Le secret de Baka-La légende chapitre premier

  •    
  •    
  • om facebook

L'année 1976 allait prendre fin dans la modeste ville de Séguéla en Côte d'Ivoire, lorsqu'un cri, aussi soudain qu'inattendu, balaya le quartier. Tous les badauds se pressèrent alors dans la cahute d'une certaine madame Bakayoko. Mais diantre ! Que pouvait-il se passer là-dedans ? L'exacte vérité restera un mystère pendant de longues années avant qu'un homme mystérieux appelé le Journaliste C.W ne découvrit la supercherie...



Il faut remonter au milieu des années 30 pour comprendre l'énigme Etienne Bakayoko. Cette future grande star ivoirienne du ballon rond encore méconnue il y a peu, excellait dans l'art de l'attaque, de la reprise et de la frappe de balle. Malheureusement à l'âge de 19 ans, l'étoile montante du football africain se sectionna les deux pieds gauches lors d'une très grave chute à cause d'un travail de charpenterie. Ne pouvant plus mettre un pas devant l'autre, Etienne demande conseil a son meilleur ami Jean-Marc, l'adresse d'un docteur digne de confiance afin de trouver une solution digne de ce nom.



Le pauvre homme ne cessa de pleurer tout au long du fastidieux trajet le séparant du cabinet du fameux docteur lorsqu'un apothicaire portant une canne signée par Gaétan Huard et un Pancho lui accrocha la main et le pria de le suivre dans une rue aussi sombre qu'effrayante.

Ne sachant vraiment plus quoi faire, monsieur Etienne le suivit. L'apothicaire s'arrêta puis effectua une danse mystique en sautant de droite à gauche et murmura à Etienne dans un silence étouffant : "tu veux gagner de l'argent ? ". Etienne répondit : " et bien oui !" .

"Prends cette almanach mon petit !" lui rétorqua le soi-disant apothicaire qui n'était en fait que Beef (retour vers le futur 2 et Omplanete) qui voulait se faire un petit peu de blé sur les 70 années à venir de pronostics. Ahhhh le malin !



Etienne mit un coup de tête à l'apothicaire et partit à tout moignon voir le fumeux docteur WadeuL. Après un long examen des dégâts causés par l'art de la charpente, docteur WadeuL dit à Etienne : " j"ai bien peur qu'il ne faille (Andy) couper la jambe "

Wadeul avait la fâcheuse habitude de faire des jeux de mots lourdingues à souhait surtout depuis que Maillwe le stagiaire en pédicure était parti du cabinet. Etienne n'en croyait pas ses yeux : il fallait lui couper la jambe. Wadeul lui proposa de conserver ses pieds pour plus tard...

Etienne dit oui et remit les pieds qu'il avait prit soin d'entourer dans un sac plastique.



Le docteur commença l'anesthésie et se mit à en couper un peu trop car son professeur à la faculté de chirurgie n'était autre que le non moins célèbre docteur " pinard " Beepee's . Vous voyez vous-mêmes le résultat :

Etienne heureux, repartit sans jambe, sans bras gauche et sans oreille droite, sous les incantations anti conos de Ixicé le gourou local et les vivas de la foule...



46 ans plus tard nous revoilà en cette fameuse année 1976...

Le chérubin à peine expulsé de madame Bakayoko , son père décida de lui donner un nom en rapport à sa faculté a gueuler et de se plaindre : hé braille him ! dit le père agacé par l'enfant ! (Et oui son père revenait d'un voyage à New-York et mélangeait toutes les langues).



Le petit garçon passa une scolarité tout à fait déséquilibrée lorsqu'il fut atteint à 12 ans de la malédiction Ba ! Son pied droit se transforme petit à petit en pied gauche. Cette maladie est symptomatique de tous les joueurs dont le nom de famille commence par Ba. Peu avant sa mort Etienne le grand père d'Ibrahima, voyant le jeune Ibrahima tout désemparé lui dévoila enfin le secret des pieds magiques...



par Wadeul le mercredi 04 juin 2003 à 02h47
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Dans l'actualité de l'OM