Quand la presse démonte l'équipe de France

  •    
  •    
  • om facebook

Après moult crises qui n'ont débouché sur aucun enseignement, l'équipe de France s'est quasi sabordée hier soir face à l'Ukraine en s'inclinant 2 à 0. Aujourd'hui, toute la presse sportive tombe sur Didier Deschamps et une partie des joueurs qui la composent. Extraits.

Depuis le départ de la génération Zidane, la sélection tricolore n'a connu que des crises avec le scandale de Knysna en 2010, les débordements de l'Euro 2012 (Nasri, M'Vila, Ménez), les night-clubbers d'octobre 2012 (M'Vila, Griezmann, Mavinga, Niang, Ben Yedder), l'interview d'Evra il y a 15 jours, les insultes de Ribéry à Houillier. Hier, elle en a connu une nouvelle d'une toute autre teneur. Dans le match aller des barrages, l'Equipe de France a compromis ses chances de qualification pour la Coupe du Monde 2014 face à la modeste équipe d'Ukraine. Au delà du résultat, c'est surtout la manière qui a écoeuré la plupart des supporters français. Aujourd'hui, assez logiquement, les médias se lâchent et allument tout ceux qui n'ont pas bougé durant la rencontre.

Ménès pointe "le laxisme de Le Graët et de Deschamps"

Comme tous les Français, Pierre Ménès aime l'équipe de France et doit souffrir de la voir ainsi humiliée. Il y a quelques semaines, les yeux dans les yeux, le journaliste de Canal+ expliquait à Didier Deschamps quelle erreur il avait faite de ne pas sanctionner Patrice Evra et de conserver des anciens meneurs de Knysna. Aujourd'hui, il tape là où ça fait mal avec justesse et réitère ses critiques. "Cette défaite à Kiev n'est que la partie émergée de la déliquescence globale de l'équipe de France, de ce que le public des Bleus constate depuis des mois. Je parle évidemment de motivation et de comportement. Je suis désolé de revenir sur l'affaire Evra, mais aujourd'hui l'absence de sanction et le laxisme de Le Graët et Deschamps ont ouvert la porte au tout et surtout au n'importe quoi. Une porte qui leur revient très fort sur les doigts aujourd'hui." Peut-on bien jouer en équipe nationale sans avoir l'amour du maillot et une certaine tenue vis à vis de l'histoire de cette équipe ? C'est le difficile exercice que plusieurs joueurs tentent d'appliquer sans que les dirigeants ne les écartent. C'est bien là le paradoxe qui conduit peut-être à cette bérézina. Symbole de cet équipe de France perdue, Karim Benzema ne devait pas avoir une goutte de sueur sur son maillot alors qu'il est entré en jeu en cours de seconde période.

Praud pointe ces joueurs qui "s'en foutent du maillot"

Un ton plus haut, Pascal Praud y va encore plus fort. Selon lui, les Français "n'en peuvent plus de cette équipe de France. Ils ne peuvent plus voir Patrice Evra sur un terrain ! Ils ne veulent plus voir les anciens de Knysna." Difficile de dire le contraire tant les Français ont été choqués du retour d'Eric Abidal et de Patrice Evra notamment. Franck Ribéry a réussi, lui, à se refaire une virginité jusqu'à ce qu'il craque encore face à Gérard Houillier.
Le journaliste d'i-Télé poursuit. "Pourquoi il y a fracture ? Parce qu'ils s'en foutent du maillot de l'équipe de France et que ça se voit ! Ils s'en moquent ! Comment Patrice Evra peut être sur le terrain ? C'est le capitaine de Knysna, le type qui est resté dans le bus ! Comment c'est possible ? Mais où est-on ? Didier Deschamps, champion du monde, qui tolère ça ?" Personne ne comprend son choix, lui, qui pourtant en tant que joueur a toujours été très correct. La peur de perdre ? La peur de prendre des sanctions et de se priver de bons joueurs ? Ses non-choix lui reviennent comme un boomerang.

Larqué dénonce la "défaite du football français"

Très pessimiste avant la rencontre sur les chances des Français face aux Ukrainiens, Jean-Michel Larqué est conforté dans son jugement. "C'est la défaite de Didier Deschamps comme c'est la défaite du football français. Je veux bien qu'on fasse l'union sacrée. Mais l'union sacrée derrière une équipe qui ne gagne pas un match officiel face à une équipe dans les vingt premières au classement FIFA depuis 2006. (...) Vous vous rendez compte de la honte !" L'Ukraine n'est effectivement ni le Brésil, ni l'Argentine, ni l'Espagne ou l'Allemagne. Pourtant hier soir, les Français se sont finalement créés peu d'occasions et en ont concédé beaucoup. Triste défaite mais finalement logique.

En étant continuellement dans le compromis et la demi-mesure, Didier Deschamps et Noël Le Graët n'ont réglé aucun problème et pire encore ont amené le désamour à cet équipe de France qui, déjà, en manquait cruellement. Le 13 octobre 2013, Le Parisien montrait ainsi que 82% des Français avaient une "mauvaise opinion" de l'équipe de France. Malgré cette crise morale, le sélectionneur et son président n'ont fait que minimiser la scandaleuse interview de Patrice Evra à TéléFoot une semaine après. En cas d'élimination, que faudrait-il faire ? Le grand ménage probablement.
Reste qu'il demeure un réel espoir encore de se qualifier mais il faudra probablement laisser à Clairefontaine certains éléments qui semblent nuisibles au collectif.

par FootMarseille le samedi 16 novembre 2013 à 18h23
Ballon d'or africain : Nkoulou dans les 25
Baup gère-t-il mal le cas Gignac ?

Karim Benzema : son actualité

35 réactions à cet article
16/11/2013 à 18:32
Fates Warning
Fates Warning

Assez d'humiliation comme cela. On a rien à faire au Brésil.

16/11/2013 à 18:34
TontonFlingueur
TontonFlingueur

Apparemment selon Opta Deschamps aurait le pire ratio de victoires (41%) avec l'équipe de France depuis Stefan Kovacs (40% entre 1973 et 1975). C'est dingue.

16/11/2013 à 18:47
ToninhoOO1
ToninhoOO1

Quand je vois l'edf jouer , j'ai l'impression de voir l'om , des joueurs au talent individuel indéniable mais qui savent pas jouer en équipe , et qui font le strict minimum au niveau de l'engagement aussi ...

16/11/2013 à 18:58
Pas Sur de Gagner
Pas Sur de Gagner

Evra va péter de nouveau un durite... OM

Quelle putain de honte cette génération de merde. j'ai plus de respect pour les échecs de 2002 et 2004 que ceux que l'on encaisse depuis 2008.

Après les scandales extra-sportifs, le bouquet final avec une grosse claque sportive ? La réponse mardi !

16/11/2013 à 19:04
bernardromed
bernardromed

Les Ukrainiens ont joué comme des morts de faim, ils se sont battus ensemble pour honorer leurs maillots.

Ribéry a joué pour son ballon d'or, Evra pour prouver qu'il est l'un des meilleurs a son poste, Benzema? Il n'avait pas envie de jouer, car on l'a laissé une grande partie du match sur le banc, Nasri est rentré sur le terrain avec la qualif déjà dans la poche.......ils ont joué pour honorer leurs grandes gueules.
Le plus triste c'est qu'avec un tel état d'esprit,il n’y a aucune chance pour le match retour

16/11/2013 à 19:34
TontonFlingueur
TontonFlingueur

C'est vrai qu'il y a quelques similitudes avec le match de l'OM face à Naples.

16/11/2013 à 22:20
afonso alves
afonso alves

Franchement les journalistes sont graves..!
Pourquoi personne ne dit que l'affaire Knysna part du journal l'équipe qui a publié des propos choquants et mensongers. Qui a conduit à l'expulsion de Nicolas Anelka, le même qui nous avait qualifié en Irlande au match aller des barrages.

La vérité c'est que la presse détruit l'équipe de France et que leur responsabilité est engagée. Que le désamour pour l'équipe nationale est grandement due à cette même presse quand on sait que la majorité des gens qui peuplent ce pays sont des moutons de Panurge.

Je vomis les propos de Pascal Praud qui dit ne pas comprendre les choix de Deschamps quand personne n'a oublié qu'il a conduit le FC Nantes à une quasi faillite.

J'emmerde Pierre Menès qui se mue en donneur de leçons quand personne n'a oublié sa gestion calamiteuse du Stade de Reims quand il était le président.

Pourquoi la presse se déchaine sur Patrice Evra alors que c'est un des rares à avoir tenu son rang hier dans l'agressivité et dans l'impact?

Je conchie les donneurs de leçons. Je ne suis pas un mouton de Panurge et je ne tomberai pas dans leur piège.

16/11/2013 à 23:37
TontonFlingueur
TontonFlingueur

Pas trop d'accord. C'est Domenech qui tue l'équipe de France en ramenant Anelka en équipe de France alors que ce mec c'était une plaie et qu'il avait déjà fait des trucs pas très recommandables avec l'un de ses prédécesseurs. La presse elle fait juste son boulot.

16/11/2013 à 23:49
Lultime
Lultime

On est lamentables.
Aucune intelligence

17/11/2013 à 00:52
afonso alves
afonso alves

Tonton : Titrer en une "Va te faire enculer sale FDP" alors qu'en fait il a dit preuve à l'appui " t'as qu'à la faire tout seul ton équipe de merde ! J'arrête, moi..." C'est faire son travail?

C'est au contraire foutre la merde... Faire pression sur l'équipe de France en plein mondial.
C'est déstabiliser un groupe.

Surtout que Duluc dans son livre a bien dit qu'il était contre et que c'est le service de comm du journal qui a imposé cette "une" pour faire le buzz.

Si la phrase n'était pas publiée en une du quotidien, il n'y aurait pas eu d'éviction d'anelka, donc pas de grêve du bus et donc pas d'affaire Knysna... Pas de traumatisme, pas les 3/4 du pays anti EDF.

17/11/2013 à 01:24
Pas Sur de Gagner
Pas Sur de Gagner

La presse devrait tirer à vue sur cette pourriture de le graet ! Tout commence par là, dégager ce vieillard pour un mec mec jeune et qui n'hésitera pas prendre des décisions quand il faut pour le foot français !

17/11/2013 à 02:42
afonso alves
afonso alves


Des décisions? Genre celle qui nous prive de Griezmann, de Mavinga de Mvilla.
Genre mettre des un an et un mois de suspension? Pour montrer que c'est le BOSS pour le bien du football Français?

Arrête de chercher des histoires. On est à notre niveau. L'Ukraine a été meilleure sur le terrain c'est ça la vérité. C'est ni un manque d'envie, ni un manque d'amour du maillot.
Ils avaient envie de se qualifier ne serait ce pour l'oseille et leur carrière.

On a perdu un match don't act. Il y aura un retour et ils devront le gagner.

17/11/2013 à 07:14
isaminho
OM

afonso d'accord sur tout. Il ne faudrait pas minimiser le rôle de la presse depuis facile 6/7 ans, et il faut arrêter de parler d'envie,etc... on n'a pas des joueurs aussi talentueux qu'on nous le dit, c'est tout.

17/11/2013 à 07:43
Pytheas83bm
Pytheas83bm


si il avait été un homme de parole, il aurait du arrêter le foot.

17/11/2013 à 08:39
spqr2a13
OM

Tout a fait d'accord avec Alphonso.
Les journalistes cités n'ont jamais touchés un ballon.Si on regarde les réactions des vrais acteurs
du ballon, ils croient tous à la qualif.
De France 98 à Papin, Tapie, etc...
Les Ukrainiens vont tomber dans un traquenard Mardi, j'en suis sur.Avec une pression comme on les aime chez nous.
Est ce que ça va suffir?
J'y crois et je n'ecoute plus ces journalistes de pacotille.
Fossoyeur de leur propre equipe de France. Ils me rappellent les supporters qui ont torplillé l'OM contre le Bayern.Toujours à vomir sur leur jouet.

17/11/2013 à 09:04
bernardromed
bernardromed

Sur le terrain il faut être à la hauteur de ton ego....
Simplement en écoutant les interviews de Anelka, Nasri ou Evra on peut se faire une idée sur l'état d'esprit de ces joueurs.
La presse est une simple caisse de résonance qui amplifie les défauts ou les qualités des joueurs.
Zidane, CR7, Messi malgré leurs mésaventures extra-sportives, ont su garder le cap.
Fermer sa gueule et répondre sur le terrain c'est la seule recette pour se faire respecter.

17/11/2013 à 09:29
kurosaki-kun
kurosaki-kun


Pour répondre sur le terrain il faut qu'il y ait attaque...
Pour le cas d'Anelka, le mec a fait son truc, s'est chauffé avec SON coach dans le vestiaire de SON equipe (pas de possession, appartenance plutôt)...
Derriere la presse ne laisse AUCUNE chance a tout ca de se régler dans le cadre du vestiaire...Et ca c'est inadmissible, les journalistes ne sont pas intégré au groupe france, hors c'est de plus en plus le cas dans leur propos et analyses, une sorte de syndrome...
Ca n'aurait peut etre rien changé au final, mais cette zone d'ombre émise et crée par la presse/médias ont clairement empêché une remise en question profonde des joueurs et du staff...

Mais par principe la presse SE DEVAIT de rester détaché et arrêter de tout le temps vouloir nourrir le public d'info Voici Football, au détriment du sport en lui même...

17/11/2013 à 10:03
bernardromed
bernardromed

On n’est pas dans le monde des bisounours. Les journalistes Francais n'ont rien inventé.
Je suis d'accord avec toi que tout devrait rester dans le vestiaire.
Mais nous vivons l'époque Twiter.....les infos aux journalistes ne viennent pas par l'opération du Saint-Esprit.
Iker casillas n'est pas sur le banc par hasard.....
Adil Rami vient de se faire virer du FC Valence pour avoir tout balancé à la presse.
C'est un paramètre que le joueur de foot doit prendre en compte.
Si tu es bon sur le terrain tout est oublié, si tu es mauvais et tu as une grande gueule tu te fais massacrer

17/11/2013 à 10:17
kurosaki-kun
kurosaki-kun


Pour ce cas précis si, le propos d'Anelka en une qui s'avère n'être pas du tout ce qui a été dit a priori...
A partir de la, c'est indéfendable, que ce soit du principe ou une constante de notre époque de mêler le média a tout, ca n'excusera jamais la faute professionelle commise par la presse...

Parce que bon, le Va te faire scoudre en une, t'es certain que ya pas de retour possible derriere, t'envoies une image finie, pas moyen de revenir dessus derriere, une fois laché c'est la fin...

Lire les 16 autres réactions à cet article
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit