OM : qu'ont-ils eu sous le sapin ?

  • om facebook

"Alors, le père Noël t'a gâté ?" : qui n'a pas eu à répondre à cette question au lendemain de Noël ? Tantôt elle vous transportera au paradis (pour ceux qui y croient) tantôt elle vous donnera envie d'emplafonner votre interlocuteur. L'important, c'est d'être en famille bien sûr. Ne versez pas votre petite larme ou alors de rire, si possible car voici ce que les joueurs de l'OM auraient pu recevoir cette année, sous le sapin. Tout un programme ! Toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure coïncidence. La direction décline toute responsabilité pour des jouets cassés ou ouverts.

Une défense qui se défonce

Mandanda doublé d'une doublure

Habitué à s'ennuyer à l'entrainement avec des passoires inconnues sauf de leur seule mère comme Andrade ou Bracigliano, Steve Mandanda a trouvé sous son joli arbre de Noël (décoré des dents laissés par certains de ses prédécesseurs) un simple mot de José Anigo. "Steve, Cédric (Carasso) t'avait eu comme cadeau en 2007 et il s'était régalé avec toi. On a décidé pour ta cinquième saison chez nous de t'offrir un vrai joujou pour t'amuser tous les matins à La Commanderie : un Petric ou un Samba. Rassure-toi, tout le monde n'est pas capable comme Cédric de se faire une rupture du tendon d'Achille donc sois comme tu es toujours : serein (même quand tu en prends quatre)."

Fanni transféré aux îles Caïman ?

Revenu à son meilleur niveau cette saison alors qu'il sera en fin de contrat en juin prochain (quelle coïncidence), Rod Fanni n'est toujours pas certain de rempiler avec l'Olympique de Marseille pour 2 ou 3 saisons supplémentaires. Faut dire que là où ailleurs les prolongations dopent les performances, à Marseille elles les annihilent. Faut dire que Rod a un souci : il a du mal à avaler la taxe Hollande à 75%. La banque Morgan Stanley, dont on connait la probité, s'est donc proposée de lui concocter un contrat en or au FC Caïman, seul club des îles du même nom et donc champion de l'archipel chaque saison. Rod, ça va t'en faire des titres et des sous ça ! Au pire, il reste la Belgique...

Diawara à la fête

Ce n'est un secret pour personne : Souleymane Diawara aime autant le foot que les soirées "festives". Il ne s'en est jamais d'ailleurs caché. "Je suis un mec qui picole, picole, picole, et je fais partie des meilleurs défenseurs en France ; j'ai été nommé parmi les dix meilleurs défenseurs centraux de l'UEFA en 2010. Si c'est ça, il y en a plein qui devraient picoler" avait expliqué Diawara il y a quelques mois. Pour son troisième Noël passé à l'OM, le club phocéen a décidé de lui livrer une caisse de Moët & Chandon afin que le Sénégalais soit de nouveau en fin de saison parmi les 10 meilleurs défenseurs centraux nommés par l'UEFA. Espérons qu'il partage ça avec ses collègues...

Nkoulou à la sauce catalane

Meilleur défenseur de l'OM et certainement même de France la saison passée, Nicolas Nkoulou continue d'impressionner la plupart des observateurs depuis août dernier. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que le FC Barcelone le supervise depuis des mois. D'ailleurs à l'occasion de ce Noël, le club catalan a glissé sous le sapin du Marseillais un contrat pour rejoindre l'écurie de Xavi et à terme pour devenir le futur Philippe Christanval ... non pardon le futur Carles Puyol du Barça. Le Camerounais a préféré décliner immédiatement l'offre arguant que l'OM avait une équipe ambitieuse et qu'il éprouvait un plaisir dingue à évoluer un cran en dessous de l'immense Charles Kaboré.

Morel et la balle au centre

Très critiqué la saison passée, Jérémy Morel montre actuellement de meilleures dispositions notamment lors des secondes périodes où le latéral gauche monte en agressivité dans ses interventions défensives. La méthode Manouvrier ? Pas du tout ! Depuis plusieurs semaines, Morel sent le mistral tourner. De la concurrence ? Mais pourquoi faire ? Sous son sapin, pour le rassurer, Vincent Labrune lui a envoyé ces quelques mots accompagnés de quelques douceurs : "Deux ou trois recrues offensives cet hiver". Nous voilà rassurés, nous aussi !

Un milieu qui s'y tient éloigné

Kaboré n'a rien d'un grand

Cette année, le petit Charlie a été comblé. Son pire cauchemar a quitté la maison "azur et blanc". Oncle José a été d'un franc soutien et son contrat court jusqu'en 2015. Qu'aurait-il pu bien souhaiter avoir de plus ? La vie est déjà si merveilleuse ! Le coach a même fait de lui un titulaire indiscutable, un taulier. Au matin de Noël, il a cependant trouvé au pied de son sapin, un kit du petit biochimiste. Une mauvaise blague sans doute ! A lui le clonage de masse cependant. D'ici 2015, l'OM trouvera sous le sapin une armée de ch...arles Kaboré !

Amalfitano prend le large

Après de belles années lorientaises, Amalfitano, discret, avait mis du temps à se faire au climat marseillais. Pour lui remettre le pied à l'étrier et un peu de baume au coeur, le staff avait tenu à lui offrir Jérémy Morel. Solidarité bretonne oblige, le jeune milieu avait repris du poil de la bête avant d'entamer une nouvelle et lente descente aux enfers. Afin de se sentir chez lui, chez nous, le petit Morgan a reçu un bon d'achat de 25€ pour un repas à partager dans une crêperie de Marseille. Ok, c'est un cliché et d'accord, il va ramer pour la trouver. Mais bon, il rame depuis déjà tellement longtemps... C'est un gilet de sauvetage qu'il lui faudra bientôt ! Un breton à la mer !

Ayew lit La Fontaine

Noël c'est l'occasion de renouer avec les traditions ancestrales. Le plus vieux des frères Ayew aura donc pu s'exploser la panse grâce à celle des treize desserts. S'il est arrivé au bout du repas entier. Car les repas de famille, c'est long, très long ! A l'excitation de l'ouverture des cadeaux a suivi l'interrogation : un recueil des citations de Jean de la Fontaine ! Drôle de cadeau. Ben Arfa lisait Nietzsche alors après tout... "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage" lit-on sur une des pages. Au lieu de foncer, lève la tête, alouette !

Barton, plus vierge depuis longtemps

Point d'allusion obscène ni religieuse à la mère de celui dont on a fêté la naissance. Non non ! Joey Barton est arrivé en France, non pas sur la pointe des pieds, mais en fanfare et bien connu des journalistes sportifs adeptes de licences poético-croustillantes plus que d'un traitement juste. Joey Barton a tout ou presque : l'amour des supporters marseillais, une belle petite famille, une volonté de se racheter, la complète d'Oscar Wilde et un disque de Schubert pour décompresser après l'entrainement. Au pied du sapin, cette année, qu'il eut été bon pour lui de recevoir un casier vierge tout beau tout neuf. Des antécédents oubliés, une virginité rachetée pour que tous voient en lui le footballeur qu'il est plus que le voyou qu'il a été.

Une attaque qui voudrait bien l'être toujours

Gignac, super size me

En quelques mois, André-Pierre Gignac a reconquis le public du stade Vélodrome, inscrivant 9 buts en 18 matchs depuis le début de la saison et s'imposant comme l'homme fort de l'attaque marseillaise. Le 25 au matin (car les cadeaux s'ouvrent désormais le matin, après la séance d'abdominaux, et non le soir chez les Gignac), l'ancien Toulousain a trouvé au pied du sapin trois sacs contenant des menus Big Mac, deux beaux saucissons emballés avec délicatesse et un petit message : "merci pour le soutien, je retrouve peu à peu l'envie et le physique. Mais je veux regagner ma place, donc maintenant à mon tour de te soigner ! Loïc." Plus qu'une équipe, une famille...

Valbuena, touche pas à ma Lamborghini

Hors des terrains, Mathieu Valbuena prend aussi des coups. Notamment lorsqu'il conduit ses bolides. Le 24 décembre 2010, une rambarde était venue percuter sa Lamborghini. Ayant esquivé d'une roulade, il en était sorti indemne, mais pas son Italienne. Or le mal-nommé petit Vélo est souvent la cible d'agressions : sa détresse à l'automne dernier, lorsqu'un supporter demandeur d'autographe les avait taclés, lui et sa nouvelle Lamborghini, a rappelé des mauvais souvenirs à Lucho Gonzalez. Ce dernier, qui a fait des stages commandos pour apprendre à se défendre, sous les ordres de Gaby Heinze l'été dernier, lui a donc offert une "Kalache" pour qu'il puisse répondre à ses agresseurs. En plus il parait que c'est à la mode dans la région.

Rémy, plus belle la vie

Depuis la fin de la saison 2011-2012 et sa blessure à la cuisse qui l'a privé de l'Euro, Loïc Rémy a perdu sa rage de vaincre et même... le sourire. Certainement la goutte d'eau (enfin on espère qu'il reste sobre) qui a fait déborder le vase. Pour l'aider à remonter la pente, Rod et Souley lui ont offert des pilules érectiles tandis que José Anigo, qui pense que le mal est ailleurs, lui a filé un ouvrage de Patricia Delahaie, "Comment guérir du mal d'amour", qui semblait déjà avoir servi. Mais ça n'a pas réglé ses problèmes, bien au contraire, s'ils savaient... Joey Barton, qui a hésité à simplement lui en mettre une pour le réveiller, a eu l'idée de lui offrir la coupe de cheveux de son pote Fellaini. Depuis, Loïc se prend un fou rire tous les matins en se regardant dans la glace...

par Rabbit's le vendredi 28 décembre 2012 à 11h04
Riolo : "l'OM, c'est affreux à regarder"
Raspentino : partir pour mieux revenir

Loïc Rémy : son actualité

5 réactions à cet article
28/12/2012 à 11:33
maxleharmek
maxleharmek

Très bon !

28/12/2012 à 11:34
Rabbit's
Rabbit's

Que je ne récolte pas toute la gloire (ou l'humiliation), certains paragraphes sont de Meyer et de Tonton.

28/12/2012 à 13:58
Leffe du Nord
Leffe du Nord

Très bon article qui synthétise avec beaucoup d'humour l'actualité olympienne du moment.

28/12/2012 à 14:10
paaa
paaa

Bravo les gars !

29/12/2012 à 06:13
jörm
OM

Excellent ^^

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit