Bielsa : la révolution argentine de l'OM

  •    
  •    
  • om facebook

Vincent Labrune a lancé sa propre révolution en plaçant le sud-Américain à la tête du secteur sportif olympien. Les joueurs peuvent s'attendre à de gros changements.

Le vendredi 2 mai 2014, Vincent Labrune a annoncé avoir trouvé un accord total avec l'Argentin Marcelo Bielsa. Ce dernier prendra donc la succession de José Anigo, non sans avoir au préalable mené un sérieux audit de l'institution phocéenne. Ces dernières semaines, le futur entraîneur de l'OM a éclipsé toutes les autres actualités du club de la une des gazettes sportives. A tel point que personne ne parle plus du bilan catastrophique de cette triste saison ou de la révolte des supporters. L'attente liée à l'arrivée du natif de Rosario est énorme. Que résultera-t-il de sa prise de fonction ?

Un fou chez les fadas

Si l'on a beaucoup de respect pour le maître tacticien qu'est Marcelo Bielsa, son palmarès n'est pas des plus impressionnants : une médaille d'or aux Jeux Olympiques avec les espoirs argentins, quelques championnats avec les Newell's Old Boys et Velez Sarsfield et pas mal de places d'honneur. En outre, avec l'Athletic Bilbao de 2011 à 2013, son taux de victoire n'a été que de 32% en championnat. Il faut dire qu'il partait de très loin avec Los Leones et on espère mieux à l'OM. Mais El Loco est davantage réputé pour sa capacité à tirer le meilleur de ses troupes et leur faire jouer un football de rêve. Durant ces deux saisons, le jeu pratiqué par l'équipe basque a été une référence dans toute l'Europe. Et ce n'est pas pour rien que Marcelo Bielsa, qui est considéré comme un précurseur tactique, a inspiré des entraîneurs comme Tata Martino ou Pep Guardiola. A ses débuts aux Newell's, le premier n'avait pas tari de louanges sur son mentor : "Bielsa, c'est de la minutie, de la passion, du travail et une honnêteté intellectuelle à toute épreuve. J'aime penser que je suis l'un de ses élèves. Pour l'instant, j'ai la même coupe de cheveux que lui, mais j'aspire à lui ressembler autrement que physiquement." Le second l'a quant à lui simplement qualifié de "meilleur entraîneur de la planète". Marcelo Bielsa donne tout pour son métier et si on ne le prenait pas pour un cinglé, il aurait certainement signé au Barça l'année passée ou l'une des précédentes. Il pose donc ses valises à Marseille, une ville qui devrait lui rendre sa passion, son investissement et sa folie.

"Remettre les Marseillais au travail"

Vincent Labrune évoque maintenant à court terme une "révolution culturelle couplée avec une révolution structurelle". D'après-lui, la première mission du technicien sud-américain consistera à "remettre les Marseillais au travail". Comme ont pu s'apercevoir Carlo Ancelotti au Paris-SG ou Claudio Ranieri à l'AS Monaco, l'un des gros défis pour faire progresser un club hexagonal est de changer les mentalités. Réputée pour sa discipline et son perfectionnisme, la méthode de l'Argentin devrait faire l'effet d'une claque à certains membres de l'effectif marseillais qui se croient au Club Med. Et s'il a maté de rudes caractères comme celui du portier paraguayen José Luis Chilavert, on imagine mal les jeunes rebelles de la Commanderie l'impressionner. L'époque des chichas d'après-entraînement et des sorties hebdomadaires en discothèque est, on l'espère, révolue. On garde le conditionnel car quelques jurisprudences incitent à la vigilance. Le mal du football français, où les carrières à la Stéphane Dalmat se multiplient, est tellement profond que certains ont échoué dans cette tâche. Fabrizio Ravanelli ou Francesco Guidolin ont notamment sous-estimé cette fainéantise. La réticence à s'entraîner et ce manque de passion expliquent en tout cas assurément le palmarès famélique des clubs de Ligue 1 en coupes d'Europe. De surcroît, on espère que Marcelo saura activer son réseau afin de favoriser le recrutement de quelques tauliers, et plus particulièrement de plusieurs hargneux capable de rehausser le niveau de testostérone de l'équipe marseillaise.


Créer "une machine de guerre collective"

L'idée de Vincent Labrune est désormais de créer "une machine de guerre collective". S'il ne cite pas l'Atletico Madrid, on pourrait penser que le boss olympien fait fortement allusion aux exploits des hommes de Diego Simeone. Sans véritable star, les Colchoneros ont su faire jeu égal avec le Real Madrid et Barcelone depuis août dernier. On imagine qu'il garde également en tête les parcours du Borussia Dortmund ou de Naples, lesquels ont su progresser très rapidement ces dernières saisons. Pour parvenir à construire ce groupe soudé, Marcelo Bielsa devra avant tout venir à bout des tensions qui empoisonnent le vestiaire marseillais. Il devra aussi seller le sort de certains cadres qui ne se sont pas montré à la hauteur en 2013-2014. Malgré tout ce qu'il a pu apporter au club depuis 2006, Mathieu Valbuena n'est notamment pas exempt de tout reproche. Petit Vélo a enchaîné les énormes performances en équipe de France mais a été insipide sous les couleurs de l'OM. Il ne serait pas particulièrement apprécié du tacticien argentin, qui a visionné tous les matchs, et ses relations conflictuelles avec Florian Thauvin ou Dimitri Payet ne devraient rien arranger. Par ailleurs, en plus de son manque de grinta et de passion, la formation phocéenne affiche un gros déficit de technique. Il sera intéressant de voir comment Marcelo Bielsa saura s'adapter aux joueurs plutôt bourrins qui l'attendent du côté de Marseille, lui qui mise habituellement sur de fins techniciens. Au grand plaisir des supporters, il y a fort à parier qu'il choisira de placer l'équipe sous perfusion sud-américaine.

La révolution latino-américaine devrait provoquer de sérieux changements du côté de la Commanderie dans les prochaines semaines. Il reste à voir le traitement que lui réservent quelques journalistes ou supporters. Car si certains pensaient que Joey Barton allait concurrencer Zlatan Ibrahimovic pour le titre de meilleur joueur du championnat lors de son arrivée il y a deux ans, certains autres imaginent peut-être aujourd'hui que celle de Marcelo Bielsa suffira aux Marseillais pour rivaliser avec les Parisiens ou les Monégasques. Qu'on ne s'y trompe pas. Le passage de l'Argentin à l'OM s'apparente à une nouvelle phase de transition. Mais on peut être d'autant plus optimistes qu'il devrait permettre au club de se professionnaliser et de progresser dans tous les secteurs. Une fois n'est pas coutume, il faudra absolument faire preuve de patience pour voir les résultats de son travail.

par Meyer Lanski le samedi 10 mai 2014 à 12h04
Carrasso craint l'OM
Le nouveau maillot de l'OM porté à Bordeaux

Marcelo Bielsa : son actualité

20 réactions à cet article
10/05/2014 à 12:19
mamoul76
OM

"Sans véritable star" non mais Diego Costa c'est du niveau de Falcao et ça cote plus de 40M, nous on a Gignac mdr

10/05/2014 à 12:25
Meyer Lanski
Meyer Lanski


Star aujourd'hui, mais sûrement pas en août dernier ! L'an dernier personne le calculait.

10/05/2014 à 12:33
Lestanquet
OM

+1 et ce n'est pas du niveau de Falcao, il a moins prouvé dans le temps.

10/05/2014 à 12:43
Cana la star
Cana la star

Sincèrement chapeau car c'est agréable à lire, super interessant en plusOM

Bravo !OM

10/05/2014 à 12:51
afonso alves
afonso alves

Meyer l'année dernière en Mai dernier lors de sa démission de Bilbao sur FootMarseille on était nombreux à le réclamer.

10/05/2014 à 12:53
Lestanquet
OM


Il parlait pas de Costa là ?OMj'ai tchi compris ...

10/05/2014 à 13:10
Meyer Lanski
Meyer Lanski

Si si moi je parlais de Costa OM

10/05/2014 à 13:11
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Article très pertinent : excellent !!

10/05/2014 à 13:48
DD mon Dieu
DD mon Dieu


Tout à fait d'accord, superbe article !
Malheureusement, désormais les brèves sont anonymes et on ne sait plus qui féliciter mais chapeau à toi, illustre inconnu !

10/05/2014 à 13:55
Gotrunk
Gotrunk

MeyerOM

10/05/2014 à 14:02
DD mon Dieu
DD mon Dieu


Ok j'ai compris, c'est parce que je ne consulte plus que la version mobile, dans ce cas on ne voit pas qui a écrit l'article.

Alors bravo Mr Mayer Lanski !

10/05/2014 à 15:16
Corentin34om
Corentin34om

Excellent article,ces important de le signaler.

Il ne faut pas s'attendre non plus à des miracles directement dés la première saison,il va nous falloir du temps et on pourra réellement juger leurs travail dans 2/3 ans.
Mais ces déja une excellente nouvelle d'avoir enfin un vrai entraineur et des dirigeants compétents.

10/05/2014 à 15:17
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Je ne me souviens pas avoir lu un article inutile écrit par Meyer.

10/05/2014 à 15:39
kartoch
kartoch

Très bel article, complet et reprenant parfaitement tout ce qui a été dit.

Je reviens juste sur la conclusion et particulièrement sur le "Le passage de l'Argentin à l'OM s'apparente à une nouvelle phase de transition."
Pour moi, ce n'est pas une nouvelle phase de transition mais une "phase de planification". On n'est plus dans la transition en attendant des jours meilleurs mais dans la planification d'un projet à long terme, solide et réfléchi.

10/05/2014 à 16:30
Bonne Leffe 93
Bonne Leffe 93

Phase de transition ou de planification, nous assisterons à une révolution dans le foot français via notre club en L1.
Révolution qui sera surtout visible par une nouvelle mentalité chez nos joueurs. Ce sera donc tu marches ou tu pars.
Tant mieux !
Notre football français est gangréné par des comportements de starlettes qui se prennent pour de grands joueurs, ce qu'ils ne sont pas pour beaucoup d'entre eux.
Le rôle des joueurs est avant tout de bosser aux entraînements pour être efficaces sur le terrain.
Pour ce faire, ils doivent agir dans la vie de tous les jours en ayant que cet objectif d'efficacité en tête. Cela dépasse les entraînements. Ils devront également passer aussi par une sérieuse hygiène de vie (alimentation, tabac, alcool, sorties, ...).
Sur ces derniers aspects, ça risque d'être du Guy Roux puissance exponentielle.

10/05/2014 à 16:52
Dou13
OM


Menes nous on l'aime ? Non, c'etait pas inutile remarque, j'avais eu honte OM

Celui ci est excellent par contre, merci Meyer.

10/05/2014 à 16:54
geo06
OM

Bel édito, par contre je suis pas bien d accord avec les "joueurs plutôt bourrin"

Je trouve surtout qu on est pas assez "bourrin" et qu on manque de burne

C est qui les bourrins ? Quand tu vois les payet thauvin valbuena lemina imbula nkoulou et compagnie, j'me dis surtout le contraire, on a surtout un effectif de danseuses auxquel il va falloir apprendre a mettre le pied

Et je sais que tu me contrediras pas meyer

10/05/2014 à 18:47
Meyer Lanski
Meyer Lanski

Si si je te contredis !!OM

Je trouve qu'on manque de caractère, mais aussi de technique. A mes yeux, nos seuls techniciens sont Thauvin, Payet et Valbuena. A la limite Imbula, mais quand il veut. Pour le reste, ce n'est pas terrible. En Argentine ou en Espagne, les joueurs sont d'une manière générale bien plus techniques (et ça ne veut pas dire qu'ils aient moins de caractère). Le jeu qu'il développait à Bilbao, à une touche de balle ou pas loin, avec notre effectif actuel je suis sûr que ce n'est pas possible de le mettre en place. Ou alors on va concéder beaucoup de touches OM

10/05/2014 à 20:01
D@Ni
OM

Bel article OM
Je trouve ça dommage pour Valbuena, que tous le monde lui tombe dessus après une saison moyenne, c'est vite oublié qu'on ne pouvais pas s'en passer pour jouer au foot pendant longtemps. C'est le joueur que j'aimerai voir rester avec Bielsa,il presse, s'implique, est collectif. Il passerait encore une étape en 10 avec Bielsa. J'ai du mal a imaginer Payet se bouger le cul sur le terrain et presser non-stop.

En tout cas Bielsa, c'est inatendu. Le top du top pour l'OM, c'est exactement celui qu'il nous fallait.Quand je repense aux matchs du Chili, je m'attendait pas à voir cette équipe jouer si bien.Le seul doute qu'il reste c'est la réaction de nos gamins de joueurs, ça va être drôle, du pain bénis pour les journalistes la saison qui s'annonce.

Lire les 1 autres réactions à cet article
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit