ETG 1-1 OM : la tactique et les joueurs

  • om facebook

Une semaine après l'humiliation contre Nancy, les Marseillais se déplacent en Savoie pour essayer de repartir de l'avant.
Côté olympien, Joey Barton est suspendu, Charles Kaboré encore à la CAN, Jérémy Morel et André Ayew sont blessés. Elie Baup n'a toujours pas retenu Gennaro Bracigliano et il revient à son 4-2-3-1. Steve Mandanda, avec le brassard, est le dernier rempart, Kassim Abdallah évolue dans le couloir droit de la défense, Rod Fanni est à gauche, Lucas Mendes et Nicolas Nkoulou dans l'axe ; Benoit Cheyrou et Alaixys Romao sont les deux milieux récupérateurs ; Foued Kadir, Mathieu Valbuena et Morgan Amalfitano (de gauche à droite) évoluent derrière André-Pierre Gignac.
Le banc de touche est occupé par Brice Samba, Baptiste Aloé, Souleymane Diawara, Rafidine Abdullah, Jordan Ayew, Wesley Jobello et Modou Sougou.

La première mi-temps est terne avec peu de jeu et d'occasions. L'OM joue beaucoup avec de longs ballons et Evian est dangereux sur coups de pied arrêtés.
La seconde période démarre par un but de Gignac mais Evian revient rapidement au score sur penalty et une action où Abdallah se faire exclure. A 15 minutes de la fin, Jordan, à peine entré, prend aussi un rouge. Les neufs Phocéens jouent dans leurs 30 mètres, souffrent beaucoup, mais conservent le point du nul.

Steve Mandanda (5.5) : le capitaine a commencé par une sortie ratée sur un corner mais il n'a rien eu d'autre de compliqué à faire durant les 45 premières minutes. Après la pause, il a été beaucoup plus sollicité. Il a notamment fait un super sauvetage juste après l'égalisation dans un duel gagné avec Khlifa. Il a ensuite eu de la réussite par les attaquants d'Evian ont été maladroits.
Kassim Abdallah (4.5) : plus titulaire depuis début décembre en L1 (et début janvier en Coupe de France), il a débuté par un beau débordement et un centre pour Kadir dans les premières minutes. Il a ensuite fait un bon retour devant le but avant la pause. Peu après l'ouverture du score, il a concédé un penalty et s'est fait exclure pour une faute dans la surface comme dernier défenseur. Sa maladresse, dans une situation compliquée, a coûté un but aux siens et la dernière demi-heure en infériorité numérique.
Rod Fanni (5.5) : titularisé sur la gauche de la défense, une première pour lui sous le maillot Blanc, l'ancien Rennais a effectué une reprise contrée, d'un rien à côté, après un corner en fin de première période. Il a basculé à droite quand l'OM a joué à 10 puis à 9 et a souffert, comme tous les défenseurs, il a notamment été battu par un appel de Sagbo dans son dos.
Nicolas Nkoulou (6) : stoppeur droit avec la présence de Mendes, il a fait un tacle décisif dans les 6 mètres pour rattraper une erreur de Bréslien. Après la pause, il a été l'auteur d'un super retour en taclant en pleine surface (et il a d'ailleurs touché le ballon de la main dans la surface).
Lucas Mendes (5) : le Brésilien a débuté avec une belle intervention dans la surface puis il a perdu le ballon et donné une belle situation aux Savoyards. Il est devenu latéral gauche pour la dernière demi-heure après la sortie d'Abdallah et a joué les pompiers pour combler les décalages.
Alaixys Romao (5) : à peine revenu de la CAN, il était titulaire dans l'entre-jeu olympien pour pallier la suspension de Barton. Très actif et combatif en début de match, il a aussi effectué une frappe de loin superbement détournée par le gardien. Il est au départ de l'action du but avec une passe sans contrôle pour Valbuena mais il s'est éteint au fil du match.
Benoit Cheyrou (5) : plutôt à droite, il a fait plusieurs frappes sans danger mais aussi et surtout pas mal de belles récupérations. Comme son compère de l'entre-jeu, on ne l'a presque plus vu en seconde mi-temps mais les circonstances été compliquées.
Morgan Amalfitano (3.5) : sur le flanc droit, on ne l'a quasiment pas vu jusqu'à sa sortie après l'exclusion d'Abdallah.
Souleymane Diawara (non noté) : rentré pour compenser le rouge de l'ancien Sedanais, il a évolué stoppeur droit et s'est illustré sur une belle percée plein axe après un corner. Dans la foulée, il a été battu par Sagbo sur le côté de la surface.
Mathieu Valbuena (5.5) : le numéro 28 a fait une belle percée à la suite d'un mouvement collectif mais son centre pour Gignac a été imprécis. Très mobile, il a beaucoup gêné la défense savoyarde qui a commis pas mal de fautes sur lui. C'est aussi le numéro 28 qui a été l'auteur de la belle ouverture dans la course de Gignac pour la passe décisive.
Jordan Ayew (non noté) : sur le banc au début du match (une première depuis un moment), il a visiblement été sanctionné par son entraineur. Il a pris deux cartons jaunes dès son entrée en jeu et a donc lamentablement laissé ses partenaires à neuf pour le dernier quart d'heure.
Foued Kadir (5) : lui aussi vivait sa première apparition dans le onze de départ et il a évolué dans le couloir gauche. Assez actif, il a essayé et aurait pu ouvrir le score avec une reprise du plat du pied sur un centre d'Abdallah en début de match. Il a aussi effectué une tête de loin au-dessus puis a eu plus de mal par la suite.
André-Pierre Gignac (6) : plusieurs fois hors-jeu en début de match, il a fait deux sauvetages sur sa ligne sur des corners savoyards à la demi-heure. Après une frappe enroulée au-dessus en début de seconde mi-temps, il a ouvert le score dans la foulée sur une frappe instantanée sans contrôle. Après l'égalisation, il a pris un carton jaune d'énervement complètement évitable.
Modou Sougou (non noté) : entré pour les dernières minutes à la place du buteur, il a joué très bas comme toute son équipe et a eu le mérite de récupérer un ballon très haut et un coup-franc, donnant de l'air aux siens dans les arrêts de jeu.

Ce point ramené de Thonon, étant donné les circonstances, est un bon point car les Phocéens ont beaucoup souffert dans le dernier quart d'heure. Des erreurs individuelles dans des moments clefs n'ont pas pu faire fructifier l'ouverture du score.
Les performances individuelles ont été très hétérogènes avec un André-Pierre Gignac décisif, un Morgan Amalfitano sans influence et un Jordan Ayew lamentable.
Il faudra absolument renouver avec la victoire dans une semaine contre Valenciennes avant le double déplacement au Parc.

par seb le mardi 12 février 2013 à 11h32
Valbuena : "une offre de Fenerbahçe"
Kadir : "il faut regarder vers l'avant"

André-Pierre Gignac : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit