Kaboré peut aimer la politique d'austérité de l'OM

  • om facebook

Aujourd'hui titulaire indiscutable au milieu de terrain pour Elie Baup, Charles Kaboré n'en demeure pas moins un joueur très contesté aux yeux des supporters comme en témoignent les sifflets à sa sortie du terrain face à l'Olympique Lyonnais. Retour sur le parcours d'un joueur qui n'a rien à faire dans le onze de départ d'un club ambitieux.

Des débuts prometteurs sous Gerets

Le 20 décembre 2007, Charles Kaboré rejoint l'Olympique de Marseille et signe un surprenant contrat d'une durée de cinq années ce qui est peu banal pour un joueur inconnu. Il est alors fait mention que le joueur était suivi de près par le grand FC Barcelone. L'Olympique de Marseille, alors entraîné par Eric Gerets et présidé par Pape Diouf, est en progression constante sportivement et il n'est pas facile pour le jeune Burkinabé d'y gagner sa place. Pourtant, lors de ses rares apparitions, il fait office de bon joueur de complément. Semblant relativement puissant, pas trop en difficulté balle aux pieds, il est loué par le coach phocéen. Néanmoins, il semble difficile de savoir quel est son meilleur poste, vrai milieu défensif, relayeur, latéral droit, il est mauvais ou très bon nulle part. Sa prestation au stade Vélodrome en seconde partie de saison contre le Paris Saint-Germain au milieu de terrain dans une paire avec Benoît Cheyrou reste dans les esprits car les deux mangèrent le milieu parisien. Une autre époque.

Sa fausse explosion sous Deschamps

Après des débuts prometteurs sous Gerets bien qu'il soit remplaçant derrière des joueurs comme Lorik Cana ou Benoît Cheyrou, Charles Kaboré voit des joueurs comme Stéphane Mbia, Lucho Gonzalez, Edouard Cissé et Fabrice Abriel arriver en même temps qu'un nouveau coach Didier Deschamps. De quoi sans doute inquiéter le jeune Burkinabé qui ne s'est pas imposé sous l'ère Gerets. Aucune rumeur de départ sérieuse ne paraît cependant à son sujet dans la presse, il est alors même écrit que Didier Deschamps compte sur lui mais dans les faits il joue peu en début de saison. L'OM cette saison-là est le favori du championnat avec un recrutement cliquant mais la machine ne tourne pas parfaitement.

Arrive alors le printemps et Benoît Cheyrou se blesse. Charles Kaboré saisit l'occasion et gagne sa place, marquant les esprits avec un but chanceux sur une frappe détournée contre Lyon dans un match décisif pour la course au titre et en jouant tout les matchs du sprint final dans l'obtention du titre. Même s'il est difficile de dire quelles sont ses qualités, il a une bonne cote, certains soulignant son impact physique. Réévalué financièrement à hauteur de 150 000 euros brut par mois, Charles Kaboré a atteint là le sommet de sa carrière.

Après un début de saison 2010/11 où il est titulaire dans la continuité de la fin de saison passée, il perd rapidement sa place après un début de saison calamiteux. Il semble dès lors évident qu'il avait bénéficié d'un groupe surfant sur la vague du succès et surtout d'un collectif parfait lors de la fin de saison précédente. Pendant les deux dernières années sous Deschamps, le Burkinabé n'a ainsi rien démontré, ne réussissant jamais à s'imposer bien que la concurrence ne soit pas très imposante avec Alou Diarra ou Edouard Cissé. Certains estiment que le coach ne lui a jamais fait confiance au poste de milieu défensif, le trimballant parfois au poste de latéral droit mais dans les faits cela est faux. Kaboré a eu sa chance mais ne l'a tout simplement jamais saisie. Sa prestation au poste de numéro 6 lors d'une défaite 2-1 au Parc des Princes lors de la saison 2010/11 restera dans les mémoires car elle fut l'une des plus mauvaises pour un milieu défensif dans l'histoire du club. Ne démontrant aucune intelligence sur le terrain, incapable de bien se placer, peu à l'aise balle aux pieds, il est difficile d'imaginer que ce joueur ait un tel salaire.

La promotion par la pauvreté sous Baup

Elie Baup remplace Didier Deschamps à la tête de l'OM à l'aube de la saison 2012/13. Alou Diarra est parti et il n'y a plus personne pour occuper le poste de milieu défensif si ce n'est Charles Kaboré. Margarita Louis-Dreyfus a en effet décidé de diminuer le budget et l'OM met en place une politique d'économie drastique avec un effectif réduit. Charles Kaboré bénéficie donc de la promotion par la pauvreté et devient alors titulaire. Il va jouer beaucoup c'est évident, à lui de prouver et faire taire ses détracteurs. Il semble confiant. Ainsi, après quelque matchs moyens en début de saison, il déclare dans le quotidien L'Equipe "vouloir devenir l'un des meilleurs au monde" estimant ne rien à avoir à envier aux meilleurs de Ligue 1. Selon lui, Didier Deschamps ne l'aimait pas.
Aucun miracle n'a bien sur lieu et il sombre complètement avec son compère Benoît Cheyrou. Ne pouvant plus se cacher derrière des excuses, les masques tombent. Didier Deschamps n'était donc pas buté : si le Burkinabé ne jouait pas, c'est tout simplement parce qu'il n'avait pas le niveau.

Si un joueur symbolise aujourd'hui l'ère Margarita Louis-Dreyfus, il s'agit bien de Charles Kaboré. Ce joueur, quelconque, d'un niveau bas tableau de Ligue 1 est dénué de la moindre qualité. Sans intelligence tactique, faible techniquement, sans véritable impact physique, lent, il n'a absolument aucun point fort. Son principal mérite a été de bénéficier de la fusée "OM" lors du sprint final du titre où le collectif était tellement fort qu'un joueur médiocre comme lui pouvait être en surrégime. Aujourd'hui, il est en tout cas un des plus faibles joueurs du onze d'Elie Baup et certainement la principale faille de cette équipe.

par fabous le jeudi 29 novembre 2012 à 23h50
Barton : "ils méritent les trois points"
Mercato : retour à la case départ pour Flamini ?

Charles Kaboré : son actualité

14 réactions à cet article
29/11/2012 à 23:55
Raul Gonzalez Blanco
Raul Gonzalez Blanco

" Kaboré a eu sa chance mais ne l'a tout simplement jamais saisie. Sa prestation au poste de numéro 6 lors d'une défaite 2-1 au Parc des Princes lors de la saison 2010/11 restera dans les mémoires car elle fut l'une des plus mauvaises pour un milieu défensif dans l'histoire du club" @ fabous



sinon bon résumé effectivement, un beau symbole de la "médiocrisation" de l'OM.

Kaboré l'OM d'Anigo et MLD, grossier, quelconque et sans talent.

30/11/2012 à 00:01
ascde3
ascde3

énorme l'édito, voilà qui remet les choses en ordre sur le niveau de ce joueur et les jérémiadesde lui et de ses fans par le passé pour le voir dans le 11

30/11/2012 à 00:42
Orclas
OM

et cheyrou...la meilleuse saison de l'OM c'est quand il était blessé...tout est dit..!

30/11/2012 à 01:35
elsicario1
elsicario1

Et cette chèvre gagne 3 fois le salaire moyen de L1.
Merci tonton nigo.

30/11/2012 à 01:51
Pas Sur de Gagner
Pas Sur de Gagner

Bel édito fabous ! OM

30/11/2012 à 02:13
isaminho
OM

c 'est exactement çà, ce que j'expliquais je sais plus quand. Un kaboré titualaire à l'OM montre l'état du club alors que ce joueur a le niveau L2. Et encore.

30/11/2012 à 05:43
El Flaco
El Flaco

Symbole de guingampisation comme disait l'autre

30/11/2012 à 08:47
Mitch58
OM

Quand je vois Lyon sortir des Gonalons et Grenier du centre de formation et que nous nous produisons des mecs en post-formation comme Kaboré, je me dis vraiment que notre formation est à la ramasse !!!! Abdallah est mignon mais bon...

30/11/2012 à 08:54
eto'o fils
eto'o fils

Quand je les vois lui et Cheyrou porter encore nos couleurs quand des Lucho, Mbia ont été dégagé pour une bouché de pain voir moins... j'ai envie de pleurer. Il y a de quoi franchement..

30/11/2012 à 08:59
Mitch58
OM


Pour M'bia effectivement j'ai les boules de le voir vivoter chez le dernier de premier league ! Pour Cheyrou, je relativise un peu même si cette année c'est cata. Mais Kaboré lui n'a aucune circonstance atténuante : c'est une tancheOM

30/11/2012 à 09:34
JJ
JJ

Bon édito Fabous ! Moi je mets Cheyrou au même niveau que Kaboré.
A eux deux, ces joueurs sont bien le symbole de l'affaiblissement de l'équipe. Le début de saison en trompe l’œil l'avait fait oublier à certains. Je crois qu'aujourd'hui plus personne ne peut contester la réalité.
Le jour approche où les responsables devront rendre des comptes pour leur incurie.

30/11/2012 à 09:35
lagnouf
OM

Moi ce qui me dérange dans son cas c'est qu'il a ce statut uniquement parce que c'est une "trouvaille" d'Anigo. Sans ça, ma main à couper qu'il aurait été déjà dégagé. C'est comme Cheyrou, purement du copinage, c'est écœurant.

30/11/2012 à 15:28
xexelo_tiako
OM

D'accord avec @Lagnouf et@JJ.

Cheyrou et ses messes basses me débecte bien plus encore que ce pauvre Kaboré ,tout heureux d'être avec Valbuena ,la pépite d'Anigo l'explorateur.

Dans une sorte d'adaptation de la citation de Malcolm X,(« Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment. » ) je serais tenté de dire que nous nous trompons d'ennemi en nous focalisant sur la faiblesse d'un Kaboré ou d'un Apruzesse plutôt que sur ceux qui sont à l'origine de leur présence,en tant que titulaires,dans notre équipe.

09/12/2012 à 18:56
fabous
OM

et beh,ce soir il a fait fort

Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit