Sochaux-OM : le lion est mort ce soir

  •    
  •    
  • om facebook

Dans le Bonnal, le terrible Bonnal, le lion sochalien peut-il mourir ce soir? Sûr que les doubistes ne se lamentent pas sur la couleur de leurs petits marseillais. Ils s'en lavent bien les mains de savoir si leur adversaires du soir sont pâles de façon éphémères, verts de peur ou rouges de colère...



Pâles, nos minots l'ont été en mars et en avril. Seules les performances à Lens et face aux bastiais ont ramené des couleurs et des couleurs et des sourires. Beaucoup se remettent à rêver de titre : tendre folie ou espoir réalisable, les derniers matches de la saison apporteront leur lot de réponses.



Verts de peur, les marseillais? Ne froissons pas l'ego méditerranéen ! Peur de qui, des lionceaux? Ils sont seulement invaincus cette saison à domicile et aimeraient par dessus tout croquer trois points sur leurs visiteurs pour accéder à la jungle européenne et peut être même mieux, en cas de contre-performance des deux autres échappés de tête : les techniciens du Rocher et les artificiers rhodaniens...



Rouges de colère? Après les grandes rencontres complètement ratées, l'OM doit montrer un visage tout autre : plus agressif, plus conquérant. Assez de cette image de joueurs gentils qui font bien (tiens?) leur boulot? Ce match apparaît comme LA dernière chance pour prouver que, sur la Canebière, on est pas braconnier, mais on a un coeur de lion. Et puis, rouges de colère pour la tuile de la semaine passée : cette blessure du Manu, un des chasseurs hors pair de cet effectif phocéen...



Il est temps de ramener le calme dans le village de la L1, alors ce soir plus de rage, plus de carnage? Marseille, pour briguer une place en LdC, doit sortir les griffes, montrer les crocs et mater les jeunes lionceaux qui ont fait bien des ravages dans les points de chaque pensionnaire de ce championnat 2002-2003.



Aux armes marseillais et n'hésitez pas à tirer cette fois...

par Mathildien75 le samedi 10 mai 2003 à 18h54
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Dans l'actualité de l'OM