuivra-t-il sur le même rythme ?
Je me souviens des premières journées où c'était quasiment la crise à l'OM, avec un Bielsa vivement critiqué. La situation s'est rapidement inversée, et toutes les attaques ont fait place aux éloges. C'est le foot, ça change extrêmement vite ! Je n'ai pas eu encore beaucoup l'occasion de regarder l'OM, mais ça a l'air très costaud. Les Marseillais mettent une pression énorme d'entrée de match et font souvent la différence assez tôt. C'est une stratégie plutôt intéressante, car ça oblige l'équipe adverse de courir après le score et Marseille peut laisser venir et planter des banderilles en contre. En termes d'effort, c'est plutôt bien géré. Si les attaquants olympiens continuent à être efficaces, il n'y a pas de raison que la dynamique s'arrête.

Quels sont les joueurs que tu crains dans l'équipe phocéenne ? Et ceux qui, au contraire, ne te font pas peur ?
Évidemment, les plus dangereux seront Gignac, Payet, Ayew et Thauvin. Ensuite, je découvre Imbula, il semble avoir un gros potentiel ! Pour le reste, je ne sais pas si on peut parler de joueurs qui ne font pas peur. Plus généralement, Caen peut exploiter des éventuelles faiblesses au niveau de la défense Marseillaise.

Merci d'avoir bien voulu faire part de ton analyse. Pour finir, un petit pronostic pour cette rencontre ?
Ce sera vraiment très compliqué pour Caen, même à domicile dans un stade plein. Je parierai sur une victoire de l'OM par deux buts d'écarts...

par FootMarseille le vendredi 03 octobre 2014 à 17h20
Garande : "L'OM, c'est une machine de guerre !"
Caen-OM : l'avant match !

Dans l'actualité de l'OM

2 réactions à cet article
03/10/2014 à 20:49
morgoth 13
morgoth 13

Ça fait du bien de lire l'avisintelligent, humble mais aussi passionné d'un supporter d'une équipe adverse.
Même si j'espère que l'on va poutrer le stade Malherbes, respect pour ce club qui possède un public fidèle et une vraie légitimité pour la l1

04/10/2014 à 00:20
ESTEBAN 06
ESTEBAN 06

Bon Mickael ! j'ai quand même envie de te dire qu'en bon supporter tu te dois de voir les choses de manière positive en poussant légèrement la mauvaise foi en prédisant une courte victoire de ton équipe !! sinon s'ils te lisent ils vont être dégoutés !

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit