OM - Nice : après la pluie le beau temps ?

  • om facebook

Accroché par le Borussia Mönchengladbach au Stade Vélodrome dans les dernières secondes du match jeudi en Europa League (2-2), l'Olympique de Marseille n'a pas confirmé sa victoire à l'extérieur dimanche dernier en championnat face à Ajaccio (0-2). Dommage car l'essentiel avait été fait lorsque les Olympiens étaient revenus au score face aux Allemands pour ensuite prendre l'avantage. Trop naïfs ces Marseillais me direz-vous ? C'est bien possible. Il faudra donc montrer d'autres dispositions cette après-midi face à l'OGC Nice du très "sympathique" Claude Puel. La pluie n'a pas cessé de tomber hier sur la cité phocéenne. Même si un report semble écarté, le Vélodrome n'aura pas en tout cas besoin d'être arrosé ce matin.

Finie la sieste dominicale

Habitués depuis plus de 5 saisons à jouer la Champions League le mardi ou mercredi, les Phocéens jouent désormais l'Europe le jeudi ce qui les décalent obligatoirement pour le match de championnat qui se déroule nécessairement le dimanche. Pour la deuxième fois de la saison, l'OM va donc jouer à 14h. Un horaire qui bouscule les habitudes d'entrainement et de préparation des joueurs. "Ce qui change c'est de devoir manger à 11h et qu'il faut jouer à l'heure de la sieste, estimait hier Charles Kaboré. Il faut donc s'adapter mais on est des professionnels." Cela avait bien réussi aux joueurs d'Elie Baup la semaine dernière, notamment en seconde période. Cette après-midi, face à Nice, ce sera cependant une autre paire de manche face à une équipe bien plus aguerrie.

Les retrouvailles avec Puel

Évincé de l'Olympique Lyonnais à qui il demandait la coquette somme de 4 millions d'euros, Claude Puel a mis un an à rebondir et trouver un autre club disposé à accueillir sa bonhommie (sic). Son début de saison avec l'OGC Nice est pour le moment assez médiocre mais on sent tout de même (et c'est ça son talent) une patte différente à celle de ses prédécesseurs au sein du club azuréen. Baup s'en méfie en tout cas. "Nice est une équipe qui produit beaucoup de jeu, qui a beaucoup d'enthousiasme, qui fait de très bons matchs depuis le début de saison. Elle n'a pas les points qui correspondent à ce qu'elle produit sur le terrain jusque-là. A Nice, il y a la discipline, la rigueur, le sens tactique : c'est la touche Claude Puel." L'ancien équarrisseur de tibia a réussi pleinement sa reconversion et a dorénavant un projet à long terme avec l'OGCN à l'instar de ce qu'il avait réussi à faire avec le LOSC. Un bon choix pour les dirigeants niçois ? Cela y ressemble. Puel veut en tout cas faire un résultat à Marseille. "Ce match au Vélodrome revêt une importance particulière parce qu'il nous faut prendre des points. C'est un match contre un bon adversaire, qui joue le haut de tableau, une grosse cylindrée du championnat." Les Olympiens sont prévenus.

Jordan en pointe et Rémy à droite ?

Après deux victoires consécutives toutes compétitions confondues, les Niçois ont l'occasion de s'éloigner de la zone rouge. En face, Marseille dispose d'un capital confiance moins fort après un mois d'octobre catastrophique. Pour autant, en C3, Baup a peut-être trouvé la formule parfaite pour ces prochaines semaines avec Jordan Ayew en pointe et Loïc Rémy sur le côté droit de l'attaque de l'OM. "Ce qu'a montré Jordan à ce poste jeudi est intéressant" avait estimé le coach marseillais il y a quelques jours. Ce positionnement a de plus la préférence des deux joueurs. Pour Diawara, ce match sera en tout cas un peu particulier puisque c'est face à Nice la saison passée qu'il s'était gravement blessé (7 mois d'indisponibilité).

par TontonFlingueur le dimanche 11 novembre 2012 à 10h52
L1 : Kaboré s'adapte aux horaires
C3 : le Vélodrome sonnait allemand

Souleymane Diawara : son actualité

Sois le premier à nous donner ton avis
Pour réagir, s'inscrire gratuitement ou s'identifier ici si vous êtes déjà inscrit