OM - MHSC : les prédictions de Dédé

  •    
  •    
  • om facebook

A moins de 24 heures du match OM - MHSC, FootMarseille a tenté le coup de l'astrologie pour aider ses lecteurs à choisir leurs paris.

Après quelques années passées en cellule, Dédé la semoule s'est réorienté dans la voyance et l'astrologie. Drogué depuis toujours à l'adrénaline des braquages, ce fils et petit-fils de voyou marseillais s'épanouit pourtant totalement dans son cabinet situé rue Despieds à la Belle de Mai. Avec un peu d'expérience ça devrait lui permettre "de mieux repérer les flics". Cet homme d'honneur est abonné au Stade Vélodrome de longue date et fan de Nostradamus. Il s'emporte lorsqu'on lui annonce l'objet de notre requête : "s'il veut gagner des titres, Baup ne doit pas faire comme Domenech en 2006 : il faut aligner des béliers ascendant balance. Il ne m'écoute pas... Depuis le départ de Cyril Rool et de Gabriel Heinze, les ascendants de nos béliers c'est du n'importe quoi !"
A la demande de FootMarseille, l'ancien caïd a donc livré ses prédictions sur la rencontre OM - MHSC :

Le onze du tarot de Marseille

"La tactique, c'est mon truc. Parfois que je revisionne les matchs quatre ou cinq fois dans ma boule de cristal pour bien les analyser." La Lune et Mercure indiquent que la composition la plus performante serait une défense à trois avec Jérémy Morel en regista et Mathieu Valbuena en libéro. Mais, Elie Baup est poisson et il n'aime pas le changement. Donc, pour vendredi, nous restons sur un 4-2-3-1 classique : Mandanda - Mendy, Diawara, Nkoulou, Abdallah - Romao, Lémina - Payet, Thauvin, Valbuena - Gignac.

Les vacitinations marseillo - montpelliéraines

12 minutes avant le coup d'envoi : Loulou Nicollin annonce à Jérémy Morel que ce sera un match de niveau Ligue des Champions. L'ancien Lorientais, surpris, court le répéter à ses partenaires. José Anigo, qui a des oreilles partout au Stade Vélodrome, envoie un SMS pour prévenir Elie Baup.

3 minutes avant le coup d'envoi : Albert Emon, qui se fait peu à peu à son nouveau job (il était déjà sur le banc d'Ajaccio vendredi dernier), ne comprend pas pourquoi on lui a refusé l'accès aux vestiaires. Il prend place sur le banc de Montpellier. Jean Fernandez lui jette un regard dubitatif.

2 minutes avant le coup d'envoi : Elie Baup sort des vestiaires en réajustant le noeud de sa cravate. Il remercie José Anigo d'un signe de tête : un peu plus et il se présentait en jogging/casquette.

1 minute avant le coup d'envoi : désireux de rendre hommage à l'histoire commune des deux clubs, les Winners déploient un énorme tifo à l'effigie de Diego Maradona.

2ème minute : en raison de l'arrivée surprise de Joey Barton dans le coin VIP et pour éviter les incidents, Cyril Jeunechamp est déplacé en tribune de presse. Emir Spahic est quant à lui envoyé en présidentielles.

12ème minute : ayant du mal à se réchauffer, Albert Emon se verse un verre de vin rouge. Souleymane Diawara, qui soupçonne une manigance héraultaise destinée à le déconcentrer, tacle Rémy Cabella et prend un jaune (ça désaltère).

15ème minute : Nicolas Nkoulou, occupé à surveiller le positionnement de Lucas Mendes sur le banc, laisse partir Victor Hugo Montano dans son dos. Le natif de Cali ajuste facilement Steve Mandanda (0-1) !

16ème minute : à l'initiative de Vincent Labrune, une banderole "non à la taxe à 75%" apparait en tribune présidentielle. Pape Diouf et Patrick Menucci s'insurgent.

21ème minute : laissé libre de tout marquage par Nicolas Nkoulou, qui était en train de redresser le poteau de corner, Daniel Congré inscrit le second but montpelliérain sur un centre de Cabella (0-2) !


25ème minute : le premier accusant le second de ne pas vouloir enlever sa perruque alors que ça lui masque la vue, une altercation éclate en tribunes présidentielles entre Emir Spahic et Carlos Valderrama. L'intervention de CRS permet de ramener le calme.

30ème minute : Elie Baup reçoit un briquet sur la tête. En se retournant, il aperçoit Fabrizio Ravanelli et Rolland Courbis en train de se marrer en tribunes. Furieux, l'entraîneur de l'OM le leur renvoie mais manque sa cible.

31ème minute : Rémy Cabella inscrit le troisième but montpelliérain d'un tir des trente mètres détourné par la semelle de Nicolas Nkoulou (0-3) !

32ème minute : un mouvement de foule fait deux blessés en tribunes présidentielles. Les cheveux de Carlos Valderrama ont subitement pris feu, entrainant la panique de ses voisins.

39ème minute : Ibrahima Bakayoko, qui a facilement pris Nicolas Nkoulou de vitesse, tente et réussi un coup du sombrero sur Souleymane Diawara et marque d'une aile de pigeon acrobatique (0-4) !

43ème minute : en loges, Vincent Labrune fait passer la vinaigrette à Joey Barton qui mange une salade avec Pierre Ménes. "Fresh salad is the best weapon against deception", s'exclame le natif de Huyton.

44ème minute : Louis Nicollin, qui préfère la viande crue et qui est persuadé d'avoir entendu une insulte contre un ami politicien disparu en 2010, traite Joey Barton de tafiole. Face à l'effroyable situation, Vincent Labrune affiche un sourire feint et refuse de traduire à l'Anglais.

45ème minute : Déçu du spectacle, Khalifa ben Zayed al-Nahyane retourne à Manchester.

Mi-temps : dans le vestiaire, le ton monte entre José Anigo et Elie Baup. Confus, le coach marseillais enlève son costard et explique aux joueurs qu'il ne s'agit que d'un match de Ligue 1. Peu après, Nicolas Nkoulou prend la parole pour demander si quelqu'un connait l'indicatif téléphonique de la principauté monégasque. Au buffet, Rolland Courbis parie son salaire que l'OM ne gagnera pas 5-4. Louis Nicollin relève. Enfin, quelques secondes avant la reprise, Emir Spahic vient exprimer sa gratitude au coach phocéen et lui rend son briquet.

46ème minute : la page du direct du match de L'Equipe.fr est restée vierge depuis la 2ème minute (cf la minute en question). Inquiet pour son édito d'après-match, Daniel Riolo textote Rolland Courbis et lui demande d'aller voir ce qui se passe.

50ème minute : alerté par Rolland Courbis, le GIGN est en cours d'intervention dans l'espace presse. Totalement perturbé par ces évènements, Geoffrey Jourdren n'intercepte pas le ballon mis en retrait par Vitorino Hilton qui finit au fond des filets (1-4) !

51ème minute : lourdement agressé par les journalistes et sauvé in extremis par le GIGN, Cyril Jeunechamp est transporté à l'hôpital.

53ème minute : Jean Fernandez perd patience après s'être assis sur la tartine au pâté d'Albert Emon. Les deux hommes prennent une biscotte et retournent au vestiaire.

58ème minute : suite à des tacles successifs de Jamel Saihi, Benjamin Stambouli et Daniel Congré sur ses mollets, Mathieu Valbuena fait un plongeon vrillé groupé dans la surface de réparation du MHSC que Greg Louganis n'aurait pas renié. Victime d'un moment d'errance, l'arbitre siffle un pénalty que transforme Jordan Ayew avec altruisme (2-4) !

66ème minute : Stéphane Tapie, hors de lui depuis qu'il a vu Vincent Labrune sourire avant la mi-temps sur sa télévision, balance le nouveau numéro du président de l'OM à la radio.

67ème minute : Joey Barton rentre sur la pelouse, écarte Mathieu Valbuena qui s'apprêtait à tirer un corner et place sa spéciale dans la lucarne (3-4) !


75ème minute : flairant un souci en défense, Elie Baup fait sortir Souleymane Diawara au profil de Lucas Mendes.

79ème minute : Florian Thauvin élimine cinq joueurs avant d'inscrire le but de l'égalisation d'une balle piquée (4-4) !

80ème : Pape Diouf ne se laisse pas décontenancer. "Quand on me dit que Thauvin est plus fort que Ribéry à son âge, j'ai envie de rire doucement", hurle-t-il ! Occupé sur son portable avec Guy Cazadamont, Vincent Labrune ne prend pas la peine de relever.

85ème : suite à une roulade en position carpée de Mathieu Valbuena, Vitorino Hilton est renvoyé au vestiaire. Montpellier finira le match à 10.

86ème : bien décidé à tirer bénéfice du surnombre, Elie Baup tente un coup tactique en faisant sortir André-Pierre Gignac au profit de son cousin, Pancho Abardonado.

87ème : après un double petit pont sur Nicolas Nkoulou, Rémy Cabella trompe Steve Mandanda d'un tir croisé dans le petit filet (4-5) !

94ème : l'arbitre siffle la fin du match. Malgré les efforts des Phocéens, Montpellier l'emporte au Stade Vélodrome. Si son pote Daniel Riolo va encore devoir improviser sur son blog, Rolland Courbis reste l'homme de la soirée puisqu'il a encore une fois gagné son pari contre Loulou Nicollin. Interrogé par BEIN Sport Nicolas Nkoulou considère que ce résultat n'est pas un drame et il "ne va pas cracher dans la soupe comme le voudraient les médias."

Le débriefing de Dédé la semoule : "merci à FootMarseille pour cette belle expérience. Hélas pour l'OM, d'après ma simu ce sera une défaite... Je vends des balles 9 mm déjà percutées et porte-bonheur à mettre autour du cou. Je les ai chargé d'énergie positive et ça peut tout changer ! Ca vous intéresse ? Au fait, si certains gagnent sur les sites de paris grâce à mes infos, n'oubliez pas mes 50% !"

par Meyer Lanski le jeudi 28 novembre 2013 à 20h34
Lemina ne regrette pas d'avoir choisi l'OM
Diouf fait rire Nicollin

Rolland Courbis : son actualité

10 réactions à cet article
28/11/2013 à 20:48
Lorenzoboc
Lorenzoboc

pas mal OM

28/11/2013 à 20:56
aley l'om
aley l'om

vachement intéressant ...

28/11/2013 à 21:07
afonso alves
afonso alves

Paul le poulpe marseillais. ^^

28/11/2013 à 22:07
littlespir
littlespir

On dirait Marseille vu du ciel non? Sympa tout de même

28/11/2013 à 22:08
bernardromed
bernardromed

Énorme ton post MeyerOM
OM Merci pour ce rayon de soleil dans un climat aussi gris.

28/11/2013 à 23:19
Algoris
OM


Ca doit etre ironique j'imagine et perso j'avais pas osé relever mais je suis assez daccordOM

28/11/2013 à 23:30
Pas Sur de Gagner
Pas Sur de Gagner

Il y a de l'idée ! OM

Mais je sens plutôt un 0 - 0 ou 1 - 1 bien moche...

29/11/2013 à 01:26
afonso alves
afonso alves

12ème minute : ayant du mal à se réchauffer, Albert Emon se verse un verre de vin rouge. Souleymane Diawara, qui soupçonne une manigance héraultaise destinée à le déconcentrer, tacle Rémy Cabella et prend un jaune (ça désaltère).

celle là, elle m'a tué! mdr!

29/11/2013 à 01:37
Xerxes
Xerxes

"46ème minute : la page du direct du match de L'Equipe.fr est restée vierge depuis la 2ème minute (cf la minute en question). Inquiet pour son édito d'après-match, Daniel Riolo textote Rolland Courbis et lui demande d'aller voir ce qui se passe."

Les deux meilleures lignes !

29/11/2013 à 09:13
mrOM02
mrOM02

Très sympa cet édito, j'ai casser de bonne barres ! Beau boulot Meyer ! OM

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit