Evian TG - OM : le match piège par excellence

  •    
  •    
  • om facebook

L'OM dispute ce soir son cinquième match de la saison face à l'ETG, à Annecy.



Après la large victoire obtenue contre Nice, on pensait que les Phocéens pourraient travailler sereinement durant la trêve estivale. La sortie de Marcelo Bielsa contre Vincent Labrune en conférence de presse a provoqué un déchaînement médiatique comme seul l'OM semble en connaître. On a ainsi pu constater combien l'entraîneur argentin pouvait agacer certains des protagonistes de la Ligue 1. A croire que les bosseurs ne sont pas les bienvenus dans cette compétition. Place désormais à la rencontre face à l'Evian-Thonon-Gaillard, laquelle a toutes les caractéristiques du match piège.

Historique entre les deux clubs

Evian-Thonon-Gaillard n'a été créé qu'en 2007. Le club haut-savoyard n'a ainsi participé qu'à quatre saisons de Ligue 1 (y-compris 2014-2015). Ainsi, l'OM ne s'est déplacé à Annecy qu'à trois reprises avec pour bilan une victoire, un nul et une défaite. L'an passé, les hommes de José Anigo l'avaient emporté 2-1 grâce à des buts de Benoît Cheyrou et André-Pierre Gignac. Le onze phocéen sera opposé à plusieurs anciens Marseillais, dont Kassim Abdallah et Modou Sougou, lesquels seront assurément très revanchards. Le premier avait été poussé vers la sortie l'hiver dernier tandis que le second faisait partie du fameux loft tant décrié cet été. Côté olympien, Brice Dja Djédjé aura certainement à coeur de briller face à son ancien public.

Evian sait élever son jeu contre les "gros"

Malgré un mercato assez actif cet été, les mois se suivent et se ressemblent en haute-Savoie. Échappant à la relégation grâce à deux victoires lors des deux dernières journées, l'équipe de Pascal Dupraz souffre en ce début de saison. Elle a cumulé trois défaites face à Caen (0-3), Rennes (2-6) et Toulouse (0-1) et obtenu un match nul contre... le PSG (0-0). On peut se demander si le problème n'est pas mental dans la mesure où les joueurs ont su se retrousser les manches et faire jeu égal avec les Parisiens, le 22 août dernier. En tout cas, on peut s'attendre à ce que les joueurs haut-Savoyards donnent le meilleur d'eux-mêmes contre l'équipe de Marcelo Bielsa. Les Phocéens devront mettre encore plus d'intensité qu'eux s'ils veulent prendre les trois points.

L'OM aura-t-il le caractère ?

Vincent Labrune et Marcelo Bielsa sont au moins d'accord sur une chose, seules les victoires peuvent permettre de travailler sereinement. Ces deux semaines de trêve internationale ont été agaçantes du côté de Marseille. Outre quelques journalistes qui, sevrés d'entraînements, semblent prêt à exploiter la moindre étincelle pour faire exploser la Commanderie, bon nombre de présidents (voire d'entraîneurs) de Ligue 1 y sont allés de leurs petits commentaires sur les affaires internes de l'OM. On espère que les hommes de Marcelo Bielsa auront à coeur de démontrer que le niveau de compétence de ce dernier n'a pas d'équivalent dans le championnat hexagonal, même si cela agace beaucoup de monde. L'effectif phocéen est dans sa configuration définitive, puisque le mercato est désormais fermé. Malgré l'arrivée de Doria, qui est précédé d'une excellente réputation, on peut penser que l'effectif marseillais reste déséquilibré, notamment car les dirigeants n'ont pas jugé bon de recruter de taulier pour encadrer les jeunes.

Les groupes de joueurs

Le groupe des haut-Savoyards
Youssouf Sabaly et Aldo Angoula sont suspendus.
Gardiens : Hansen et Leroy.
Défenseurs : Mensah, Abdallah, Givet, Cambon et Mongongu.
Milieux : Juelsgaard, Sorlin, Koné, Tejeda, Camus, Ninkovic, Wass et Barbosa.
Attaquants : Benezet, Nielsen, Bruno, Nsikulu et Sougou.

Le groupe phocéen
Marcelo Bielsa a rappelé Rod Fanni et fait confiance au minot Bill Tuiloma. Doria, fraîchement arrivé, n'a pas été retenu, de même qu'Alef. Benoît Cheyrou est également toujours au placard. Enfin, Abdelaziz Barrada est absent en raison d'une légère lésion au quadricepts.
Gardiens : Mandanda et Samba.
Défenseurs : Dja Djédjé, Mendy, Morel, Nkoulou, Sparagna et Fanni.
Milieux : Ayew, Imbula, Alessandrini, Lemina, Tuiloma et Romao.
Attaquants : Batshuayi, Gignac, Thauvin, Payet et Porsan.

par FootMarseille le dimanche 14 septembre 2014 à 10h42
Dupraz : "Dégonflons les citrons !"
Labrune ne sanctionnera pas Bielsa

Modou Sougou : son actualité

1 réaction à cet article
14/09/2014 à 15:54
bobo38
bobo38

match piège c'est certain, c'est à l'OM de montrer qui est le patron, sauront ils le faire ? that is the question.

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit