OM 1-0 Auxerre : les joueurs et la tactique

  •    
  •    
  • om facebook

L'ouverture du championnat à Marseille permet aux nouveaux Olympiens de jauger ce qu'est l'ambiance au Vélodrome et ce qui les attend pendant leurs matches à la maison. C'est surtout le cas de ceux qui n'ont jamais foulé cette pelouse comme Vachousek et Mido car pour Drogba, N'Diaye et Beye (Christanval est toujours blessé), habitués du Championnat de France, la seule différence est qu'ils se retrouvent pour la première fois à domicile.

Comme prévu, le stade est comble malgré la chaleur et les vacances pour voir une équipe qui a confirmé, par une victoire en Bretagne lors du début du championnat, tout le bien que les supporters pensent d'elle.

Les Auxerrois, qui ont perdu il y a une semaine chez eux contre Nice, ont déjà la pression car ils ont conservé Boumsong, Kapo, Cissé et Mexès lors du Mercato (ils n'ont perdu que Fadiga) et ont donc de grandes ambitions malgré le sampiternel discours de leur minable entraîneur.

Les Olympiens ont toujours une défense décimée par les blessures : Perez, Dos Santos, Ecker, Olembé et Christanval sont à l'infirmerie. Heureusement, Meité n'est plus suspendu et Beye est arrivé de Strasbourg dans la semaine. Johansen revient lui aussi après sa suspension en Bretagne. Sakho et Chapuis sont en Angleterre pour trouver un club et ne sont pas dans le groupe, tout comme Swierczewski, Delfim, Marsiglia, Dahou et Borios.



Perrin aligne donc Runje dans le but, Beye sur la droite de la défense, Hemdani sur la gauche, Van Buyten et Meité dans l'axe. Celestini, le capitaine (plutôt à gauche) et N'Diaye (légèrement à droite) sont les milieux récupérateurs, Vachousek est sur la flanc gauche, Sythev sur le droit. Mido et Drogba sont les 2 attaquants.

Comme prévu, la tactique est un 442 extrêmement classique avec une alignée, un milieu avec 2 joueurs de couloir et 2 défensifs axiaux et une paire d'attaquants. Le jeu olympien a largement penché sur la gauche avec l'omni-présence de Vachousek mais surtout à cause de la quasi-absence de Sytchev et les boulevards laissés par Beye.

La défense expérimentale a globalement tenu le choc (merci Runje) malgré beaucoup d'approximations et une apparente fébrilité. Les attaquants ont encore du mal à se trouver mais le potentiel semble là, contrairement aux années passées.

Les changements en fin de match ont été poste pour poste et n'ont donc rien changé tactiquement : Bakayoko est rentré à la place de Mido pour la dernière demi-heure, en même temps Johansen a remplacé Sythev et 20 minutes plus tard c'est Fernandao qui a pris la place de Drogba.



Runje (7.5) : Impeccable sur toutes ses interventions dans les pieds et sur les frappes lointaines. Un grand Runje qui ne sort toujours pas assez sur les balles aériennes.

Beye (5.5) : Une première mi-temps catastrophique lors de laquelle Akalé l'a fait souffrir par sa vitesse et sa technique. La seconde période a été bien meilleure avec, notamment, un centre pour Drogba qui aurait pu être une passe décisive.

Hemdani (6.5) : L'homme à tout faire de l'OM a bouché cette fois le trou sur la gauche de la défense. Dans un poste très inhabituel, il n'a pas tenté le diable et a fait son boulot correctement, sans fioriture.

Van Buyten (7) : La patron de la défense a bien fait face aux attaquants auxerrois. Comme ceux-ci étaient dangereux, on l'a peu vu offensivement.

Meité (7) : Au marquage de Cissé, il s'en est bien sorti avec des interventions propres et nettes. Il a même failli être à l'origine d'un but grâce à une de ses ouvertures mais Fernandao a loupé sa frappe !

Celestini (6) : Le capitaine marseillais a fait un match dans l'ombre, besogneux mais sans génie. Du pur Celestini.

N'Diaye (6.5) : Un peu plus en vue que son compère grâce à des tacles et une aggressivité supérieure, il a joué tout le match et semble avoir déjà le rythme.

Vachousek (7) : Sur son flanc gauche, c'est le détonateur du jeu olympien avec une belle technique mais aussi une grosse agressivité ce qui lui permet de récupérer aussi pas mal de ballons. C'est une de ses habiles passes qui est à l'origine du but et il a aussi failli ouvrir le score sur une belle frappe en première mi-temps.

Sythev (5) : Excepté un débordement et un centre (alors qu'il était exceptionnellement sur le flanc gauche) sur Drogba, il n'a rien réussi et n'a pas été à son avantage. Il a logiquement été remplacé par Johansen.

Johansen (5) : Il a donc joué la dernière demi-heure et a loupé toutes ses passes. Ce n'est pas avec des prestations de ce calibre qu'il va retrouver une place de titulaire...

Mido (6.5) : De la présence physique, une bonne technique mais il a voulu trop briller individuellement et face à Mexès il a globalement échoué. Néanmoins, il a marqué le seul but du match sur sa seule occasion. Globalement très positif quand même.

Bakayoko (6) : Il a remplacé l'Egyptien et a joué les 30 dernières minutes. Il a réussi un joli coup du sombrero sur Boumsong mais a lamentablement échoué après. A noter aussi une belle déviation de la tête pour Fernandao dans les arrêts de jeu.

Drogba (6.5) : Comme Mido, une grosse présence physique et surtout une (nouvelle) passe décisive et une belle occasion sortie difficilement par Cool. Il a été ménagé en fin de rencontre pour le match de mardi.

Fernandao (non noté) : Il a remplacé Drogba et a joué 10 minutes. Il a été très précieux dans la conservation du ballon et aurait pu doubler la mise mais sa frappe a tué un gabian qui avait le malheur de regarder le match au-dessus du virage nord.



Le titre de meilleur olympien peut être attribué à Runje même si Van Buyten, Meité et surtout Vachousek peuvent aussi y prétendre.

Sytchev et Beye se disputent quant à eux celui du pire marseillais avec un avantage pour le premier car le Sénégalais s'est bien repris en seconde mi-temps. Si Johansen avait joué plus longtemps, il aurait été un concurrent direct pour le Russe.

par seb le samedi 09 août 2003 à 12h24
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Dans l'actualité de l'OM