OM 1-2 Arsenal : il ne manquait pas grand-chose

  •    
  •    
  • om facebook

Malgré une bonne prestation d'ensemble des Marseillais, Arsenal a fait la différence en profitant d'une erreur individuelle puis en étant plus réaliste.

L'OM retrouve la Ligue des Champions en recevant Arsenal pour débuter une poule très compliquée.
Souleymane Diawara est le seul blessé de l'effectif. Gennaro Bracigliano et Laurent Abergel n'ont encore pas été retenus par Elie Baup qui conserve son 4-2-3-1 avec ses joueurs habituels : le capitaine Steve Mandanda dans le but, une défense composée de gauche à droite par Jérémy Morel, Nicolas Nkoulou, Lucas Mendes et Rod Fanni ; la paire de récupérateurs est inexpérimentée à ce niveau là avec Alaixys Romao et Giannelli Imbula ; les trois milieux offensifs sont André Ayew (à gauche), Dimitri Payet (à droite), Mathieu Valbuena (dans l'axe) ; André-Pierre Gignac est l'avant-centre.
Le banc de touche est occupé par Brice Samba, Benjamin Mendy, Mario Lemina, Benoît Cheyrou, Saber Khalifa, Florian Thauvin et Jordan Ayew. Kassim Abdallah n'est finalement pas sur la feuille de match.

Après quelques premières minutes avec une maîtrise londonienne, les Phocéens prennent rapidement le match en main mais ils n'ont pas d'occasion nette et il n'y a pas de but avant le repos.
La seconde période est moins fermée mais une grossière erreur de Morel donne l'ouverture du score aux Gunners qui doublent la mise en fin de match. Le penalty de Jordan Ayew dans les arrêts de jeu ne change rien.

Steve Mandanda (6) : son premier arrêt a eu lieu peu avant l'heure de jeu puis, dans le foulée, il a détourné un tir à bout portant sur un long centre. Pour le reste, il n'a guère été sollicité et a vécu globalement une soirée tranquille.
Rod Fanni (5.5) : quelques erreurs techniques en début de match pour l'arrière droit, puis on l'a vu en position d'attaquant en pleine surface où il a fait une reprise d'un rien à côté en tout début de seconde période. Un peu plus tard, il a effectué une belle percée avec un petit pont et aussi effectué un bon retour dans la surface.
Jérémy Morel (4.5) : battu par Walcott sur un débordement qui a permis à l'Anglais de tirer au but en début de match. Il a, par la suite, fait de bonnes interventions mais, peu après l'heure de jeu, il a raté complètement son dégagement de la tête et a fait un super cadeau à Walcott pour l'ouverture du score. C'est l'action qui a fait basculer la rencontre.
Lucas Mendes (5.5) : on l'a peu vu mais il a fait son travail sereinement et sans fioriture.
Nicolas Nkoulou (6) : de bonnes interventions pour le Camerounais qui a fait un match plein si ce n'est une relance en pleine surface ratée ce qui a donné un bon ballon aux attaquants anglais.
Alaixys Romao (5.5) : combatif et présent, il n'a tout de même n'a pas réussi à contenir Ramsey sur le second but. Offensivement, il a effectué un bon centre pour Fanni.
Giannelli Imbula (6) : de belles percées et récupérations pour son premier match européen, avec surtout une grosse présence dans l'entre-jeu. Il a aussi fait une belle frappe depuis l'entrée de la surface difficilement stoppée par le gardien.
Florian Thauvin (non noté) : il a pris la place de l'ancien Guingampais pour une bonne dizaine de minutes mais il n'a pas eu le temps de s'illustrer.
Dimitri Payet (5.5) : assez remuant et présent, il a notamment effectué un bon centre en pleine surface repoussé d'un rien en corner puis, sur le corner, il a délivré une belle passe pour Gignac. En deuxième mi-temps, il a fait deux belles frappes mais sans grand danger pour le portier d'Arsenal.
Jordan Ayew (non noté) : il a pris la place de l'ancien Lillois pour un peu plus d'un quart d'heure et a transformé de belle manière le penalty.
André Ayew (5.5) : après une tête de très peu à côté sur un bon centre de Payet, il a beaucoup couru aussi bien défensivement qu'offensivement. Il a reculé d'un cran à l'entrée de Thauvin et est allé chercher le penalty dans les arrêts de jeu
Mathieu Valbuena (5.5) : très mobile et percutant, il a fait plusieurs frappes mais aucune n'a porté le danger.
Saber Khalifa (non noté) : il a remplacé le numéro 28 dans les arrêts de jeu.
André-Pierre Gignac (4.5) : il a commencé par une déviation sur un centre de Morel en tout début de match puis s'est retrouvé souvent hors-jeu. Il a ensuite placé une belle tête sur un corner de peu au-dessus. Après le repos, il n'a pas réussi à prendre le dessus dans les airs sur le dernier défenseur après une sortie ratée du gardien.

Malgré une bonne prestation d'ensemble des Marseillais, Arsenal a fait la différence en profitant d'une erreur individuelle puis en étant plus réaliste.
Les performances individuelles ont été bonnes mais ça n'a pas été suffisant pour éviter la défaite. Jérémy Morel, pour sa grossière erreur, hérite du titre du pire Olympien. Giannelli Imbula a paru le Marseillais le plus en vue.
Il faudra repartir de l'avant en Corse ce week-end pour ne pas se laisser distancer en championnat puis repenser à la Ligue des Champions qui s'annonce compliquée et courte.

par seb le vendredi 20 septembre 2013 à 19h59
Lemina n'est pas surpris par Imbula
OM : les choix contestables de Baup

Jérémy Morel : son actualité

2 réactions à cet article
21/09/2013 à 11:48
Alkamiga
OM

Totalement en désaccord sur le pire Olympien. APG sans conteste, et ne mériterait pas plus de 2.5 pour la note.
Morel l'action du match? Parce qu'on tenait le match nul sinon, et c'était un bon résultat?
Si APG jouait au niveau qu'on attend de notre AC (et surtout à sa place), on marque largement avant Arsenal, on joue regroupé en défense, et jamais la situation qui amène le but sur erreur de Morel n'arrive.
Morel a très bien joué le reste du match, il était impressionnant. Gignac lamentable tout le match, cumulant tir en touche, isolation point de corner pour tenter un centre à personne (vu que c'est lui l'AC) suivi de passement de jambes à la Diawara et perte de balle en 6m, et l'action où le gardien d'Arsenal se troue et qu'il joue un 1c1 contre un défenseur sur une balle aérienne devant les cages vides : il fait semblant de sauter et essaie de pousser le défenseur. Quel sens du but.

21/09/2013 à 13:29
Soz
Soz


+1
mettre la même note à gignac et morel , une hérésie...certes morel fait une erreur qui côute le match mais il a pas été mauvais sinon alors que l'autre il avait déjà commencé son show à 0; 50 secondes du match

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit