OM 2-1 Algérie : une victoire poussive

  •    
  •    
  • om facebook

Le match commence sous un crachin printanier et les sifflets des supporters algériens. Le stade sonne plutôt vide, ambiance de dimanche amateur, les places gratuites attribuées aux abonnées n'ayant vraisemblablement pas eu le succès escompté. La pluie n'a surement rien arrangé.



Le match :

Les premiers contacts attestent de l'envie des deux écuries de gagner le match. L'équipe nationale d'Algérie semble mieux entrer dans la partie avec un pressing haut et une circulation de balle bien meilleure mais l'Olympique de Marseille se reprend au fil des minutes. Saïfi régale le public (mais surtout lui-même hélas) or c'est l'OM qui maitrise son sujet.

Par deux fois Bakayoko se retrouve devant le portier algérien et par deux fois, il reste lui-même : maladroit.

La pression passe alors du coté de l'équipe d'Algérie.

Sur un corner de Manuel Dos Santos, Franck Leboeuf en mouvement et libre de tout marquage, place une tête puissante devant une défense figée. But imparable.

La pluie s'intensifie à mesure que les sifflets s'amenuisent. L'Algérie avec ses deux techniciens Ziani et Saïfi tente de relancer en récupérant nombre de ballons et en essayant d'organiser le jeu mais l'appétit du beau geste est trop fort (pour Saïfi surtout). Collectif en panne, marquage laxiste, lignes étirées. L'équipe d'Algérie n'est pas dans le bon tempo.



La deuxième mi-temps nous montre un tout autre visage de nos adversaires. Les actions individuelles ont laissé place à une recherche de construction d'actions. Les algériens se font de plus en plus pressants, multiplient les phases dangereuses. L'OM dominé ne peut que procéder en contre ...

Les jeunes de la CFA sont rentrés (Reina, Merlin, El Hadji Ba, Gavanon).

Or c'est sur une action bien construite que Brahami centre en retrait pour Mansouri qui des 18 mètres marque. L'OM a un sursaut d'orgueil et sur l'action suivante Dos Santos centre pour Bakayoko qui du pied gauhe place un gauche croisé hors de portée du goal algérien.

Le score en restera là.



L'entrée des minots de la CFA a montré une évidence que Perrin avait résumé dans cette formule : " ils rentreront quand ils seront prêts ". Or ils ne le sont apparemment pas.

Merlin a l'air juste physiquement. Certes, il est jeune mais n'a brillé ni par sa technique, ni par son physique.

El Hadji Ba est encore plus jeune (17ans) et Gafour pourrait passer pour un adepte de la musculation à coté de lui.. Cependant, il semble techniquement intéressant pour son âge.

Reina a fait une rentrée encourageante. Son pied gauche a distillé deux ou trois bons ballons mais est-ce suffisant pour tenter de l'intégrer dans les matches de Ligue 1 ?

Laurenti confirme pour moi tout le bien que je pense de lui. Il est solide physiquement, sobre dans son jeu et à l'aise dans son rôle de latéral. Il faudra compter sur lui l'année prochaine et surtout au prochain match contre Bastia.



Le fil du match :

8ème minute : Hemdani lance Bakayoko sur l'aile qui centre fort pour personne

9ème minute : Gros tacle sur Celestini. Coup-franc que réceptionne Van Buyten qui attend pour frapper au but et se fait reprendre

16ème minute : Johansen alerte Bakyoko dans l'axe qui s'emmele les pinceaux

17ème minute : Bakayoko frappe à droite du poteau du gardien Algérien

18ème minute : Corner de Dos Santos et but de la tête de Captain Franck

25ème minute : Bakayoko sur le coté alerté Olembe qui lève la tête et trouve la poitrine de Celestini qui enchaine une magnifique reprise de volée qui atterit sur le poteau gauche

31ème minute : Centre de Malek Cherrad sur la tête de Saïfi que Carasso capte sans problèmes

41ème minute : Coup-franc très puissant des 30 mètres de Van Buyen détourné par le mur

45ème minute : Rentrée de Laurenti - Reina El Hadji Ba - Merlin à la place d'Ecker, Olembe, Celestini et VB

49ème minute : Pointu du gauche de Fellahi sur un contrôle manqué de Meite qui passe largement à coté des buts de Carasso

53ème minute : Bonne frappe de Nassim Akrour des 20 mètres dans les bras de Carasso

54ème minute : Rentrée de Jeremie Gavanon à la place de Carasso

66ème minute : Centre-tir de Maouche qui atteint sur la transversale de Gavanon

71ème minute : réentrée d'Ecker à la place de Leboeuf

73ème minute : Brahami centre fort en retrait pour Mansouri qui place un beau but dans le petit filet de Gavanon

74ème minute : Replique immédiate de l'OM avec un but de Bakayoko sur un centre de Dos Santos

82ème minute : Bonne frappe du gauche de Reina dans les bras du portier Algérien

89ème minute : Tête de Fallahi trop molle pour inquiéter Gavanon





Conclusion :

Le jeu algérien technique mais sans collectif efficace de la première mi-temps a montré un autre visage en deuxième. Leur attaque s'est souvent heurtée à un très bon Leboeuf et à une défense phocéenne toujours bien organisée.

L'OM n'a rassuré personne. Le manque de création dans le secteur offensif et les problèmes récurrents de concrétisation des occasions sont toujours trop présents pour pouvoir espérer jouer le titre.

Ce fut quand même un bon match de préparation en vue d'une rencontre contre Bastia essentielle pour l'avenir du club phocéen.

par TontonFlingueur le dimanche 27 avril 2003 à 09h12
OM 2-2 Craiova
Maoulida et Pagis suspendus à Metz

Dans l'actualité de l'OM