Evian TG 1-3 OM : victoire réaliste

  •    
  •    
  • om facebook

Face à un adversaire très faible, les Olympiens l'emportent grâce une première mi-temps ultra réaliste.

La trêve internationale a été agitée côté olympien avec la fin du Mercato puis les déclarations de Marcelo Bielsa contre son président.
L'entraineur olympien se prive de Doria, pas encore prêt, et Benoît Cheyrou, dans une situation inadmissible vu son passé à l'OM. Alef et Abdelazziz Barrada sont quant à eux blessés. L'Argentin aligne un 4-5-1 avec le capitaine Steve Mandanda comme dernier rempart, Brice Dja Djédjé sur la droite de la défense, Jérémy Morel à gauche, Nicolas Nkoulou et Rod Fanni dans l'axe ; Alaixys Romao et Giannelli Imbula sont les milieux récupérateurs avec Dimitri Payet, Florian Thauvin et André Ayew un peu plus haut ; André-Pierre Gignac est en pointe.
Le banc de touche est occupé par Brice Samba, Stéphane Sparagna, Bill Tuiloma, Mario Lemina, Romain Alessandrini, Jérémie Porsan-Clemente et Michy Batshuayi. Benjamin Mendy, touché, n'est pas sur la feuille de match.

Gignac ouvre le score au bout de 20 secondes puis l'OM ne joue pas face à des Evianais limités. Imbula double la mise sur un tir contré juste avant le repos et le 2-0 à la pause est très flatteur.
A l'heure de jeu, Thauvin plie la rencontre mais les Olympiens ne sont pas sérieux dans le dernier quart d'heure et concèdent un but complètement évitable.

Steve Mandanda (5) : assez peu sollicité dans l'ensemble il n'a pas été souverain avec une sortie ratée sur un centre et une relance au pied loupée. Il s'est tout de même illustré sur une sortie au poing sur la tête de Bruno alors qu'aucun défenseur n'était venu l'aider.
Brice Dja Djédjé (5) : sur la pelouse de son ancien club, il s'est retrouvé en position de frappe dans la surface à la demi-heure de jeu sur un coup-franc rapidement joué mais il a loupé sa reprise. Malgré quelques imprécisions (perte de balle et tacle inutilement violent par exemple), on a vu qu'il voulait briller dans cette rencontre. Il a été absent au marquage sur le but évianais.
Jérémy Morel (6) : de retour dans le couloir gauche avec la blessure de Mendy, il n'a pas été très inquiété défensivement et a fait un bon centre au retour des vestiaires.
Rod Fanni (6.5) : pour sa première apparition de la saison, il a évolué stoppeur mais souvent à gauche de Nkoulou ce qui est assez étonnant. Sur le coup d'envoi, pour son premier ballon de la saison, sur une longue ouverture, il a donné une passe décisive à Gignac. Par la suite, il a eu une très bonne présence défensive.
Nicolas Nkoulou (5.5) : il a dans l'ensemble dominé ses adversaires directs (sans trop forcer) mais a fait quelques erreurs comme une lamentable relance à la demi-heure et une touche concédée bêtement.
Alayxis Romao (6) : sobre mais toujours présent à la récupération et pour venir combler les trous en défense centrale, il est à noter qu'il n'a pas fini le match ce qui est assez rare pour être souligné.
Stéphane Sparagna (non noté) : il a joué les dernières minutes à la place du Togolais pour venir stabiliser une défense qui souffrait mais n'y est pas parvenu avec ce but encaissé.
Giannelli Imbula (5.5) : de la présence dans l'entrejeu et surtout nue belle action pour le 2-0 où il a en plus eu la chance que son tir soit contré pour marquer.
Dimitri Payet (5) : invisible jusqu'à une percée peu avant la demi-heure où il a raté son tir depuis l'entrée de la surface, il a surtout fait un superbe rush plein axe suivi d'une passe décisive pour le troisième but. Comme ses coéquipiers, on l'a plus vu après le repos mais sa première période a été très discrète.
Mario Lemina (non noté) : entré à la place de l'ancien Nantais pour une petite dizaine de minutes pour renforcer le milieu de terrain défensif, il n'a guère eu le temps de toucher beaucoup de ballons.
Andre Ayew (5) : victime d'un coup de coude sur la tête en milieu de première mi-temps lors d'un duel, c'est le seul moment où on l'a vu durant les 45 premières minutes. Après le repos, il a alterné une position sur l'aile gauche (où il a eu du mal face à son ancien partenaire, Abdallah) et une position d'avant-centre quand Gignac décrochait. Il a ainsi décoché une frappe sur un centre en retrait de Morel stoppée par le gardien en début de seconde mi-temps. En fin de match, il a raté une passe en position défensive.
Florian Thauvin (5) : transparent en première mi-temps, comme tous les joueurs offensifs de l'équipe, on ne l'a vu que sur un bon débordement juste avant la pause mais son centre n'a pas été assez précis. Auteur du dernier but de son équipe en remportant un duel avec le gardien, il a ensuite trop poussé son ballon sur une belle ouverture sur la droite de la surface gâchant une belle opportunité. Bref, heureusement qu'il a inscrit un but car sa prestation a été plus que médiocre.
Romain Alessandrini (non noté) : entré pour une vingtaine de minutes à la place de Thauvin, on ne l'a pas vu car son équipe a peu eu le ballon à ce moment du match.
André-Pierre Gignac (6) : il a ouvert le score sur le coup d'envoi sur une belle reprise de volée sur sa seule opportunité. Il a souvent évolué très bas pour avoir la balle dans les pieds et distribuer le jeu.

Face à un adversaire très faible, les Olympiens l'emportent grâce une première mi-temps ultra réaliste.
Les performances individuelles ont été correctes dans l'ensemble mais encore loin de ce qu'on pourrait espérer. Rod Fanni a semblé le meilleur et il est difficile de désigner le moins en vue, ils sont plusieurs à postuler avec un match très moyen.
Il faudra confirmer le week-end prochain au Vélodrome contre Rennes pour rester en haut du classement.

par Seb le mercredi 17 septembre 2014 à 18h52
Sirigu prend garde à l'OM de Bielsa
Un coup de poker pour Labrune

Rod Fanni : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit