OM : les grosses têtes du vestiaire

  • om facebook

Il y a plusieurs manières d'analyser la lourde défaite subie contre Lorient, au Stade Vélodrome, dimanche. On pourrait effectivement s'intéresser à la gestion globale de l'OM. Mais le club, malgré son élimination en Coupe d'Europe et les 11 buts encaissés lors des 4 dernières rencontres, parait suivre le tableau de marche des dirigeants qui ne s'inquiètent pas outre-mesure. Et l'effectif est peut-être limité tant qualitativement que quantitativement mais on ne paye pas d'AGIOS chaque fin de mois. Milan, Barcelone ou le Real Madrid ne peuvent pas en dire autant. Gardons donc le sourire et préoccupons-nous, l'esprit léger, du domaine sportif. Quelques joueurs retiennent notre attention depuis le début de la saison :

Kaboré : le lien avec la CFA 2

De Didier Deschamps à Jean-Jacques Marcel, en passant par Jean Tigana, Franck Sauzée, Lorik Cana ou Brandao (qui était plus défenseur qu'attaquant), l'OM a compté, dans sa longue histoire, quelques milieux défensifs à l'efficacité indéniable. Charles Kaboré est d'une autre dimension. L'international burkinabais, associé dimanche à Joey Barton, affiche un niveau d'intelligence de jeu et une qualité de passe assez atypique en Ligue 1. Il est malgré tout l'un des hommes de confiance d'Elie Baup qui l'a déjà aligné à 25 reprises depuis le début de la saison. Comme face à Lorient, l'ancien de Libourne pèse souvent sur les rencontres. En 38 minutes face aux Bretons, il a touché 27 ballons, pour un taux de passes réussies de 68%, écopé de deux cartons jaunes (leçon retenue de Gaby Heinze, qui faisait attention à ne prendre que des jaunes) et intelligemment provoqué une faute dans sa surface afin d'endiguer une situation plutôt chaude pour Steve Mandanda. Pas décisif Charles Kaboré ?

Amalfitano et Ayew, coureurs alternatifs

Spectateur attentif de la dernière saison de Didier Deschamps et conscient des lacunes de l'OM à son arrivée, Elie Baup a demandé à ses joueurs de la solidarité, tant dans l'effort que dans l'état d'esprit. Le mot d'ordre de cette succession a donc été de se battre les uns pour les autres. C'est dans l'entrejeu, lieu de toutes les batailles, que cette consigne a pris tout son sens. On peut considérer que la semelle délicatement posée par Maxime Gonalons sur la cheville de Mathieu Valbuena, sans rébellion aucune de la part de ses partenaires, n'était qu'une anicroche. Car effectivement, les liens entre certains autres milieux ont incontestablement progressé. Morgan Amalfitano et André Ayew ne font plus qu'un, et encore ! 27 matchs de Ligue 1 cumulés depuis août, 4 buts et 1 passe décisive. Ca parle non ? De temps en temps, Benoit Cheyrou exprime quant à lui sa solidarité, de manière on ne peut plus marquée, avec son acolyte Charles Kaboré.

Rémy, le Patatino style

L'an dernier Loïc Rémy tirait l'équipe vers le haut, affichant un ratio d'un but toutes les 164 minutes sur l'ensemble des compétitions. Malheureusement les résultats n'ont pas été ceux escomptés, puisque l'OM n'est pas parvenu à se qualifier pour la Ligue des Champions. L'ancien Niçois retient les leçons. Nouvelle saison, nouvelle méthode, pour préserver la dynamique de l'équipe et éviter que certains se sentent à l'écart, il a choisi de s'abaisser au niveau de ses coéquipiers plutôt que l'inverse. Car Loïc est un mec simple, altruiste et solidaire avec son vestiaire, voire même certains adversaires. On se rappelle qu'avant le Clasico du Stade Vélodrome, en octobre dernier, ayant bien senti que le climat était un peu tendu dans les couloirs menant au terrain, il a tapé causette avec les Parisiens pour détendre l'atmosphère. On ne le voit jamais sourire mais il faut parfois faire exception pour préserver la bonne ambiance, même quand le boulot ne vous plait pas des masses.

Mandanda, capitaine glouglou

Comme beaucoup, Steve Mandanda a retenu de l'histoire de Francesco Schettino qu'il ne fallait pas abandonner son navire, quitte à couler avec lui. C'est d'ailleurs ce qu'il s'évertue de faire. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'à Marseille il y a du travail pour le porteur du brassard. Car, avant de sombrer, le bateau tangue très fort, notamment pour certains qui rentrent chez eux très tôt le matin en semaine. Un capitaine doit avoir le courage de réprimander ces hommes qui ont tendance à se désinfecter le gosier à outrance. Steve, élu par ses potes plutôt que choisi par son coach, en est-il capable ? Dans la performance, il s'agit également de montrer l'exemple. A Brest, le vaisseau n'a pas sombré et c'est bien Mandanda qui l'a maintenu à flot. Mais près du Vieux Port, c'est différent. Le portier est allé chercher le poisson au fond des filets sept fois lors des deux dernières sorties. De-là à y voir des signes de mutinerie...

Très loquaces depuis le mois d'août, les joueurs phocéens se sont peut-être un peu trop vite emballés suite à leur début de saison très remarqué. Reste qu'outre une condition physique en avance durant quelques semaines, les Marseillais ne paraissent pas vraiment mieux armés que leurs concurrents. Il serait bon de rappeler à certains qui se voient plus beaux qu'ils ne sont, les valeurs d'humilité, de don de soi et de solidarité qu'incarne le maillot bleu et blanc. Compte tenu des résultats récents, on peut penser que les contre-performances de la saison passée n'étaient pas un accident. Certains parmi nos cadres les plus inamovibles sont-ils tout simplement surcotés... ?

par Meyer Lanski le mercredi 12 décembre 2012 à 14h05
Maoulida : "c'est un gâchis"
Nkoulou n'exclut plus un départ de l'OM

Steve Mandanda : son actualité

11 réactions à cet article
12/12/2012 à 14:07
marseille.pour.la.vie
OM

bon travail... un régal à lire OM

12/12/2012 à 14:23
Fallon
Fallon

Bel article. OM

Juste un bémol, certains de nos titulaires le sont par défaut.

La doublette Cheyrou (que je ne veux pas top charger vu ce qu'il a donné en 2008 mais il est sur le déclin indéniablement) et Kaboré (un des pires joueurs de l'OM depuis longtemps) est le maillon faible de cette équipe. Ca manque de créativité, de technique, de tranchant et d'intelligence (ces carences étant particulièrement criantes chez Charly).

Ajoutons l'inconstance de Mandanda et d'Amalfitano, les limites de Morel (pourtant moins à la peine que la saison dernière), Rémy qui a la tête ailleurs et notre banc miteux rendant impossible toute forme de concurrence, on peut s'estimer très heureux d'être 3èmes de Ligue 1. Ca montre le superbe niveau de notre championnat. OM

Réaction ce soir à Bastia? Espérons-le mais c'est pas fait

12/12/2012 à 15:01
Aceboss
Aceboss

effectivement seule l'esprit de corps et la combativité peuvent nous sauver :car le niveau moyen de l'équipe est très quelconque et du coup, là où ça rendrait les choses compliquées pour la majorité des équipes, c'est encore plus compliqué quand vous êtes l'OM et attirez irrémédiablement l'envie effrénée de vos adversaires de vous battre...

Autrement dit, et surtout au vu de la réussite du début de saison qui nous a fuit depuis, il est malheureusement plus que probable qu'on glisse petit à petit dans les profondeurs du classement, même s'il y a eu quelques motifs d'espoirs par moments (notamment les points pas pris à cause de l'inefficacité alors qu'on ne jouait pas trop mal).

Toutefois, pour peu qu'on soit un peu épargnés par les blessures et suspensions en deuxième partie de saison, et vu qu'on n'aura plus le prétexte de la répétition des matchs, il est possiblequ'on ait une bonne surprise en mai...?

12/12/2012 à 15:13
Vlad78
Vlad78

Réaction indispensable ce soir pour continuer à croire à quelque chose. Mais les deux gros matchs, c'est Saint Etienne et Toulouse.

vlad

12/12/2012 à 15:46
Begbie
Begbie

Superbe edito, le verbe est bien manie, l'ironie est saillante, et puis en plus c'est tres vrai. I like.

12/12/2012 à 16:53
damlt
damlt

excellent l'article!!! OM

Quand un joueur comme Rémy sombre, c'est un problème individuel. Quand quasiment tous tes joueurs sombrent, c'est clairement un problème de management général dans ce club

12/12/2012 à 18:42
JJ
JJ

Bel édito ! Un peu d'esprit dans ce monde de brutes, ça fait du bien.
Et d'accord avec Damlt, il y a un problème de management indéniable. Qu'un joueur ait des états d'âmes, ça peut se comprendre ; que presque tous jouent en-dessous de leur niveau, ce n'est pas normal.

12/12/2012 à 20:23
Leffe du Nord
Leffe du Nord

Très bon édito.
Mais, je suis d'accord avec damlt et JJ.
En ce qui concerne les agios, OK mais avec des choix plus judicieux et pas forcément plus chers, on aurait sans doute une équipe avec une autre allure, parce que Kabo et Cheyrou, par exemple, c'était prévisible, d'autant plus que Kabo n'a jamais été bon. Mais il est toujours là et coûte plus cher que Fanni ou Nkoulou ou Jordan Ayew. Il coûte même plus que Azpi.

13/12/2012 à 12:08
xexelo_tiako
OM


+1 @leffe
sur la forme l'article est drôlement bien écrit.
concernant le fond,associer Ayew et Amalfitano ne me semble pas judicieux vu les états de service,de forme ,de mentalité et l'âge de chacun.
De même exempter Cheyrou d'un paragraphe à son endroit ,relève d'une mansuétude à son égard qui tend à exagérer les responsabilités de Kaboré dans ce naufrage.

Comme l'ont dit certains,on aurait pu s'y prendre bien mieux au mercato niveau départs et arrivées,tout en réduisant la masse salariale.

Des choix ont été faits;à ceux qui s'en sont rendus coupables,comme à ceux qui les ont défendus ,de l'assumer.

13/12/2012 à 16:23
isaminho
OM

comme tu l'as bien expliqué pour le cas mathieu valbuena avec la semelle de gonalons, je me rappelle d'une époque où lorsqu'il se passait une faute de ce genre, le fautif se prenait un méchant tampon de la part d'un marseillais derrière, quitte à prendre jaune.
La réalité c'est qu'il n'y a pas de caractère et de fraternité dans cet équipe, avec des joueurs trop polissés.

14/12/2012 à 10:24
jojo974
OM

amalfitano il commence a mennerver ce mec avec ses dribles qui ne servent a rien ....cest kabore et lui le maillon faible pr moi ...apres ya diawara aussi aps si top que ca ...se fait vieux ...et enfin il ns manque un tueur devant

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit