OM 1-0 Auxerre: Mido donne les 3 points

  •    
  •    
  • om facebook

Cette rencontre à guichets fermés était une bonne occasion pour l'attaque marseillaise de se faire les dents sur une défense de qualité: les jeunes loups auxerrois, Mexes et Boumsong, emmenés par le vieux berger Guy, toujours prêt à mettre un coup de sa canne sur la tête de son élément le plus turbulent pour le rappeler à l'ordre, la star de la mode et accessoirement attaquant footballeur Djibril Cissé.



Et visiblement, l'old-timer Roux n'avait pas assez tiré les oreilles du blondinet, car si l'OM s'est imposé ce soir c'est en partie à cause de la maladresse du jeune international, plus à l'aise sur un podium en Dolce Gabbana que devant un but face à Runje. Il faut dire que le croate était dans un de ses grands jours, un de ces soirs où l'on se dit que Vedran aurait meme pu arreter un tomahawk a mains nues. Ca tombait bien, car il en a eu du boulot le portier olympien !! Les auxerrois, ayant vite constaté l'évidente passivité de Beye, orientaient systematiquement leurs attaques sur le coté droit de la défense olympienne. Habib était bien le pont faible de l'OM, car si le vieux Guy est un berger, le jeune Beye est lui bien une chèvre.

Ainsi, si le jeu était Marseillais, emmenés par le déjà à l'aise Vachousek, les actions décisives étaient auxerroises en contre. La plus belle action marseillaise fut en premiere mi-temps, talonnade de Mido pour Sychev qui déborde parfaitement et donne à Drogba, qui écrase trop sa frappe.



58eme minute: Mexes dégage tant bien que mal sur Vachousek, qui temporise et trouve à merveille Drogba. Centre pour Mido au deuxieme poteau, Cool fait une sortie version Bernard Lama en fin de carrière, et voilà le premier but au Vélodrome de l'egyptien. Sorti par Perrin peu après, et remplacé par...Baka, qui à la 65eme nous fait une Ronaldo: coup du foulard sur Boumsong, malheureusement le crochet de l'ivoirien ne passa pas. Malgré tout le vieux Ibrahima trouva encore la force de donner un caviar de la tete (oui, Baka de la tete) à Fernandao, qui fit s'envoler le ballon au-dessus.

Les joueurs olympiens vécurent donc 30 dernieres minutes très rudes, n'arrivant pas à tuer le match et subissant des assauts répetés des auxerrois, sauvés par le gardien olympien.



De ce match on retiendra les 3 points, l'aisance de Vachousek et la forme de Runje. Quant à Auxerre, ils souffrent toujours de leur jeu stéréotypé.. et d'un Cissé en forme Bakayokienne. Bonne chance, Guy..

par frit confit le vendredi 08 août 2003 à 23h12
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Ahmed Hassan Mido : son actualité