Ces joueurs made in Marseille (1ère partie)

  • om facebook

L'idée reçu et largement colportée par les journalistes et consultants sportifs veut que l'Olympique de Marseille ne forme pas de joueurs. Les derniers propriétaires du club, Bernard Tapie et Robert Louis-Dreyfus, ont certes toujours misé sur leur portefeuille plutôt que sur La Commanderie pour renforcer leur équipe mais la réalité est cependant plus nuancée. Tourné vers l'excellence (au contraire des clubs formateurs comme Rennes, Sochaux, ... qui ne jouent jamais le titre) et la recherche de l'immédiate efficacité, le club olympien n'a certes que peu utilisé de joueurs issus de son centre de formation mais ceux qui l'ont été ont eu pour certains une belle carrière. Nous ne dirons bien sûr pas que l'OM est un club formateur comme l'a été Auxerre ou Monaco dans les années 80-90 mais il est injuste de dire que l'Olympique de Marseille ne forme pas de joueurs. Pour preuve, en 2008, dans une enquête commandée par la direction du club phocéen, on apprenait que 42 joueurs issus du centre de formation poursuivaient leur carrière dans un club professionnel (dont 16 en Ligue 2). En voici quelques-uns encore en activité.

Les cracks formés à l'OM

Nasri : le petit prince a grandi

Né à Marseille, Samir Nasri a intégré très tôt l'Olympique de Marseille après avoir passé 2 ans sous les couleurs des Pennes Mirabeau. Il surclasse tout le monde dans les catégories de jeunes et signe donc naturellement son premier contrat pro à 17 ans. José Anigo est alors dithyrambique à son sujet. "Il a tellement de talent que ça va crever l'écran." Parti à Arsenal en 2008, Nasri est depuis l'un des piliers de Manchester City, club avec lequel il a remporté sa première Premier League.

Flamini : le crack parti trop tôt

Né dans la cité phocéenne et formé à l'Olympique de Marseille, Mathieu Flamini doit sa première titularisation chez les pros à Alain Perrin à tout juste 19 ans. Il jouera beaucoup par la suite mais décidera de ne pas signer avec son club formateur, ce qui reste encore aujourd'hui en travers de la gorge de tous les supporters provençaux. Il file donc gratuitement à Arsenal puis 4 ans plus tard au Milan AC. Il y est depuis avec des hauts et des bas. On parle même de lui pour un retour à l'OM.

Carasso : le second couteau devenu première lame

Vauclusien de naissance mais formé à La Commanderie, Cédric Carrasso connait des débuts difficiles en raison de son poids. Après un régime et l'intérim de Fabien Barthez, Carrasso devient titulaire l'année suivante et brille jusqu'à ce qu'il se blesse gravement d'une rupture du tendon d'Achille qui lui fait perdre sa place au profit de Mandanda. Il part la saison suivante pour le TFC puis à Bordeaux. Il est aujourd'hui l'un des meilleurs gardiens de France.

Seydou Keita : un bref passage et puis l'envol

Amené à La Commanderie par son oncle, l'ancien grand joueur, Salif Keïta à l'âge de 17 ans, Seydou Keïta a un parcours bien différent des autres puisqu'il n'a été que post-formé par l'OM. En tout et pour tout, il n'aura joué que 9 matchs chez les pros sous le maillot phocéen. Il part ensuite à Lorient, Lens puis en Espagne dans un championnat où il éclatera au plus haut niveau notamment en intégrant le grand Barça. Il finit actuellement sa carrière en Chine à Dalian Aerbin en remplissant son portefeuille.

Les bons joueurs passés par la Commanderie

Bocaly : 2 fois champion de France en 3 saisons

Martiniquais de naissance mais formé à l'OM, Garry Bocaly n'a cependant pas réussi à faire son trou au sein du club phocéen avec un Didier Deschamps qui lui a préféré Laurent Bonnart la plupart du temps. C'est donc sous les couleurs de Montpellier qu'il explose et devient champion de France en tant que titulaire. A l'heure actuelle, il est toujours dans le onze de départ du coach languedocien, René Girard.

Baldé : la puissance de Dianbobo

Né à Marseille, Dianbobo Baldé fait partie des joueurs formé au club (sans obtenir de contrat pro) qui n'ont pas été mesure de montrer leur réelle valeur au sein du club phocéen. Après des prêts à Mulhouse et à Cannes puis 2 saisons à Toulouse, le très athlétique défenseur provençal explose au Celtic Glasgow avec lequel il dispute 233 rencontres durant 8 saisons. En 2003, il est même sacré meilleur joueur du Celtic. Il revient en France en 2009 et on évoque un possible retour aux sources mais cela ne se fait pas. A 37 ans il est aujourd'hui sans club.

Demel : l'expérience allemande

Né en région parisienne mais formé à l'Olympique de Marseille, Guy Demel n'a pas non plus signé de contrat pro avec le club phocéen. C'est Nîmes qui le lance en Ligue 2 et lui permet de se faire recruter par Arsenal (et Arsène Wenger) en 2000. Après deux années sans réellement jouer, il file au Borussia Dortmund puis surtout au Hambourg SV qui, aux côtés de Daniel Van Buyten, lui permet de briller. Il y restera 6 saisons. Il évolue aujourd'hui à West Ham.

Ebondo : celui dont on ne sait plus où il joue

Né à Marseille, Albin Ebondo est brièvement formé dans sa ville avant de quitter à 17 ans le cocon familial pour Toulouse. Le latéral provençal y reste 9 ans avant de rejoindre Saint-Etienne avec lequel il résilie 2 saisons plus tard. Ebondo a été pendant quelques semaines pressenti pour rejoindre l'Olympique de Marseille mais les dirigeants phocéens ont au final privilégié d'autres pistes.

Benatia : on l'aime à l'italienne

Considéré comme l'un des grands espoirs du centre de formation de l'OM, Mehdi Benatia paye ses mauvaises relations avec José Anigo qui, selon lui, le "carre". Après avoir évolué à Tours, Lorient et Clermont, il est transféré à l'Udinese (Serie A) avec lequel il devient un des meilleurs défenseurs centraux du Calcio. Aujourd'hui, on le dit même courtisé par la Juventus.

Alessandrini : plus qu'un Valbuena bis

Le minot des Chartreux a 9 ans quand il rejoint l'Olympique de Marseille après avoir fait ses armes à Plan-de-Cuques (village qui jouxte Marseille). Pourtant prometteur, il quitte le club phocéen et décide d'arrêter le football. Geugnon lui redonne le goût du football et finit de le former. Aujourd'hui, au Stade Rennais, il est l'un des meilleurs joueurs du championnat. Cet été, l'OM a failli le racheter 2.5 millions d'euros. C'est dire le gâchis d'autant que sa cote a monté depuis.

Prochain épisode : les futurs espoirs de l'Olympique de Marseille

par TontonFlingueur le mardi 04 décembre 2012 à 18h20
Baup veut plus d'efficacité
Un groupe sans cadre à Limassol

Samir Nasri : son actualité

27 réactions à cet article
04/12/2012 à 18:57
fabous
OM

le soucis en lisant cette liste c'est qu'aucun n'aura laissé une belle marque à l"om

nasri n'a servi à rien ou presque,3 bons mois et puis s'en va.Flamini j'en parle meme pas quel gachis,idem keita

04/12/2012 à 19:38
TontonFlingueur
TontonFlingueur

C'est parce qu'on est incapable de conserver nos talents comme tous les clubs français.

04/12/2012 à 19:42
fabous
OM

oui mais lyon par ex ses jeunes ont rapporté au club financierement et sportivement

nous flamini on a oublié de lui signe run contrat, keita on l'a dégagé cafr nul,allessandrini on a été aussi incapable de detecter son talent,et y a le cas benatia

y a gros probleme pour moi dans notre formation

04/12/2012 à 19:58
Ronaldinho_10
Ronaldinho_10

A part Benatia, que des joueurs de seconde zone quoi...

04/12/2012 à 20:15
bliver83
bliver83

J'attends la deuxième partie avec impatience. OM OM

04/12/2012 à 20:52
ascde3
ascde3

Quand on voit la liste en fait on se dit c'est pas qu'on ne forme pas c'est qu'on les lâche bien trop tôt sans en profiter hormis Nasri (et ça les autres clubs français le font pas) ou bien qu'on leur donne pas la confiance (les 3/4 de la liste tels Benatia, Bocaly Keita)ou alors encore mieux on fait jouer un mec comme Alessandrini arrière latéral chez les jeunes OM au top

04/12/2012 à 20:56
damlt
damlt

il y a aussi quelques historiques : Warmuz, Cauet, boghossian, et bien plus dans les 70s-80s

04/12/2012 à 22:55
LiaM-
LiaM-

Si l'article est censé vanter les mérites du centre de formation c'est loupé. OM

Il révèle justement qu'on ne forme personne (à part Nasri & Flamini). 2 en 15 ans c'est un bilan famélique...

Carrasso c'est à Guingamp qu'il a été formé, Keita à Lorient, Ayew à Arles, Benatia en Italie,Alessandrini à Clermont.

Quant aux Bocaly and co ça vaut rien...

05/12/2012 à 08:18
Pytheas83bm
Pytheas83bm

faut-il tant détester notre club au point de ne pas reconnaitre les quelques réussites à mettre à notre crédit ( carasso/ayew ) ou dénigrer les autres ( bocaly and co ) ?

05/12/2012 à 09:22
eto'o fils
eto'o fils


Est-ce que tu sais ce que c'est que la formation? :/

05/12/2012 à 09:47
TontonFlingueur
TontonFlingueur

Liam je pense que tu te trompes sur ce qu'est la formation. Ceci étant, si avec ces joueurs là vous les gardez et vous les mettez dans un onze, ca a de la gueule je trouve. Désolé de ne pas être d'accord avec vous. Oui on forme des joueurs sauf qu'on en forme moins que d'autres et qu'on ne les garde pas. Sochaux est le meilleur centre de formation soit-disant selon le classement FFF. Ben désolé mais je dis bof.

05/12/2012 à 10:17
guistarstylers
OM


Le truc c'est que l'on a une belle bande d'incompétents au club, pour ne pas détecter les bons et nous mettre des Deruda, Sabo, Ndiaye, Begeorgi and co.

05/12/2012 à 10:27
cedr134
OM

On forme des joueurs le problème c'est pas que le centre en lui-même c'est (c'était ?) aussi ce qu'on en fait après. Donc aussi le lien entre la formation et l'équipe pro.
Sur les 3 dernières années on a quand même intégré les deux Ayew et Abdullah si on arrive à avoir un à deux joueurs par an qui deviennent utiles voir très utiles à l'équipe pro c'est pas mal quand même.

05/12/2012 à 11:21
Pytheas83bm
Pytheas83bm


des deruda, sabo, begeorgi and co, il y en a dans tous les centres de formation.
zidane disait lui même qu'à cannes, ou il a été formé, il fut le seul de son année à embrasser une carrière pro. il y a pas mal de " déchet " et les raisons ne sont pas que du côté des clubs. parfois les jeunes joueurs mêmes prometteurs ne sont pas capables de faire les sacrifices nécessaires pour arriver jusqu'au statut pro.

05/12/2012 à 11:43
eto'o fils
eto'o fils


Laisser passerAllessandrini et Banatia et promouvoir du Sabo, Omrani, Deruda,M'bow reléve une grande incompétence, pour ne pas dire plus, du/des responsables sportifs.

05/12/2012 à 11:48
cedr134
OM

C'est des choses qui arrivent dans tous les clubs et concernant Benatia on l'a prêté il a ensuite mis 4 ans à percer en jouant dans des clubs de D2. C'est évident que si on l'avait gardé on aurait pas attendu tout ce temps et de toute façon il aurait même pas eu assez de temps de jeu pour progresser comme il a progressé. On peut pas prendre le Benatia actuel et décréter qu'il serait le même à l'OM sans ce parcours on parle pas d'un joueur qui a explosé 6 mois après là.

05/12/2012 à 11:51
eto'o fils
eto'o fils

Oui, en revanche ils n'ont pas hésité à intégrer au groupe pro des Sabo et Deruda qui n'ont pas la moindre once de talent.
Ba je suis désolé mais donner un contrat pro, titualriser Deruda dans un match de l1 et laisser filer Allessandrini j'appelle celà de l'incompétence, à moins qu'il y ai d'autres raisons que le sportif derrière... OM

05/12/2012 à 11:52
Pytheas83bm
Pytheas83bm

benatia a beaucoup été blessé, si mes souvenirs sont bons.
en plus j'avais écouté le témoignage de christophe champy à son sujet, il n'en parle pas en termes élogieux.

05/12/2012 à 11:55
cedr134
OM


Il a quitté le centre de l'OM à 15 ans il risquait pas d'avoir sa chance en pro.
Encore une fois c'est des choses qui arrivent ils ont mal jugé le gars à 15 ans et il a surement très bien évolué entre temps aussi.

Lire les 8 autres réactions à cet article
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit