OM 2-2 Nice : copie conforme

  • om facebook

Premier ex-aequo avec le Paris Saint-Germain, l'Olympique de Marseille veut confirmer sa victoire acquise à l'extérieur dimanche dernier face à Ajaccio (0-2) et oublier le but concédé dans les dernières secondes de la rencontre jeudi face au Borussia Mönchengladbach en Ligue Europa. Une manière aussi de se rassurer après un mois d'octobre terrible en terme de résultats (1 victoire, 1 match nul et 3 défaites). Elie Baup estime en tout cas que l'OGC Nice de notre "ami" Claude Puel est une équipe d'un tout autre calibre. "Cette équipe n'a pas les points qui correspondent à ce qu'elle a produit" a indiqué le coach olympien en conférence de presse il y a quelques heures. Proche de la zone rouge, les Azuréens annoncent "la guerre" à l'instar de Renato Civelli. "Si nous sommes vraiment à 100%, je pense qu'on peut battre n'importe qui. (...) Il faut être prêt pour aller à la guerre." Les Olympiens sont prévenus.

OM - Nice minute par minute

Diawara est sur le banc. Fanni va donc devoir retrouver un poste qu'il affectionne peu : celui de défenseur central.
Voici la composition du onze de Baup. Mandanda dans les buts, Abdallah, Fanni, Nkoulou, Morel en défense. Kaboré, Cheyrou, Valbuena au milieu. Amalfitano, A. Ayew et J. Ayew en attaque. Rémy est laissé sur le banc.

C'est assez inhabituel pour le souligner, la défense de l'OM saute systématiquement le milieu phocéen pour aller chercher J. Ayew en profondeur. Pour le moment cela ne paye pas mais on sent que cela pourrait permettre au jeune olympien de s'offrir quelques bonnes opportunités face à la lourdeur d'un Civelli.

6ème minute : incroyable offrande d'Amalfitano qui centre au second poteau pour la tête de Cheyrou qui bouffe la feuille de match alors que le but était tout ouvert
7ème minute : centre de Kaboré au premier poteau pour J. Ayew qui est trop court
8ème minute : nouveau raté incompréhensible de Cheyrou qui a la tête carrée puisqu'il rate complètement encore une offrande de Morel cette fois-ci

Nice se fait réellement bouger actuellement face à des Olympiens bien en place. Heureusement pour eux, Cheyrou joue de malchance (ou de maladresse) pour le moment.

14ème minute : incroyable choc entre A. Ayew et Gomis ! La torsion du genou du Ghanéen est très impressionnante mais le fils aîné d'Abedi Pelé continue de jouer.
16ème minute : superbe action de J. Ayew ponctué par un pointu que Ospina repousse, Valbuena tente mais est contré

Les Marseillais sont très convaincants pour le moment mais n'arrivent hélas pas à ouvrir le score alors qu'ils arrivent à se créer de nombreuses opportunités

26ème minute : faute grossière de Gomis sur Amalfitano. pénalty sifflé par l'arbitre.
28ème minute : pénalty tiré par Valbuena mais sauvé par Ospina
28ème minute : Amalfitano s'avance seul devant Ospina mais pique mal sa balle et le gardien azuréen veille
37ème minute : nouvelle occasion en or pour les Phocéens avec une offrande d'Amalfitano pour la tête d'A. Ayew dans les bras d'Ospina
38ème minute : centre de Valbuena pour la tête de Morel qui, avec la charge d'un azuréen, rate complètement sa tête

1-0 : cente de Valbuena pour la tête d'A. Ayew, légèrement hors-jeu, qui trompe Ospina d'une tête croisée (40ème minute)

C'est une vraie délivrance avec cette multitude d'occasions franches côté provençal. On se régale sur cette rencontre et les joueurs de Baup semblent prendre beaucoup de plaisir même s'ils aimeraient certainement se mettre rapidement à l'abris. On notera un bon travail de récupération de la paire Kaboré - Cheyrou, deux passeurs exceptionnels avec Valbuena et Amalfitano, un J. Ayew excellent, collectif, puissant, travailleur et son frère aîné A. Ayew buteur.

44ème minute : coup-franc magnifique d'Eysseric pour un plongeon tout aussi fantastique de Mandanda qui sort le cuir d'une parade de haute volée

Les deux équipes retournent vestiaire. Rarement on aura vu un Olympique de Marseille se crééé autant d'occasions. "Il faut être plus tueur" explique A. Ayew au micro de beIN Sport. On confirme.

46ème minute : action litigieuse encore une frappe niçoise repoussée sur sa ligne par A. Ayew ! ca se joue à quelques centimètres.

1-1 : Egalisation logique de Nice sur un coup-franc bien enroulé repris par un Cvitanich totalement esseulé (50ème minute)

Le but concédé par les Azuréens était litigieux, l'action repoussée sur sa ligne par Ayew aussi. Il est donc logique que des Niçois reviennent au score. Les Olympiens n'ont qu'à s'en prendre à eux-mêmes avec toutes les opportunités ratées de la seconde période.

61ème minute : hors-jeu de Civelli qui fait action de jeu sur un coup-franc entrant de Nice qui avait trompé Mandanda

Secoués par Puel à la mi-temps, les Aiglons sont métamorphosés et les Marseillais aussi (mais en sens inverse). Le collectif provençal ne fonctionne plus. Baup opère donc un premier changement.

63ème minute : sauvetage spectaculaire de Fanni sur un centre niçois alors que Cvitanich rodait derrière

64ème minute : rentrée de Rémy à la place d'Amalfitano très bon en première période

2-1 : centre de Morel pour la remise de Rémy dont s'empare A. Ayew qui se retourne, frappe la transversale qui est repoussée dans le dos d'Ospina qui sort le cuir sur sa ligne mais Valbuena place son gauche dans un angle fermée et trompe cette fois-ci le portier de l'OGCN. (69ème minute)

72ème minute : belle frappe de J. Ayew de 23 mètres qui passe de peu au dessus d'Ospina
77ème minute : alerté en profondeur par Kaboré, Rémy bousculé par le latéral des Aiglons tente le pointu mais trop mou pour tromper Ospina
80ème minute : demi-volée d'Abriel et plongeon de Mandanda qui veille
82ème minute : Rémy blessé est remplacé par Raspentino
84ème minute : frappe sèche d'A. Ayew captée par le goal niçois

2-2 : centre en retrait niçois pour la reprise ratée de Meriem propulsée dans le but de Mandanda par Abriel (89ème minute)

OM - Nice en quelques mots

Comme face au Borussia Möchengladbach, les Olympiens se sont montrés incapables de pourrir la rencontre alors qu'ils menaient au score. Trop gourmands, les hommes de Baup ont encore voulu inscrire un autre but au lieu de se contenter de ce court avantage. On pouvait penser que le revers pris jeudi aurait mis du plomb dans la tête des Phocéens. Il n'en est rien et cela leur fait perdre deux rencontres qu'ils avaient pourtant à portée de main. Dommage.

par TontonFlingueur le dimanche 11 novembre 2012 à 15h55
C3 : le Vélodrome sonnait allemand
Nkoulou : "Il faut se remettre au boulot"

Mathieu Valbuena : son actualité